JE SUIS, JE CREE. Astrologie & développement personnel

Nous vivons tous une crise à l’approche de la trentaine !

tristesse

tristesse4Vous êtes dans la tranche d’âge des 26-31 ans, et ce n’est pas facile en ce moment ? Vous vivez ce qu’on appelle en astrologie « la crise de la trentaine » …

Ce climat difficile à vivre, avec parfois des événements éprouvants qui semblent s’enchaîner, a de quoi inquiéter toute personne qui n’est pas prévenue de l’existence des grands cycles planétaires qui jalonnent notre parcours de vie à tous.

L’astrologie permet en outre de comprendre à un niveau profond ce qui se joue pour tous les êtres humains à cet âge, et ce qui se joue pour vous, personnellement, en fonction des enjeux de votre expérience de vie, inscrits dans votre Ciel de naissance.

Alors, on peut faire appel à l’astrologie pour cela. Nul besoin de préciser qu’on entre clairement dans le domaine de l’astrologie psychologique : comprendre le sens profond de cette expérience, la relier à d’autres expériences antérieures, et même à d’autres expériences ultérieures, si on a dépassé la trentaine. Comprendre son propre chemin, ce n’est pas un gadget. C’est mieux voir comme notre vie n’est pas une suite de hasards insensés.

Il y a autant de « crises de la trentaine » qu’il y a d’individus et, du point de vue astrologique, autant de crises de la trentaine qu’il y a de thèmes natals : chaque crise prend son sens en fonction de votre histoire personnelle.

La plupart du temps, on demande à l’astrologue des indications sur l’avenir. Pourtant, l’astrologie (véritable) apporte aussi des informations plus profondes, et plus utiles en réalité. Pour cette raison, lorsqu’on me pose une question sur l’avenir, je replace la question dans le contexte du thème natal de la personne, et j’essaie de donner des indications sur le sens plus profond de la problématique qui se pose à elle. En réalité, il est important de mieux se connaître si on veut un « avenir meilleur » !

L’étude des cycles planétaires montre bien qu’il y a effectivement des passages obligés, sortes de « checkpoints » dans notre parcours de vie. Un peu avant trente ans, plusieurs grands cycles interagissent :

  • D’abord, il y a, à l’âge de 27-28 ans environ, l’inversion des nœuds lunaires, qui se trouvent en parfaite opposition à leur position natale.
  • Il y a également, à l’âge de 29 ans environ, le retour de Saturne à la place qu’il occupait au moment de votre naissance.
  • Enfin, Uranus, puis Jupiter se trouvent à une phase clé de leur cycle entre 28 et 30 ans et forment un aspect précis avec Uranus et Jupiter natals.

La synchronicité de ces cycles est à mettre en relation avec une transformation profonde que vous vivez, et qui opère sur plusieurs années. Le sens global de cette étape de vie est une maturation.

L’inversion des nœuds lunaires vous confronte à des problématiques qui vous sont personnelles, en fonction de votre chemin de vie.

 

tristesse

 

Le retour de Saturne actualise aussi des problématiques qui vous sont propres, en accentuant des difficultés ou des pertes plus ou moins importantes. Avec Saturne, le fond de l’expérience est, d’une part, une sorte de test de vos structures profondes, d’autre part, une rupture symbolique du cordon ombilical, un dépouillement. Il demande aussi des efforts, et appelle souvent une stabilisation ou une normalisation.

Saturne est aussi, a posteriori – on peut en prendre conscience des dizaines d’années plus tard – un déclencheur dans notre évolution intellectuelle, morale ou bien dans la maîtrise de soi.

 

La crise de trente ans nous confronte à de nouvelles situations qui nous obligent à quitter l’état adolescent. Elles délimitent notre destinée pour les trente ans à venir, un nouveau cycle de vie où nous devrons agir et notamment remplir une fonction dans la société, en adulte. Cette phase dure jusqu’au retour de Saturne suivant, à l’âge de soixante ans qui, vous remarquerez, correspond dans nos sociétés à l’âge de la retraite.

 

 

francois xavier demaison

François-Xavier Demaison, 22 septembre 1973, 18h10, Asnières-sur-Seine

 

Etude de cas : la crise de la trentaine de François-Xavier Demaison

Le parcours du comédien et humoriste François-Xavier Demaison illustre de façon intéressante la crise la trentaine.

