JE SUIS, JE CREE. Astrologie & développement personnel

J’ai vu un OVNI

Une fois n’est pas coutume, cet article évoque une expérience personnelle : l’observation d’un OVNI dans le ciel. Grâce au thème de cet instant insolite, on pourra rapprocher deux disciplines, ufologie et astrologie.

En septembre 2018, j’étais en compagnie d’un camarade, à la campagne, et nous avons fait une observation d’OVNI pendant quelques minutes. J’ai noté l’heure de l’observation et j’ai donc la carte du ciel (astrologique) de cet événement, que je vais interpréter. Quelques jours plus tard, mon ami a recherché sur internet des signalements d’OVNI, et il a trouvé plusieurs cas d’apparitions d’OVNI qui se sont déroulées le même jour (le 8 septembre), notamment à Marseille et en Italie : nous avons vu le même type d’objet que celui qui a été filmé à Savona, en Italie, le même jour. Voici le lien. La vidéo est de mauvaise qualité, mais nous avons immédiatement reconnu ce dont nous avons été témoins. Notre observation était très nette, en plein jour,  l’engin évoluant face à nous, dans un ciel dégagé et bien bleu.

Du point de vue de l’astrologie, rappelons que de nombreuses personnes ont vu des OVNI. Les configurations planétaires sont évidemment différentes à chacune de ces observations, et elles impactent différemment les thèmes de chacun des témoins. Néanmoins, l’étude du thème de ce moment présente un intérêt pour apprendre sur l’astrologie et le phénomène des OVNI. Je dispose de toutes les données pour en faire une étude, puisque je suis à la fois témoin et astrologue, ce qui est assez réjouissant.

On voit que l’axe Ascendant-Descendant est situé sur l’axe Sagittaire-Gémeaux, qui sont des signes du mental, liés aux contacts, aux voyages (!), et aux conceptions supérieures.

L’observation d’un OVNI est une rencontre, comme l’indique la maison VII dans les Gémeaux (et elle implique une discussion sur le sujet, un autre thème symbolisé par les Gémeaux). L’Ascendant Sagittaire suggère aussi que l’événement propose un élargissement des conceptions mentales de chacun.

Jupiter est placé en maison XI, qui est le secteur des amis (les deux témoins). La maison XI peut aussi être associée aux OVNI , et aux extraterrestres (réels ou supposés, peu importe), puisque c’est un secteur lié au futur et aux technologies.

Mercure, maître de VII, situé en VIII, suggère une remise en question dans les contacts, et une « crise » de la pensée. Il représente l’éveil de notre intérêt, à nous témoins, lors de notre mystérieuse expérience, la maison VIII étant un secteur occulte … Mercure, qui transitait en Vierge, est en domicile, et il fonctionne de façon rationnelle dans ce signe. Ce Mercure correspond très bien à la façon dont nous avons appréhendé la situation. Nous étions étonnés, mais peu démonstratifs, comme si l’événement était ordinaire. Nous avons gardé la tête froide, et analysé tout ce que nous voyions. Par déductions, nous avons conclu avec certitude, et comme une évidence, qu’il s’agissait bien d’un OVNI. En effet, l’aspect et le comportement de l’engin ne pouvaient pas être ceux d’un avion, ni d’aucun appareil humain connu, et on le voyait très bien.

Le Fond-du-Ciel et le Milieu-du-Ciel sont situés sur l’axe Bélier-Balance. On remarque que le Milieu-du-Ciel est dans le signe de l’altérité, une position tout à fait conforme à la nature de notre expérience. L’importance de « l’autre » est un point que j’avais remarqué dans un précédent article, sur les lumières de Phoenix, une autre observation d’OVNI très célèbre, et beaucoup plus spectaculaire que la nôtre ! Vénus, maîtresse de X, est en X, ce qui lui donne de l’importance : elle pourrait représenter les visiteurs du ciel 😉

L’opposition Vénus-Uranus sur l’axe Fond-du-Ciel et Milieu-du-Ciel parle sans doute de cette rencontre peu banale. Uranus, qui est en maison IV, évoque l’irruption de l’insolite dans notre environnement familier et nous dérange dans notre for intérieur. D’ailleurs, le caractère exceptionnel de la situation est confirmé par le carré en T Mars-Vénus-Uranus, créant une tension entre les maîtres de IV et de X (l’intime / le social et l’universel), auxquels se mêle Uranus (les événements soudains, l’éveil).

