JE SUIS, JE CREE. Astrologie & développement personnel

Vers la fin de l’argent liquide ?

bills-496229_960_720
bills-496229_960_720

crédit photo : Pixabay

Une succincte observation, du point de vue de l’astrologie, peut nous éclairer sur la fin éventuelle de l’argent liquide.

L’entrée d’Uranus en Taureau à partir de 2018 va, de toute façon, mettre en relief les thématiques financières pendant huit ans

Cette feuille inaugure de ce fait la création, sur ce site, d’une nouvelle catégorie d’articles astrologiques « Argent et finances » , car nous aurons encore des occasions de parler d’argent à l’avenir …

 

« Cela nous rend-il plus humains ou moins humains ? » (George Orwell)

 

La fin de l’argent liquide fait l’objet d’une rumeur. Ces dernières années ont vu l’apparition de divers moyens de paiement sans pièces ni billets, allant des cartes aux virements, en passant par le téléphone, par « appli » ou « sans contact ». On voit que la dématérialisation des paiements est encouragée à travers toutes sortes d’innovations. Récemment, l’évolution vers un « sans minimum d’achat » pour un paiement par carte est un autre signe qui ne trompe pas.

Nous ne nous étendrons pas sur les nombreuses monnaies virtuelles (ou crypto-monnaies) qui ont également fait leur apparition sur internet : ripple, litecoin, peercoin, ether, et surtout bitcoin.

Si ces nouveaux modes de paiement présentent certains avantages pratiques dans la vie quotidienne, il n’en demeurent pas moins les symptômes d’une révolution qui avance à pas feutrés. Elle mérite notre réflexion, mériterait plus d’informations pour donner la possibilité aux personnes concernées -c’est-à-dire tout le monde- de choisir en connaissance de cause. La fin des espèces est en effet une perspective extrêmement dérangeante, car la monnaie « scripturale » ou bancaire, en passe de devenir la seule monnaie, est absolument virtuelle. Elle est une simple promesse, et les promesses, dit l’adage, « n’engagent que ceux qui les écoutent » …

Très récemment, pour lutter contre la fraude, est née l’interdiction de payer en liquide pour des montants supérieurs à 3000 euros, puis à 1500 euros. De même, la Banque Centrale Européenne arrête l’émission des billets de 500 euros. Par ailleurs, les banques et les distributeurs automatiques imposent des plafonds pour les retraits d’argent. Ce qui compte, c’est de remarquer qu’il devient de plus en plus difficile de disposer de son argent, et qu’il y a un phénomène « peau de chagrin », une baisse des plafonds, une diminution progressive jusqu’à une disparition totale de l’argent liquide. Par ailleurs, en Suède, le processus est avancé; c’est effectif : l’argent liquide disparaît. 

La planète lente Uranus, qui va entrer dans le signe du Taureau (le signe de l’argent), annonce littéralement la révolution dans le domaine financier … Quel programme ! Effectivement, la disparition officielle de l’argent en espèces est sans aucun doute un changement d’ère, mais qui ne fait pas l’objet d’une réflexion collective.

Historiquement, la monnaie sonnante et trébuchante s’est développée à partir du VIIème siècle avant Jésus-Christ. D’abord ce furent des pièces ornementales, qui « flattaient l’égo des cités et de leurs dirigeants », car elles étaient frappées de leur emblème. Ces pièces devinrent ensuite un moyen d’échanger des marchandises, selon certaines conditions qui sont de nature Taureau, le signe zodiacal symbolisant la valeur des choses, et sur lesquelles j’attire l’attention du lecteur : « dès lors que leur valeur, autrement dit leur poids en métal précieux, est garantie par un roi ou une association de marchands, ces pièces peuvent en effet être échangées contre des marchandises beaucoup plus pondéreuses (bétail, céréales…). » (source : herodote.net). On voit que la monnaie est liée à une valeur et à une garantie qui inspirent confiance (la monnaie matérialise, symbolise ces sentiments).