Né de parents avocats, il fait dans sa jeunesse des études de droit et de sciences politiques. Il explique que, dès son plus jeune âge, il avait pourtant une passion pour la comédie et, tout en effectuant ses études universitaires, il a suivi la classe libre du Cours Florent. Cependant, il abandonne l’idée d’une voie artistique par la suite pour s’engager dans une carrière plus sûre …

François-Xavier Demaison, suivant cette voie raisonnable, travaille dans un cabinet d’avocats à New-York. Il se trouve justement dans cette ville en septembre 2001 … et voit, de son bureau, l’effondrement des tours jumelles.

 

 

Il raconte que le choc de cet événement a produit le déclic pour s’engager dans sa carrière artistique, ce qui l’a poussé à un changement de vie radical : il a à cette époque quitté son travail, divorcé, et il est retourné en France pour lancer sa carrière de comédien, avec ses économies. Il a aussi rencontré sa future épouse qui était son attachée de presse.

Un premier regard sur le thème natal de François-Xavier Demaison montre que sa vie est marquée, de façon flagrante, par l’expérience de certaines thématiques, nettement accentuées, qui donnent des pistes sur son chemin de vie :

  • le relationnel (dans la profession et dans le couple) :

Le Soleil, Pluton, Mercure, Uranus sont en Balance et en maison VII. Ce signe et cette maison représentent la relation à l’autre, l’union, la vie sociale, la création artistique. De plus, l’axe Bélier-Balance, dans le thème de François-Xavier Demaison, est intercepté dans les maisons I et VII : ce sont encore les signes et les maisons du rapport entre « moi » et « l’autre ». François-Xavier Demaison travaille, à un niveau subtil, durant toute sa vie, sur la qualité de la relation, que ce soit dans le couple, ou avec les associés. Cet axe indique aussi un travail sur la régulation de son énergie créatrice pour atteindre le public.

  • les origines et la carrière :

Le Nœud sud de la Lune est en Cancer, en maison IV, signe et maison des origines familiales et de la vie privée. Le nœud nord de la Lune est en Capricorne en maison X, signe et maison de la maturité et de l’élévation dans une carrière. De plus, les planètes maîtresses des nœuds font des aspects importants : Saturne, maître du Noeud nord, est conjoint au Nœud lunaire sud. La Lune, maîtresse du Nœud sud, est à 36° (en décile) du Nœud sud. On peut remarquer aussi Pluton en Balance, qui est au carré des nœuds lunaires. François-Xavier Demaison a un destin marqué par un détachement des origines familiales, par une élévation et une maturation en fournissant des efforts dans une carrière. Il doit aussi rechercher un équilibre en associant, ou parfois en dissociant, la sphère privée et la sphère professionnelle.

La crise la trentaine de ce comédien, on le voit, a actualisé :

– la thématique de l’union, avec le divorce, puis la formation d’un nouveau couple.

– la thématique de la carrière et de l’histoire familiale, indiquant (entre autres) la rupture avec la « traditionnelle » carrière dans le droit, au sein de la famille.

– La thématique artistique  avec la décision de démarrer une carrière artistique (la Balance, la Lune en Lion qui indique la créativité et le spectacle).

Comment les transits qui forment la crise de la trentaine colorent-elles l’expérience personnelle du natif ?

L’inversion des nœuds lunaires durant la période autour de 2001 pose des questions de dépendance affective dans le cadre familial, de détachement par rapport au milieu, de choix de carrière. Elle suggère des ruptures et des efforts. Elle indique aussi un choix entre l’image sociale (X) et une forme d’authenticité (IV).

Saturne, qui était situé au nœud sud dans le thème natal, indique certaines responsabilités. Les noeuds lunaires mettent aussi en relief les défenses personnelles mises en place dans l’enfance, éprouvées durant cette période de crise.

 

théatreVers l’année 2001, les choix déterminent le destin. Le fait que François-Xavier Demaison ait pris sa décision au moment du retour de Saturne indique que cette carrière n’est pas le choix de la facilité. Il doit fournir des efforts constants pour réaliser son rêve, partir de rien pour faire son ascension. Il y a une part de sacrifice de certains idéaux, de certains rêves -même si cela peut paraître paradoxal puisqu’il réalise son rêve ( quoique …)

Comme Saturne est en maison IV, François-Xavier Demaison n’a pas d’autre choix que d’adopter, à cette époque, une perspective à long terme, avec des efforts personnels avant de voir, plus tard, des retombées auprès d’un public. Le facteur temps s’impose fortement, et les avancées ne sont pas rapides.

