JE SUIS, JE CREE. Astrologie & développement personnel

L’astéroïde Cérès (1)

ceres-146942__180

Cérès est un astéroïde, c’est-à-dire un corps composé de roche, de métaux et de glace, présent dans le système solaire, entre les orbites de Mars et de Jupiter.

Cérès détient une place particulière, puisqu’elle a été le premier astéroïde découvert, par un astronome sicilien, Guiseppe Piazzi, le 1er janvier 1801.

Elle est aussi le plus gros astéroïde connu -son diamètre est de 950 kilomètres- de sorte qu’on lui attribue le statut de planète naine.

ceres-146942__180

Cérès (Déméter), fresque de Pompéi

La déesse romaine Cérès, identifiée comme déesse du blé et des moissons, est l’équivalent de Déméter chez les Grecs anciens. Cette grande déesse, la Terre Mère, représentée avec de longs cheveux de la couleur des épis de blé, figure parmi les douze grands dieux de l’Olympe, comme divinité de la fécondité. Elle incarne la terre cultivée, plus particulièrement en grain.

Elle est fille de Cronos (Saturne) et de Rhéa.

Sa fille, Coré (ou Koré, la jeune fille), née d’un accouplement forcé avec Zeus (Jupiter) ayant pris l’apparence d’un taureau, est, à l’origine, une autre déesse de la fécondité. Elle fut enlevée par Hadès (Pluton), après quoi elle devint Perséphone, la déesse des Enfers.

Après le rapt de Coré, Déméter renonce à ses prérogatives divines et reste sur Terre jusqu’à ce que sa fille lui soit rendue. Elle prend l’apparence d’une vieille femme, et se désintéresse des cultures que, jusque-là, elle protégeait. La Terre devient un désert et la famine menace hommes et animaux. Alors Zeus, dieu des dieux, trouve un compromis : si Déméter accepte de remonter parmi les dieux, Perséphone retouvera sa mère pendant une partie de l’année.

Perséphone quitte donc chaque année le monde souterrain au printemps pour retrouver sa mère dans l’Olympe, ce qui coïncide avec la renaissance de la nature. Après la moisson, elle retourne aux Enfers, ce qui correspond au long sommeil de la végétation.

Déméter a aussi transmis aux hommes -par l’intermédiaire de Triptolème- l’agriculture (la culture du blé, en particulier), durant les six mois d’éclosion de la végétation, pour engranger ensuite la nourriture nécessaire durant les six autres mois.

Dans le monde grec, on célébrait la déesse Déméter en octobre, par des actions de grâces pour ses bienfaits concernant la vie terrestre – elle était reconnue comme fondatrice de la civilisation.

Des solennités, réservées aux initiés des mystères, se préoccupant des âmes dans l’au-delà, avaient lieu en septembre, au moment de la remontée de Perséphone.

Les mots clés de l’astéroïde Cérès sont : détail, analyse, ordre, pratique, précision, division, égoïsme, pudeur, inquiétude, maladie psychosomatique, maniaquerie, fertilité, maternité, réserve, agriculture, économie, pharmacie, prudence, sobriété, nature, écologie, méthode, dispersion, Terre. On peut ajouter : récolte, utilité, diététique, alimentation, simplicité.

On voit que la symbolique de Cérès est proche, ou a été rapprochée, des significations du signe de la Vierge. Cependant, l’astéroïde reste encore peu connu, si l’on compare son étude avec celle des planètes traditionnelles, depuis des siècles …

Lien vers la seconde partie de cet article sur Cérès :

http://jesuisjecree.com/ceres-trois-illustrations/

Anne L jesuisjecree.com


 

* bibliographie :

 Wikipedia : Cérès, article certifié « article de qualité »

Pratique de la nouvelle astrologie, Pierre Lassalle, Editions de Vecchi

Guide myhologique de la Grèce et de Rome, G. Hacquart, Hachette éducation