JE SUIS, JE CREE. Astrologie & développement personnel

Mieux connaître la chance, la « bonne étoile »

chance dés

La chance est-elle un heureux hasard, un karma positif, le résultat de notre formation psychologique, de notre attitude ? Quoi qu’il en soit, les lignes de chance sont inscrites dans notre thème natal …

– « La chance d’avoir du talent ne suffit pas ;

il faut encore avoir le talent d’avoir de la chance. » (Hector Berlioz) –

chance désLe hasard et la chance

Le mot « chance » vient du latin « cadentia », qui signifie « tombant ». Ce mot était employé pour parler de la chute des osselets. En ancien français, on retrouve au XIIIème siècle, « la caanche », pour évoquer la chute des dés.

Ainsi, la chance désigne la manière dont les dés vont tomber, la façon dont les événements vont tourner. Comme pour la fortune, symbolisée en astrologie par la Part du même nom, il est possible qu’ils tombent bien, ou non ! Dans tous les cas , on voit que la fortune et la chance tiennent … du hasard (apparemment). On n’a donc plus rien à faire, qu’à se souhaiter « bonne chance ! »

-« Une chance c’est le cadeau du pardon. »

(Grégoire Delacourt)-

Une conception du karma tend aussi à percevoir la chance comme une récompense pour de bonnes actions antérieures. Quoi qu’il en soit, la chance peut être vue, avant tout, comme le reflet naturel d’une harmonie, ou d’une réconciliation …


En fait, l’éducation qui nous a été donnée durant notre enfance, notre façon de percevoir nos éducateurs, ont une influence sur notre façon de nous percevoir nous-même ensuite, chanceux ou non.

Ainsi, certaines personnes se sentent « nées sous une bonne étoile ». D’autres n’ont « pas d’chance ».

De fait, l’astrologie est une donnée supplémentaire et passionnante pour déterminer notre « bonne étoile ». Notre thème natal présente des secteurs dans lesquels ce que nous nommons « la chance » va se développer au cours de notre vie, soit ponctuellement, soit tout au long de notre existence, comme un acquis constant et favorable -dont parfois nous n’avons pas conscience, tant cela nous paraît évident. C’est le cas des aspects de trigone dans notre thème natal, qui nous procurent une chance passive, dont nous bénéficions souvent comme si elle était normale …

D’autres secteurs seront plus problématiques, des secteurs dans lesquels les choses n’iront pas de soi (et là, nous allons le remarquer ! ). Astrologiquement, les aspects de carré, par exemple, sont à mettre en rapport avec ces « difficultés ».

En astrologie, Jupiter est sans doute l’astre porteur de chance, même si ce n’est pas sa seule attribution, et qu’il ne donne pas systématiquement des bienfaits. Néanmoins, des chercheurs en astrologie ont souligné que la chance octroyée par Jupiter est intrinsèquement liée à l’attitude confiante que nous cultivons !

Là où se trouve Saturne dans notre thème natal, nous sommes au contraire plus pessimiste, et nous attirons parfois des expériences difficiles …

Certes, les données essentielles de notre chance sont inscrites dans notre thème natal, et on peut les identifier, à condition de mesurer, de soupeser la chance, de définir avec précision les couleurs et les modalités qu’elle recouvre pour chacun.

Les transits planétaires offrent aussi des potentialités de chance, car certains points de notre thème sont plus réceptifs à l’abondance …

-« la chance, c’est toujours ce qu’on croit qu’on n’a pas. »

(Patrice Leconte)-

chance trèfleCertains chercheurs, des psychologues notamment, disent que la chance n’est en fait qu’une représentation. La réalité effective de la chance dépend avant tout de nos croyances, et de notre façon de concevoir l’origine de nos succès.

Certains perçoivent le pouvoir à l’intérieur d’eux-mêmes, tandis que d’autres le voient à l’extérieur. Ces deux tendances sont d’ailleurs liées -aussi- aux dominantes de notre thème natal … Les premiers sont plus rationnels et, en général, plus actifs. Ils provoquent les événements. Les seconds ont une attitude plus passive, attentiste, ou cultivent une attitude superstitieuse, irrationnelle. Ils croient en une force magique, qui tient des autres et du hasard; ils croient en un don des anges ou de Dieu.

En général, nous sommes chanceux selon le réseau complexe de nos tendances personnelles : la chance se présente dans certains domaines, tandis que sur d’autres plans, nous expérimentons des blocages. Notre attitude fondamentale est liée au programme contenu dans notre thème natal, qui détermine les grands axes de notre chance, et notre « destin » …


-« Si vous avez un rêve, donnez-lui une chance de se réaliser. » (Richard Devos) –

Ainsi, les personnes qui n’ont pas de chance se programment pour ne pas en avoir.

En effet, les croyances et les discours négatifs sont auto-prédictifs, comme la pensée positive. Si, au plus profond de nous-même, nous ne pensons pas mériter mieux dans certains domaines, nous adoptons un comportement en conformité avec cette croyance : nous ne sommes pas bienveillants envers nous-même, et nous faisons de mauvais choix, ou plutôt de bons choix pour continuer à être ce que nous croyons, malchanceux … Nous prenons des risques insensés, et nous échouons. Ou bien, nous ne tentons rien, pour ne pas nous donner d’occasions de réussir, ou bien nous choisissons le mauvais partenaire, etc.

Le principe Saturne, surtout, est associé à cette tendance, même si d’autres données astrales entrent en jeu pour expliquer ce type de comportement.

Ces comportements d’auto-sabotage sont souvent liés à une faible estime de soi, ou à des tendances autodestructrices, qui sont inconscientes…

-« La chance est comme une femme.

Plus on la supplie, moins elle vous regarde. » (Chantal Renaud)-

chance féeEn ce sens, nos « malchances » sont aussi des cadeaux ( :) ). Elles nous permettent de mieux nous connaître : là où nous n’avons pas de chance, il y a probablement, selon les psychologues, une faille dans l’estime de soi, ou un nœud psychologique, dont on peut prendre conscience.

-« Chaque crise est une chance. » (Victoria Principal)-

Parfois, ce sont tout simplement les circonstances du moment, un contexte passager qui expliquent la malchance. Nous « échouons » parce que le moment n’est pas favorable, parce que certaines conditions ne sont pas réunies. D’autres occasions, souvent bien plus satisfaisantes, se présenteront par la suite.

Il nous faut souvent de la patience, car certaines réalisations, au cours de notre vie, demandent du temps … Certains souhaits, des rêves et des projets de vie, se réalisent parfois 10 ou 20 ans après avoir été conçus dans notre esprit !

 

-« La chance doit rendre humble. »

(Christine Latour)-

Savoir reconnaître la chance est aussi une qualité, un art que l’on peut apprendre … Bien souvent, dans la vie quotidienne, de nombreuses opportunités se présentent à nous, et nous ne les voyons pas toujours. Pour les voir, une attention et une perception innovante de la vie peuvent être adoptées :  Il s’agit d’exercer notre regard pour percevoir toutes les « petites » chances qui s’offrent à nous subtilement. A ce propos, quelques clés sont données dans l’article Votre vie est-elle trop « saturnisée » ?

-« L’adversité contient toujours le ferment d’une nouvelle chance. »

(W. Clement Stone) –

Il arrive aussi que la chance vienne après une période sombre et désespérante, durant laquelle nous avions l’impression qu’aucune issue n’existait. Accepter l’échec est en ce cas une leçon d’humilité qui précède le moment où la roue tourne …

Anne L jesuisjecree.com