JE SUIS, JE CREE. Astrologie & développement personnel

Saturne en Verseau, gouvernement mondial et intelligence artificielle

chip-1710300_960_720

artificial-intelligence-3685928_960_720 Saturne en Verseau évoque, dans le langage de l’astrologie, de nouvelles structures. 

Il fait référence, entre autres, à l’usage grandissant de l’intelligence artificielle dans notre société, et au contrôle de la population, de chaque individu.

Le transit de Saturne en Verseau, un signe lié à l’intelligence, mais aussi à l’abstraction, accentuera cette évolution, qui se développe à une vitesse fulgurante actuellement – en Europe, et en France.

Saturne dans le signe du Verseau (dès mars 2020) signifie probablement un durcissement du contrôle d’internet, mais aussi l’usage, par les autorités, d’outils technologiques pour contrôler les masses.

gps-2798348_960_720Certains observateurs remarquent qu’à son apparition, internet était un nouvel espace de liberté et d’échanges, mais qu’il est aussi, et de plus en plus, un formidable réseau de surveillance, à l’échelle mondiale, détruisant certaines libertés, notamment celle du droit à la vie privée.

Par ailleurs, en 2019, le gouvernement français a annoncé qu’il souhaitait expérimenter la reconnaissance faciale dans les lieux publics, dès la fin de l’année, avec le « programme Alicem » (source : RT). La ville de Nice est sur ce point novatrice …

A la même période, l’Union Européenne déclare qu’elle « renonce à interdire la reconnaissance faciale » ! Elle compte même développer l’usage de l’intelligence artificielle, dans les domaines de la santé et des transports, notamment. (source : les numériques.com)

Et comme en ce domaine, les progrès sont quotidiens, on apprend plus récemment qu’une base de données intégrant diverses informations, comme l’ADN et la reconnaissance faciale, est prévue, à l’échelle européenne, et qu’elle sera connectée à un outil américain similaire, pour «une consolidation transatlantique massive des données biométriques» (source : rt.com). Il s’agit en fait de faire progresser l’établissement de la dictature mondiale.

Cette évolution semble en outre associée à l’attribution de points de bonne conduite aux citoyens-esclaves, comme c’est déjà le cas en Chine actuellement.

Internet est un formidable outil de surveillance, qui peut se révéler tel, au fil du temps, plus encore parce qu’il sera associé à ces autres dispositifs, fichiers, cartes, puces, pour former un immense réseau de contrôle. On comprend mieux, à présent, le sens du terme « toile », employé pour le réseau mondial d’internet …

On entrevoit clairement, maintenant, la société globalisée, basée sur un « contrôle électronique » de la population. 

a-2729782_960_720Il y a quelque temps, une application, Clearview, a collecté 3 milliards d’images sur les réseaux sociaux, mais comme toujours, on se demande  : « si de telles applications permettent d’identifier des criminels, où est le problème ? »(source : forbes.fr)

Le droit à la sécurité (une thématique de Saturne) est, pour une bonne part, refusé à la population, sous divers prétextes légaux ou idéologiques, tandis qu’en même temps, on favorise une mise en danger – avec le terrorisme, entre autres fléaux. Macron projette par exemple de réinsérer des djihadistes de Daech dans la société française : dans un contexte de peur légitime, d’agressions et d’attentats barbares, le système de surveillance généralisée sera mis en place, comme une mesure salutaire.

Ainsi, le transit de Saturne en Verseau appuie cette évolution vers une société basée sur un contrôle électronique : les moyens de contrôle, et les frontières, pour protéger une population exposée et vulnérable, seront technologiques. Ils seront érigés autour de chaque individu. La population sera emmurée dans un réseau électronique, sous la surveillance étroite des autorités.

Des mesures politiques pour durcir l’usage libre d’internet, et réduire la liberté d’expression sont possibles aussi. Une vision du monde unique, façonnée par les médias officiels, est essentielle pour conditionner la population.

– « Et elle fit que tous, petits et grands, riches et pauvres, libres et esclaves, reçussent une marque sur leur main droite ou sur leur front,

et que personne ne pût acheter ni vendre, sans avoir la marque, le nom de la bête ou le nombre de son nom. » (L’Apocalypse) –

Le téléphone portable, accueilli massivement par les consommateurs, était en fait le précurseur de cette mise sous contrôle. La miniaturisation de cet outil, tout comme la création de fichiers qui tendent à fusionner entre eux, la collecte de données personnelles, et la géolocalisation de chaque individu, ouvrent la voie à la puce RFID, injectée dans le corps humain.