 

De façon plus anecdotique, la maison IV évoque le changement de lieu, et notamment le retour dans son pays natal : Saturne, maître de XI (les projets) est en maison IV (la maison) : les projets d’avenir s’effectuent en retournant chez soi. Evidemment, cela est aussi vrai sur d’autres plans, par exemple : les projets doivent être en accord avec le for intérieur, non être poursuivis pour satisfaire des ambitions ou le besoin d’une image sociale.

En septembre 2001, une opposition Saturne-Pluton, tout à fait représentative de l’attentat new-yorkais et de l’atmosphère de l’époque, se situe à 12 et 14° sur l’axe Gémeaux-Sagittaire.

Cette opposition réactive le carré Saturne-Pluton présent dans le thème natal de François-Xavier Demaison, et crée ce choc qui change sa trajectoire personnelle, par prise de conscience du « laisser tomber », pour aller à l’essentiel.

Le carré de Pluton aux nœuds lunaires (et le décile de la Lune) montrent un parcours avec des crises puissantes, non dénuées de pertes, propres à la symbolique plutonienne de dépouillement. Ces aspects indiquent une évolution qui s’effectue en arrachant la personne à ce qui lui semblait acquis (Saturne).

Pluton s’apprêtait à transiter le Milieu du Ciel – la carrière et le destin : c’est la remise en question complète des choix de vie. Cette opposition est aussi au carré de l’axe Ascendant-Descendant, axe des relations, du couple.

Je fais une digression qui n’en est pas vraiment une, pour expliquer cet axe IV-X des signes Cancer-Capricorne. La maison IV est celle des origines familiales, natales, mais aussi le secteur de la fin de vie et même de la tombe ! La maison X que l’on définit comme celle de la carrière, de la réputation et parfois du destin, est une maison par laquelle on s’élève dans la société. Cet axe nous parle finalement de notre destinée : nos origines, une trace laissée dans le monde collectif, mais il nous rappelle que nous retournons d’où nous venons (en maison IV), comme la citation biblique (Genèse 3:19) : « Car tu es poussière et tu retourneras poussière . » Ce qui s’est passé pour François-Xavier Demaison lors de son expérience à New- York le 11 septembre 2001, avec Pluton (les crises, la mort) en carré, c’est certainement, cette prise de conscience du temps qui est compté et de l’importance de faire ce qu’il souhaitait au fond de lui-même.

En septembre 2001, également, Uranus, qui transite en maison XII natale, au trigone d’Uranus natal en VII, signifie une part de libération, d’affranchissement. Toutefois, l’accent est mis sur la notion de fin de cycle (maison XII), dans le domaine social et dans le domaine de l’union, ce qui actualise Uranus natal en Balance en maison VII, qui indiquait fortement la possibilité d’un divorce. On peut remarquer aussi qu’Uranus est le maître de la maison XII dans le thème natal : il indique, dans le destin, un lien entre le secret et l’union. Il donne des déclics puissants et brusques à ce propos. Il associe aussi les fins de cycle avec des ruptures brusques.

Vous noterez comme le symbolisme astrologique nous place parfois devant certains mystères : Uranus est aussi représentatif des avions, et des événements soudains. La maison XII est le secteur des choses cachées et des épreuves : cette position planétaire symbolise aussi l’attentat du 11 septembre 2001 …

Jupiter, en 2002, indique une forte implication sociale en rapport avec des actes officiels, les relations, l’union, le mariage … Comme il est conjoint à la Lune natale en Lion, il vient confirmer aussi que la voie est dans le spectacle. Il suggère une rencontre féminine dans le cadre du travail (dans le thème natal, la Lune, une femme, est en VI, le secteur du travail).

Notez que Jupiter, la planète qui symbolise le droit est maîtresse de X (la carrière), mais elle est située sur la pointe de la maison XII (les épreuves et la fin de cycle) : le destin et la carrière jupitérienne connaissent un achèvement. La maison XII prend aussi un sens psychogénéalogique : il y a une rupture dans la continuité généalogique, et un renouveau (Uranus, maître de XII, en VII, en Balance) dans le domaine de l’union et par une carrière artistique.

tristesse3

 

Tout est dit … Les « checkpoints » de notre vie nous placent dans la voie de notre destin personnel, avec, il faut le dire, bien souvent, un sens de limitation.

C’est le cas pour la crise des trente ans.

J’écrirai à l’avenir des feuilles au sujet des autres crises correspondant à d’autres âges … :)

 

Anne L jesuisjecree.com

 

crédit photo : Pixabay (pour toutes illustrations de cette page)