JE SUIS, JE CREE. Astrologie & développement personnel

L’astéroïde Junon (1)

jupiter et hera

Junon est un astéroïde, comme Cérès, Pallas et Vesta. D’un diamètre de 234 kilomètres, il a été découvert le 1er septembre 1804 par l’astronome allemand Karl Ludwig Harding. Il fait partie, comme les autres, de la ceinture principale, située entre les orbites (°° :) ) de Mars et de Jupiter.

Junon dans la mythologie

Junon est la divinité italique de la lumière, et elle était invoquée par les femmes, comme principe de féminité. Junon avait plusieurs attributions :

  • Junon Lucina, représentée avec un enfant dans les bras, présidait aux accouchements.
  • Junon Moneta était la conseillère des familles et du peuple.
  • Junon Sospita, avec une lance et un bouclier, est la protectrice des villes.
  • Junon Regina est sœur et épouse de Jupiter. Avec son sceptre et la patère rituelle, elle fait partie de la triade divine, accompagnée de son époux et de Minerve (Athéna chez les Grecs). Cette triade était vénérée dans tout l’Empire romain.

 

jupiter et hera

 

Chez les Grecs, son équivalent est Héra, divinité représentant la femme, épouse et mère.

Elle est la fille de Cronos (Saturne) et de Rhéa, et fut donc engloutie par son père, puis ramenée à la vie par son frère Zeus (Jupiter), comme les autres enfants de Cronos.

Un jour d’hiver, son frère Zeus, amoureux d’elle, vint la rejoindre sous la forme d’un coucou. Elle le réchauffa contre son sein, mais découvrit ensuite la supercherie. Elle épousa Zeus et devint la souveraine en titre de l’Olympe.

 

 

Héra est très attentive au soin de sa beauté. Tous les ans, elle va faire une cure de jeunesse en se rendant aux eaux de la source Canathos, à Nauplie. La déesse « aux bras blancs » (Homère) est d’ailleurs très courtisée mais, d’une fidélité exemplaire, elle décourage ses prétendants.

Elle y prend même un certain plaisir et, d’ailleurs, lorsque le Troyen Pâris néglige ses charmes, elle fomente l’anéantissement du peuple troyen tout entier…

Héra est d’un naturel exclusif et rancunier.

Jamais elle ne s’habitue aux innombrables infidélités de son époux : de colère, elle enfante toute seule des monstres, comme Typhon. Arès (Mars) serait né dans les mêmes circonstances. Les démêlés du couple Zeus-Héra donnent lieu à de bruyants éclats.

Héra reste sans pouvoir sur son mari qui la bat ou l’attache lorsqu’il est las de ses reproches. En revanche, elle persécute ses rivales avec une grande férocité.

L’animal rituel d’Héra est le paon.

 

hera-146990__180En astrologie, pour l’interprétation de Junon dans un thème, on peut proposer ces premières significations :

– Elle représente le conjoint légal. Sa position en signe et en maison décrirait le conjoint qui vous correspond.

– Elle représente le mariage, la cérémonie, le protocole, l’organisation du foyer, et le rôle féminin dans le mariage, l’hôtesse, la maîtresse de maison.

– Elle signifie la fidélité, la vertu, l’engagement, l’amour conjugal.

– Elle peut donner des informations sur la fécondité, la grossesse, la naissance des enfants.

– Elle a aussi une signification de jalousie, de rancune, de rivalité féminine, de vengeance, de querelle. Elle représente la « mégère », et tous les aspects sombres de l’amour et de la relation conjugale.

– Elle symbolise aussi la beauté féminine, le charme, la grâce, le raffinement, l’esthétique et la cosmétique.

– Elle est liée à la condition féminine, surtout de la femme mariée et de la mère. Pour un homme, elle indique sa capacité à établir une relation équilibrée avec elle.

 

 

Le thème du jour de la découverte de l’astéroïde Junon

junon

Découverte de Junon, le 1er septembre 1804 (heure inconnue)

En astrologie, pour mieux cerner les significations d’une planète -ou d’un astéroïde- , on étudie la carte du Ciel du moment de sa découverte. Les êtres humains, à partir de ce moment, entrent en résonnance avec son énergie et sont prêts à l’intégrer. Ne connaissant pas l’heure exacte de la découverte de Junon, je propose la carte du Ciel du jour à midi :

On remarque la conjonction Lune-Vénus carrée Jupiter, qui fait référence aux infidélités de Zeus (Jupiter). Ses conquêtes sont représentées par Vénus-Aphrodite, principe féminin dans son aspect de séduction, et archétype de l’amante, tandis que la Lune est le principe féminin dans son aspect maternel.

La conjonction Lune-Vénus en Lion est au trigone de Junon à 2° du Bélier. Cet aspect rappelle le rôle protecteur de la déesse Junon, pour les femmes, et dans tous les aspects de leur vie, car la Lune et Vénus sont les deux astres représentatifs du principe féminin.

