JE SUIS, JE CREE. Astrologie & développement personnel

Les mesures sanitaires, préfiguration des normes du futur ?

artificial-intelligence-3685928_960_720

  De nombreuses personnes s’inquiètent de la situation en lien avec la crise sanitaire. Elles s’interrogent notamment sur les intentions des dirigeants, comme celle de mettre en place un contrôle de la population basé sur l’intelligence artificielle.

  Cet article d’astrologie propose d’examiner un aspect planétaire majeur, la conjonction Jupiter-Saturne qui se forme en décembre 2020 , et qui pourrait évoquer cette nouvelle société que d’aucuns craignent pour l’avenir. Il décrit aussi le climat conflictuel que ce « nouvel ordre social » pourrait amener en 2021, et ensuite.

Le contrôle de la population par l’intelligence artificielle et le déploiement de la 5G ont été subodorés sur jesuisjecree, avant la crise actuelle, dans les articles Saturne en Verseau, gouvernement mondial et intelligence artificielle, et dans Saturne en Verseau. Il s’agit donc d’une tendance forte, qui s’inscrit dans un projet de nouvelle société.

 artificial-intelligence-3685928_960_720La conjonction Jupiter-Saturne : un ordre nouveau pour la fin de l’année ?

En décembre 2020, Jupiter et Saturne vont définitivement quitter le signe du Capricorne, et former une conjonction dans le signe du Verseau. Cet aspect planétaire sera en carré avec Uranus, qui transite le signe du Taureau.

On peut proposer une interprétation de ces faits planétaires, et formuler des hypothèses :

A partir de la fin de l’année, Jupiter et Saturne représentent de nouvelles règles et conditions, en vigueur dans la vie sociale. Ce sont, par exemple, des obligations pour pouvoir prendre les transports en commun, aller à la crèche ou à l’école, à son travail, participer à des spectacles ou à des match, voyager, entrer à l’hôpital (etc.)

On voit que certaines des mesures actuelles, prises dans le contexte de l’épidémie de Covid-19, pourraient devenir pérennes, et prendre une tournure plus contraignante vers la fin de l’année, à travers des lois, par exemple.

Le signe du Verseau indique la nature des structures mises en place : elles sont liées à l’informatique et à l’intelligence artificielle, notamment.

On peut donc redouter également – ce sont des exemples- une vaccination obligatoire, l’usage de nanotechnologies, ou un puçage, et/ou un contrôle grandissant de la population au moyen de l’intelligence artificielle (etc., etc.) Ce dispositif qui tend à se mettre en place semble couplé avec l’usage de la 5G  le confinement généralisé a donné lieu à la mise en place des antennes par le gouvernement.)

En conclusion, nous pouvons réellement nous interroger sur la période de fin d’année, sur le mois de décembre 2020. Ce pourrait être le moment où ce qui se prépare actuellement prendra forme comme un système cohérent,  un ensemble de nouvelles règles sociales, de contraintes imposées à la population.

Cependant, un autre principe planétaire va être impliqué …

freedom-3408327_960_720

Un mouvement de refus de la conformité se lève !

Le carré d’Uranus, dans ce contexte, indique qu’il peut y avoir une contradiction entre des personnes intégrées dans ce système, et d’autres qui ne le seront pas.

On devine un mouvement de refus et une révolte contre de nouvelles contraintes sociales et de nouvelles normes imposées. Certaines personnes refuseront d’obéir et le manifesteront ouvertement. Ce mouvement pourrait être assez violent en janvier 2021, quand Mars, qui a rétrogradé et repris sa marche directe, arrivera en conjonction d’Uranus.

Dans d’autres domaines, de nouvelles lois et de nouvelles normes s’imposeront sans doute dans la vie des citoyens. Celles-ci seront en rupture avec les valeurs essentielles de notre société actuelle, comme certains signes le laissent supposer dès aujourd’hui.

Certaines de ces choses innovantes seront contestées. Par ailleurs, certains mouvements, secrètement pilotés par des puissances oligarchiques, qui imposeront une rupture radicale avec le passé, seront pris à leur propre piège, car leurs adversaires useront des mêmes procédés, leur renvoyant leur comportement trop sectaire en miroir.

Dans une sorte de querelle entre les « anciens » et les « modernes », certains « modernes » seront déclassés, car certaines fausses valeurs de progrès se révéleront aux yeux de tous pour ce qu’elles sont réellement.

Certaines structures seront balayées, à travers des événements plus ou moins imprévus et, parfois, par un vent de révolte populaire.

Dans l’ensemble, il régnera surtout un climat conflictuel entre deux tendances opposées, l’une prônant de nouvelles valeurs, souvent basées sur une conformité, loin de toute émancipation véritable, et l’autre prônant leur refus au nom des libertés fondamentales.

 

Anne L jesuisjecree.com