Ensuite, la monnaie se substitue au troc et structure les échanges. Elle constitue par la suite, et jusqu’à nos jours, un fondement des sociétés et des états modernes … Supprimer totalement la monnaie pour le tout numérique est un changement de civilisation, en réalité.

Si, à terme, nous n’avons plus le choix, et notamment plus la possibilité d’utiliser de l’argent liquide parce qu’il n’existe plus, nous serons complètement sous le contrôle des banques, souligne Philippe Herlin*, et nous n’aurons plus aucune sécurité, aucune garantie.

La suppression de l’argent liquide soulève en effet des questions très graves, de liberté individuelle et de sécurité. Nous nous mettrions en outre sous le contrôle de forces elles-mêmes hors de contrôle, auxquelles nous n’avons aucune raison de nous fier : du numérique, aucunement sécurisé à aucun égard (c’est du vent), et de la finance -ces fabricants de bulles financières (encore du vent). On sait par ailleurs que, lors de la prochaine crise financière, les banques pourront renflouer leurs pertes en se servant sur l’épargne de leurs clients … (Pourquoi se gêner ?) La suppression de l’argent liquide nous interdit toute possibilité de nous préserver en pareil cas, et de nous prémunir d’autres « innovations » ou lois liberticides et abusives, mises en place dans le futur.

 Il n’y a qu’un pas pour entrevoir l’ombre de la puce RFID implantée sous la peau, moyen pratique de payer… Loin d’être le fruit du délire de « conspirationnistes », elle est en effet prudemment et pas à pas suggérée comme un excellent outil dans divers domaines. Une puce sur un bracelet porté au poignet est déjà en circulation, comme mode de paiement. Le paiement par reconnaissance biométrique est en voie d’apparition, à partir des empreintes digitales et le l’iris oculaire, et même par reconnaissance du faciès (tout un esprit qui rappelle des épisodes sombres de l’histoire). Ensuite, on trouvera à cette puce implantée sous la peau toutes sortes de fonctions toujours plus « pratiques » …

La thématique financière s’impose aussi du point de vue des influences planétaires, du climat astral …

En effet, le trigone Saturne-Uranus qui a été exact de fin 2016 à fin 2017 a une influence qui s’étend au-delà de cette période, jusqu’en 2018 notamment. Ce trigone signifie une systématisation, une automatisation et, avec Uranus, il concerne volontiers l’univers du numérique.

En 2018, Saturne et Uranus quittent les signes de feu (Bélier-Sagittaire) qu’ils transitaient en 2017, pour des signes de terre, le Capricorne et le Taureau. L’élément terre concerne certaines structures, ainsi que le plan concret et matériel. Le Taureau est justement le signe de l’argent et du matériel par excellence.

Ainsi, l’année 2018 (à partir de mai, notamment) peut voir une avancée importante dans la dématérialisation de l’argent.  De plus, cet aspect peut concerner d’autres mesures concernant le secteur financier et bancaire, avec le changement de certaines modalités qui impacteront notre approche de l’argent au quotidien.

Ce qui est important à signaler, également, c’est que le trigone Saturne-Uranus, tout trigone qu’il est (un aspect « positif »), associe néanmoins deux valeurs foncièrement antithétiques, sèches, intellectuelles, techniques. De ce fait, le contact Saturne-Uranus, sur le plan collectif, peut induire une sorte de totalitarisme par des valeurs du futur : c’est le (soit-disant) progrès, déshumanisant, sous forme d’innovations techniques qui sont imposées par une autorité impersonnelle. Nous avons (presque) tous ce sentiment de nous rapprocher des romans d’anticipation cauchemardesques, des contre-utopies à la George Orwell. Il suffirait, pour rompre le processus, de dire « non », sans attendre de leader à suivre, car celui-ci n’émergera certainement pas …

Après 2018, Uranus poursuivra son transit dans le signe du Taureau, promettant de toute façon une évolution dans le domaine de l’argent et des finances ….

 

sources des informations financières : lefigaro.fr, lcl.com, businessbourse.com*, herodote.net

Anne L jesuisjecree. com