Le téléphone portable devient aussi l’outil indispensable, notamment lors des transactions, grâce à l’envoi de sms pour la sécurisation des paiements; et maintenant le smartphone est présenté comme l’outil dont personne ne pourra plus se passer pour payer sur internet, employant des données biométriques : empreintes digitales, reconnaissance vocale, faciale. Evidemment, ce qui est présenté comme un « progrès », à grand renfort de propagande et de conditionnement psychologique dès le plus jeune âge, ne s’arrêtera jamais, car les « grands de ce monde » sont matérialistes et extrémistes.
Les « progrès » qui sont imposés graduellement posent des questions éthiques fondamentales, dont il n’est pas débattu. D’ailleurs, la plupart des comités d’éthique sont muets et, sur de nombreux dossiers, les experts compétents ont été écartés peu à peu …

-« Cela nous rend-il plus humains ou moins humains ? » (George Orwell)-

chip-1710300_960_720Cette sinistre évolution est présentée aussi dans une enquête (source : wedemain.fr) : Lionel Astruc révèle la fausse activité humanitaire du milliardaire Bill Gates, via sa fondation. En effet, celle-ci a pour objectif, en réalité, d’ouvrir des marchés colossaux à des multinationales comme Monsanto et consorts, ou à des laboratoires pharmaceutiques, en Afrique.

On apprend aussi, dans cette étude, que Bill Gates veut effectuer une greffe des carnets de vaccination et de santé sur les populations africaines. Cette greffe s’effectuera par injection de nanoparticules sous la peau, afin que les informations médicales soient lisibles avec un smartphone. Cette évolution à donner la chair de poule est sans aucun doute un autre signe de l’avancée de la dictature mondiale, annoncée depuis quelques décennies,  par des lanceurs d’alerte américains, notamment.

Le projet de Bill Gates, pour ne citer que celui-ci, vise à imposer progressivement des vaccins obligatoires chargés de substances inconnues ou nocives, des injections de nanoparticules, de puces microscopiques sous-cutanées, à la population du monde entier qui perdra son statut d’être humain.

Evidemment, le transit de Saturne en Verseau (appuyé par la conjonction Jupiter-Saturne) correspond aussi à d’autres évolutions moins lugubres, mais l’intelligence artificielle reste un sujet primordial pour notre époque, et pour la nouvelle ère.

C’est à chacun de nous de ne pas céder au matérialisme, de nous libérer de notre dépendance aux technologies, de cultiver d’autres valeurs (humaines, spirituelles), et de les transmettre aux enfants, pour tenter de contrebalancer cette évolution mortifère.

Post scriptum : cet article aurait pu être actualisé entre le moment de son écriture et le moment de sa publication, tant les avancées en matière d’intelligence artificielle et de surveillance généralisée sont rapides, quasi-quotidiennes, en lien avec l’entrée prochaine de Saturne en Verseau. Soyez prudents, et faites le lien entre le contenu de cet article et la crise du coronavirus, qui donnera lieu, sans doute, à des innovations, peut-être une campagne de vaccination mondiale (des vaccins contenant par exemple des nanoparticules ou une puce microscopique). En outre, en 2017, un laboratoire P4 (Pathogènes de classe 4, concernant des virus très dangereux) a été inauguré à Wuhan, en Chine (!), en collaboration avec la France, et plus précisément l’INSERM, dont le directeur est le mari de l’ancienne ministre de la santé française Buzyn (!). En 2019, une simulation de pandémie mondiale au coronavirus a été effectuée avec, entre autres, la fondation Bill et Melinda Gates (!). Je rappelle que dans mon article Investigations sans concession sur l’épidémie de coronavirus en France, j’évoque le rapatriement des ressortissants français de Wuhan en Chine (!), et la contamination importante qui s’est effectuée à ce moment-là sur le territoire français, selon le symbolisme astrologique. Le sujet est tabou et caché, très sensible. A chacun de se faire une idée, mais je pense que l’élite mondialiste est prête à tout pour arriver à ses fins. A bon entendeur !

Anne L jesuisjecree.com