Cet aspect rappelle aussi la grande beauté de la déesse grecque Héra-Junon, et les soins qu’elle lui apporte, car Vénus et la Lune rassemblées évoquent la féminité dans toute sa douceur, sa sensibilité et son attrait.

Le signe du Lion suggère un statut social conféré par le mariage, de l’éclat, et des valeurs de générosité, qui rappellent ce qui peut être cultivé par les deux conjoints pour l’harmonie du mariage. En effet, l’aspect harmonieux de Junon avec La Lune et Vénus indique aussi l’épanouissement au sein de la relation conjugale, car ce sont les deux astres qui sont de nature affective.

Le carré entre Lune-Vénus et Jupiter montre cependant un conflit amante-mère qui fait partie de la symbolique de Junon : c’est un aspect qui suggère notamment les thèmes de la rivalité féminine, ou de l’infidélité dans le couple, thèmes toujours sous-jacents ou parfois avérés au sein du mariage … Ce sont, à un niveau plus profond, des problématiques de l’expression du principe féminin (et du principe masculin, évidemment, puisque les deux principes sont complémentaires).

Les significations de fidélité, de stabilité de la déesse Junon se retrouvent dans le sextile entre la conjonction Lune-Vénus et la conjonction Mercure-Saturne.

Par ailleurs, Jupiter, en astrologie, représente le rôle social, une sorte de jeu auquel nous nous livrons tous … qui engendre parfois une identification excessive, par exemple. Ce jeu, ce rôle, consiste, pour la déesse Héra, à être d’une fidélité parfaite, à respecter le contrat, et à en tirer, à cause de son volage époux, une insatisfaction légendaire. Elle semble rester pour une part inaccomplie dans ce rôle. Quel sens pourrait-on donner à ce problème insoluble au sein du couple, du rôle social ou de l’association ? Junon représente tous ces archétypes qui concernent la vie de femme, régissent la vie de couple, ou les associations et les rôles officiels que nous endossons tous.

La deuxième donnée dans ce thème, c’est Junon en Bélier (gouvernée par Mars) au carré de Mars-Arès. Arès est le dieu qu’elle a enfanté par vengeance contre son époux, qui avait donné vie à Pallas-Athéna par sa tête. Cette Junon associée à Mars rappelle ses éclats, sa colère, suggérant, avec la conjonction Mercure-Saturne, le conflit marital, les querelles, la férocité de la déesse lorsqu’elle est trahie. On songe aux déchirements du couple et aux scènes de ménage …

Les nœuds lunaires sont sur l’axe Lion-Verseau, axe d’individualisation. Le Soleil, maître du Noeud sud de la Lune en Lion, est en opposition à Pluton : il est question d’une régénération du principe solaire, l’égo et l’individualité. Uranus appelé parfois l’éveilleur, maître du Noeud nord est en Balance (signe des relations). Le message est l’individualisation au sein de la relation, du mariage, et peut-être, plus largement, dans tout rôle social (Jupiter), et dans toute association à caractère officiel. Uranus en Balance suggère aussi la notion de divorce, puisque cet astre est aussi représentatif des ruptures.

En fait, la fidèle Héra et le volage Zeus forment deux pôles indissociables, d’une part puisque le couple suppose l’abandon d’une partie de son propre égo au bénéfice de la relation. D’autre part, ce couple inséparable de la mythologie fait référence au miroir des relations et aux projections inconscientes qui sont effectuées par les conjoints, tant dans l’adoration mutuelle que dans les conflits.

En ce qui concerne la symbolique sociale de Jupiter, les deux pôles indissociables de ce couple sont le respect du contrat (Héra), et le pouvoir (Zeus).

Enfin, on remarque que neuf planètes sont réparties sur 140°, face à une planète isolée : Pluton. Ce modèle planétaire donne à Pluton le rôle de dominante. Comme une configuration en poisson* apparaît aussi, il y a la notion initiatique, transformatrice, dans la symbolique de Junon qui est confirmée. Initiation qui s’effectue par un apprentissage, à travers les aspects sombres de l’union, et le discernement des jeux de pouvoir qui sont toujours à l’œuvre au sein de la relation (opposition Soleil-Pluton).

 

 

* la configuration en poisson est formé d’une enclume et d’un grand trigone :

  • un sextile entre la conjonction Lune-Vénus et la conjonction Mercure-Saturne, un trigone Mars-Jupiter, et deux carrés reliant Lune-Vénus et Jupiter, et Mars avec Mercure-Saturne.
  • Pluton, au trigone de Mars et Jupiter, forme le grand trigone.

 

Sources : Wikipédia et Guide mythologique de la Grèce et de Rome, Hachette éducation

Anne L jesuisjecree.com