JE SUIS, JE CREE. Astrologie & développement personnel

Choisir ses aliments (en automne)

al fruits6

Le respect des cycles saisonniers, de la relation TERRE-CIEL, dans le choix de notre alimentation est conforme à la philosophie de l’astrologie (sous brevet jesuisjecree.com :) ). Il nous harmonise intérieurement, prévient la maladie, et restaure l’équilibre de l’homme avec son environnement …

Il coupe court aux abus perpétrés à l’encontre d’autres êtres humains sur notre planète, des animaux et du monde végétal. C’est la véritable conscience globale, loin, très loin du mondialisme …

Le transit d’ Uranus en Taureau nous incite en outre à nous individualiser (entre autres) dans notre façon de consommer.

Quels aliments choisir en automne (septembre, octobre, novembre) ? Cet article propose une approche de principes de la santé par l’alimentation, de la méthode Kousmine, et du calendrier Greenpeace.

Les principes de base sont les mêmes pour toutes les saisons. Comme en été, il s’agit notamment de bannir la nourriture industrielle, les plats préparés, les conserves et les aliments transformés, pour choisir des aliments frais, de bonne qualité, non traités, biologiques, de label Déméter.

En outre, la nature pourvoit aux besoins des êtres humains, là où ils vivent. Ainsi, choisir des produits locaux, du terroir, assure une bonne santé, tout en court-circuitant l’exploitation effrénée, les transports, la pollution de la planète, et même son réchauffement, dont parlent tant ceux qui y contribuent le plus !

Parmi les différents types d’aliments, ceux qui sont à privilégier en automne sont :

Laitages                               Oléagineux                 Céréales

Légumes                       Fruits                            Légumineuses

Sucre                                   Viandes                   Œufs

Les récoltes font partie d’un processus naturel et ancestral (et spirituel), qui a lieu sur Terre, dans l’hémispère nord, au moment de l’équinoxe d’automne, à l’approche du passage du Soleil dans les signes de la Vierge et de la Balance, comme le montrent certains Zodiaques, par exemple celui de la cathédrale d’Amiens.

al noix1Les oléagineux de nos climats sont récoltés à la fin de l’été. C’est à cette période que nous pouvons commencer à en consommer. Ensuite, en automne et en hiver, les oléagineux sont consommés après séchage : noix, noisettes, amandes, graines de tournesol, graines de sésame, graines de courge, pignons de pin.

Les oléagineux apportent les mêmes nutriments que les laitages, des acides gras (polyinsaturés), et les remplacent en automne et en hiver. D’ailleurs, il existe aussi des boissons à base d’oléagineux ou de légumineuses qui remplacent avantageusement le lait. En respectant le cycle des saisons, on ne consomme pas de lait en excès, comme cela est pourtant promu depuis des dizaines d’années, au détriment de notre santé, et au détriment du bien-être animal.

al céré2Les céréales comme le blé, le seigle, l’orge, l’épeautre, le sarrasin, l’avoine, le maïs, sont récoltées à la fin de l’été, et sont engrangées pour l’hiver. C’est donc durant cette période que nous les consommons, telles quelles, cuites ou germées, ou encore sous forme de pain, de biscottes, de pâtes, de galettes, de polenta, ou de gâteaux (crêpes, etc.) Les céréales complètes non raffinées sont de bonnes sources de fibres insolubles, favorables au transit intestinal. 

Néanmoins, ces aliments ne devraient pas être consommés en été, et produisent d’ailleurs parfois des intolérances, car ils sont consommés en excès (toute l’année).

al fèves3Les légumineuses sont tous les haricots (coco, blancs, noirs, roses, rouges, les flageolets). Ce sont aussi les lentilles (vertes, noires, corail), les fèves, les pois (dont les pois cassés). Les légumineuses sont également récoltées à cette période, et consommées dès l’automne.

En terme d’équilibre nutritionnel, elles remplacent avantageusement la viande, comme base des apports en protéines. Les fibres solubles que les légumineuses contiennent apportent une énergie durable, et stabilisent la glycémie. Elles aident à prévenir et à traiter l’anémie, et renferment des trésors tels le potassium, le fer et l’acide folique (etc.)

al légumes4Les légumes doivent être consommés en quantité, quelle que soit la saison.

Les bons légumes d’automne sont notamment les choux (chou vert, chou rouge, chou-fleur, chou de Bruxelles, etc.), les pommes de terre de conservation, la laitue et la frisée, l’endive, le concombre, le radis, les blettes, la carotte, la courge, la courgette, l’aubergine, le potiron, la citrouille, l’épinard, l’artichaut, la betterave, le céleri-branche, le fenouil, le navet, le salsifi, le poireau, et même d’autres légumes plus rares comme le crosne, le rutabaga et le topinambour. Assaisonnez vos plats avec l’oignon, l’ail et l’échalote, de saison aussi.

al viande5La consommation des viandes est certainement un sujet qui divise. Hors de tout débat pro-végétarien, il faut pourtant savoir que la plupart des gens consomment beaucoup trop de viande ! La viande n’est pas une base de l’alimentation, selon toutes les traditions, et selon toutes les études scientifiques. On en mange une fois ou deux par semaine au maximum. C’est pourtant en automne que la viande peut être consommée, au moment de la chasse, si l’on se réfère aux équilibres naturels que nos ancêtres respectaient.

Le poisson peut être consommé tout au long de l’année (en petite quantité), en fonction des espèces, des régions et des périodes. Les poissons de nos côtes sont notamment le hareng, le merlan, le maquereau, la sardine, le lieu ou colin, la morue ou cabillaud, le mulet, le bar, le tacaud, la raie (etc.), mais aussi la truite et d’autres poissons d’eau douce …

al fruits6Le sucre peut être supprimé de notre alimentation, et doit de toute façon être consommé en très petite quantité selon les études scientifiques (5% de l’alimentation au maximum).

En automne, la source de sucre provient largement des fruits frais et de saison, qui apportent, comme les légumes, les vitamines et les minéraux variés dont notre corps a besoin.

Ce sont les prunes (de toutes les couleurs, et mirabelles, quetsches, reine-claude), la pomme, le coing, la poire, la mûre, la myrtille, la framboise, la pastèque, le melon, la châtaigne.

Enfin, le raisin est bien évidemment le roi de l’automne, saison des vendanges, liées au symbolisme du vin.

Anne L jesuisjecree.com

Kousmine au gré des saisons (Dr A. Dejean et L. Serre) Ed Jouvence, Calendrier Greenpeace, La forme dans votre assiette (M. Polunin) Ed Hachette.