JE SUIS, JE CREE. Astrologie & développement personnel

L’astéroïde Pallas-Athéna (1)

Athena -Minerve

Après Cérès, Pallas est le deuxième astéroïde découvert, le 28 mars 1802, par l’astronome allemand Heinrich Olbers. Cet astéroïde est le troisième plus grand objet de la ceinture principale du Système solaire, après Cérès et Vesta. Son nom fait référence à la déesse grecque Athéna, aussi nommée Pallas-Athéna.

Athena -Minerve

Les deux noms : Athéna, et Pallas-Athéna

Il existe plusieurs versions pour expliquer les deux noms de la déesse :

La première explique qu’Athéna et la fille de Triton, nommée Pallas, auraient été élevées ensemble. Un jour qu’elles jouaient à la guerre, Athéna aurait causé involontairement la mort de Pallas. Cela expliquerait qu’elle adopte ensuite le nom de la défunte en signe de deuil. Une autre version dit que ce double nom rappelle que, dans la lutte des Olympiens contre les Géants, Athéna a tué le géant Pallas dont elle a revêtu ensuite la peau comme une cuirasse.

 

La naissance d’Athéna

La déesse de la sagesse et de la raison, Métis, a été la première épouse de Zeus (Jupiter chez les Romains). C’est elle qui prépare la drogue qui fit rendre à Cronos (Saturne) les frères et les sœurs de Zeus, qu’il avait absorbés à leur naissance.

Or, Gaïa et Ouranos avertissent Zeus que si Métis lui donne des enfants, l’un d’eux agira comme lui-même à l’égard de Cronos, et comme Cronos a agi avec Ouranos (Les fils ont détrôné leurs pères).

Quand Métis est enceinte, Zeus avale donc son épouse pour écarter le danger. Il faut remarquer qu’il incorpore ainsi les dons de sagesse de Métis. Par la suite, pris de maux de tête, il a recours à la trépanation : d’un coup de hache, son crâne est fendu pour donner naissance à Athéna, tout armée, poussant un cri de victoire qui ébranle le ciel et la terre – ce qui fait d’elle une doublure de Zeus et un symbole de victoire –nikê.

La déesse Athéna

Pallas-Athéna est une divinité guerrière, autant que la déesse de la raison.

Elle est représentée par les sculpteurs et les peintres casquée et enserrée dans de strictes draperies, ceinte de l’égide de Zeus – sur laquelle est plaquée la tête de la Gorgone, qui pétrifie ceux qui la regardent. Elle tient dans ses mains une lance et un bouclier. Phidias la représente en outre avec une statue ailée dans la main gauche. Les animaux accompagnant Athéna sont la chouette et le serpent.

Comme divinité guerrière – « Athéna Promachos » : celle qui combat à l’avant -, elle est l’intelligence tactique face à la brutalité animale incarnée par Arès (Mars chez les Romains), son demi-frère.

C’est elle qui invente le char de guerre, et préside à la construction de l’Argo. C’est elle qui inspire les héros ingénieux et réfléchis, comme Persée, Héraclès, Diomède, Achille, Ulysse, par exemple. Elle soutient les Grecs dans la guerre de Troie. Elle a souvent, également, un rôle pacificateur.

En temps de paix, Athéna est une divinité bienveillante. Elle enseigne aux humains l’art de dompter les chevaux, les techniques de la poterie, du tissage, de la broderie …

C’est à Athènes que la déesse est honorée d’un culte tout particulier, avec notamment la solennité des Panathénées. Athéna possédait aussi sur l’Acropole trois temples, dont le Parthénon. Ce temple a été élevé à la demande de Périclès, à la déesse vierge.

En effet, Athéna pratique une farouche et absolue chasteté. Toute atteinte à sa pudeur est cruellement punie : c’est Athéna qui a rendu aveugle Tirésias parce que celui-ci l’a aperçue fortuitement en train de se baigner. Elle refuse de révoquer son arrêt à l’encontre de Tirésias malgré les supplications, mais notons que pour en atténuer la sévérité, elle lui accorde le don de la divination …

Athéna était la patronne de nombreuses autres villes grecques, qui se plaçaient sous sa protection, pour son efficacité dans la paix comme dans la guerre, et en raison de ses vertus d’intelligence et de sagesse, chères aux Grecs.

La déesse est décrite comme une fière et belle jeune femme aux yeux brillants ( « pers », aux yeux de chouette ).

Athéna est assimilée à la Minerve des Etrusques, qui est aussi la déesse de l’intelligence.

Le symbolisme astrologique pour l’interprétation de l’astéroïde Pallas-Athéna

L’astéroïde Pallas-Athéna a pour principales significations :

  •  l’intelligence prudente, le sens de la stratégie
  • la médiation, le conseil
  •  l’intuition, l’invention, l’astuce
  •  l’adresse manuelle, l’artisanat (elle est la patronne des artisans et des techniques)
  • le contrôle des émotions
  • la persévérance, la bravoure
  • la relation père-fille, le patriarcat.

On peut aussi ajouter qu’Athéna, née de la tête de Zeus, est aussi l’exact opposé d’Arès (Mars), son demi-frère, qui est né, selon certaines versions de la mythologie, d’Héra seule, sans l’intervention de Zeus ! En effet, la déesse Héra, en colère, aurait conçu Arès par jalousie juste après la mise au monde d’Athéna par le dieu des dieux.

Ainsi, Athéna, de nature céleste, représente la raison, l’esprit avisé, par opposition à la force brute d’Arès-Mars.

 

 

Bibliographie  : Guide mythologique de la Grèce et de Rome, Hachette éducation. (mythologie)

Wikipédia (astronomie)

Lien vers l’article sur l’astéroïde Cérès ici

Anne L jesuisjecree.com

crédit photo : Pixabay