Le Soleil en Vierge, en maison IX, est en opposition exacte à Neptune en Poissons, maître de III en III. Les deux astres sont opposés et puissants : un pôle est occupé par la conjonction Soleil-Mercure (Mercure en domicile), et l’autre, par Neptune en domicile aussi. L’axe IX-III, où cette oppositon se tient, est en analogie avec l’axe Sagittaire-Gémeaux, déjà mis en valeur par l’axe Ascendant-Descendant, ce qui confirme l’importance de la thématique des contacts, de l’élargissement des conceptions, et la recherche du sens. Le duo Soleil-Mercure en Vierge est rationnel et objectif. Au contraire, Neptune en Poissons est irrationnel. Les Poissons sont liés au Cosmos, au mystère, et à ce que l’on ne peut pas élucider; Neptune en Poissons représente « le plus grand que soi ». En effet, mon ami et moi étions très calmes ; nous avons déduit selon des critères objectifs qu’il s’agissait d’un OVNI (Soleil-Mercure en Vierge), mais le mystère reste entier, puisque nous ne savons pas qui le conduisait, ni ce qu’« ils » viennent faire là (Neptune en Poissons) … !

 

Cette opposition Soleil-Neptune forme un dessin planétaire avec Jupiter en Scorpion et Pluton en Capricorne, un bateau. L’énergie contenue dans l’opposition Soleil-Neptune, confronte le mental (Soleil-Mercure en Vierge) et le non-mental (Neptune en Poissons), mais leur collaboration est sans doute facilitée, par Jupiter et Pluton. Ces deux astres se renforcent mutuellement, en tant que maître de I situé en XI, et maître de XI situé en I, tous deux en sextile. Ils représentent le but de la configuration : le but est une création collective, avec remise en question de nos conceptions mentales. Le « point réflexe » de cette configuration se situe très exactement au 17ème degré des Gémeaux, pile là où se trouve le Descendant du thème, suggérant encore la rencontre de l’altérité, et notre attention, à nous témoins, entièrement tournée vers le phénomène.

La Lune à la fin du Lion (vide d’aspect) est engagée dans une autre configuration de planètes, un cerf-volant, impliquant Vénus, Uranus, Saturne.

D’abord, l’énergie de la configuration est déclenchée par l’opposition Vénus-Uranus. C’est la rencontre insolite d’une altérité inconnue (comme le coup de foudre :) ). Cette opposition parle, au fond, de nouvelles façons de concevoir le « groupe », c’est-à-dire l’ensemble des formes d’intelligence qui peuplent le monde ou l’univers : selon toute vraisemblance, le  » groupe humain » (et les différents règnes terrestres), peut être élargi à une vie extra-terrestre. C’est ce que suggère une telle expérience. Il s’agit d’étendre notre conception … des êtres vivants. Voilà une interprétation des symboles astrologiques assez peu courante, comme l’expérience elle-même, qui demande d’effectuer de nouvelles analogies pour commenter le thème.

Par ailleurs, comme dans l’article sur les lumières de Phoenix, on peut faire une interprétation du thème en distinguant les aspects séparants de la Lune et ses aspects appliquants. L’aspect séparant est le sextile Lune-Vénus. Les aspects appliquants sont les trigones Lune-Uranus et Lune-Saturne.

La situation initiale, avant l’observation de l’OVNI, avec la Lune en sextile à Vénus en X, donne de l’importance à des relations « sociales »; c’est le sens qu’on peut donner généralement à Vénus au Milieu-du-Ciel. On peut parler, dans le cas qui nous occupe, de contacts qui nous élèvent hors du connu et, littéralement, de relations au milieu du ciel, dans le ciel … :) .

Les aspects séparants indiquent les suites de l’observation de l’OVNI. La Lune entrera en Vierge pour former les autres aspects, puis rejoindre Mercure, un peu après l’observation de l’OVNI. Les aspects qu’elle forme évoquent l’intégration d’un élément nouveau, d’une nouvelle idée, symbolisée par Uranus : c’est la confirmation, dans mon esprit, après cette objectivation nette, qu’il y a bien des extraterrestres qui se déplacent dans notre ciel ou, éventuellement, des êtres humains disposant d’engins aux caractéristiques différentes de celles que nous connaissons. De plus, mon impression a été que ce phénomène est courant et habituel, un point que l’on peut mettre en correspondance avec le trigone Saturne-Uranus sur la carte du ciel.

Une dernière remarque : l’impulsion, non préméditée, à écrire cet article est venue alors que le Soleil et Mercure se trouvent tous les deux en opposition exacte à leur position de septembre 2018. A l’heure où j’écris, Mercure est rétrograde, et je reviens sur les événements du passé, que j’écris (Mercure rétrograde) … Mercure est dans la maison III du thème de septembre, évoquant une transmission, en relatant l’événement. Mercure est en Poissons, il est maintenant proche de sa conjonction avec Neptune, d’un sextile avec Pluton et d’un carré avec Jupiter, les mêmes astres que sur la carte du 8 septembre 2018, mais formant d’autres aspects …

Anne L jesuisjecree.com