JE SUIS, JE CREE. Astrologie & développement personnel

Choisir ses aliments (au printemps)

fruits

Une alimentation de saison respecte les variations de la relation TERRE-CIEL, une relation aussi bien cosmique qu’ intérieure. Alors, quels aliments privilégier au printemps (mars, avril, mai) ?

Ces principes de base, mis au point par jesuisjecree.com, condensent ceux du calendrier Greenpeace, de la méthode Kousmine et les principes d’une alimentation de saison.*

Comme pour les mois précédents, les principes alimentaires de base restent les mêmes : on bannit les aliments industriels, les aliments transformés, et on préfère les aliments frais et locaux -la nature est bien faite et pourvoit aux besoins des êtres vivants là où ils se trouvent. On préfère les aliments biologiques, voire de label Demeter, du nom de la déesse grecque assimilée à la Ceres romaine, qui a donné l’agriculture aux hommes …

Parmi les différents types d’aliments, ceux à privilégier au printemps sont :

Produits laitiers                      Oléagineux                     Céréales

Légumes                                Fruits                               Légumineuses

Sucre                                     Viandes                           Œuf

Au printemps, on délaisse les céréales (le pain, notamment), les légumineuses et les oléagineux de l’hiver, pour retrouver les produits laitiers et les œufs. C’est aussi au printemps et en été que la nature nous offre des saveurs sucrées, comme celle du miel, dont la récolte commence en cette période, et celle des fruits de la belle saison qui font leur apparition !

Les produits laitiers

fromage2Si l’on se réfère aux rythmes naturels, les vaches produisent du lait au printemps et en été ; tout naturellement, le lait est consommé durant ces deux saisons, de même que les produits laitiers, yaourts, fromages frais, et fromages fermentés au lait cru, que l’on ne pourrait énumérer, tant ils sont nombreux et variés en France.

 Riches en lipides, les produits laitiers contiennent de la vitamine E. Ils sont nécessaires pour absorber les vitamines A,D,E et K.

En général, il n’est pourtant pas conseillé d’abuser des produits laitiers. Ils peuvent engendrer un excès de poids et, comme la viande, contiennent beaucoup d’acides gras saturés, responsables de l’hypercholestérolémie.
Rappelons pourtant que le cholestérol n’est pas qu’un ennemi, puisqu’il existe un « bon cholestérol », indispensable à l’organisme.


Les oeufs

oeufComme pour le lait, il existe une saison des œufs. Les poules pondent plutôt au printemps et en été, et les valeurs nutritives des œufs sont optimales durant ces deux saisons.

Dans l’idéal, on ralentit leur consommation, ou on cesse d’en manger, en automne et en hiver. Les œufs sont très bons cuits à la coque, durs, mais aussi brouillés, en omelette, ou pochés … (et même crus pour les amateurs).

Les œufs sont très nutritifs et apporte du fer, à condition de les associer à un aliment riche en vitamine C, qui permet d’absorber le fer. Ils sont aussi riches en sélénium, iode, zinc, en vitamines D, E et toutes les vitamines B


Le miel

mielLe miel est un aliment spécial, un aliment transformé, certes, mais par les abeilles … Il est en outre considéré comme sacré dans de nombreuses cultures. Le miel non chauffé, de couleur claire, assez épais, garde toutes ses valeurs nutritives. Il est préférable de le consommer tel quel, pour préserver ses qualités, dans un yaourt, sur du pain, dans une salade de fruits frais (etc.)

Cette substance sucrée, fabriquée par les abeilles à partir du nectar des fleurs, a des pouvoirs nutritifs et curatifs indéniables. Apaisant et antiseptique, il est bienfaisant pour la digestion, les maux de gorge et le sommeil. Le miel contient des oligo-éléments, du potassium et des antioxydants, les flavonoïdes, qui luttent contre les radicaux libres reponsables de nombreuses maladies.

De plus, selon les fleurs butinées par les abeilles, les miels ont différentes vertus spécifiques : par exemple, le miel de haute montagne, à base de rhododendron, de trèfle blanc, de framboisier, de ronce, renforce le système immunitaire.

Les miels de pin, de sapin et de manuka ont un effet plus puissant que les autres miels sur les cellules, et sont conseillés pour prévenir le cancer (et comme adjuvants en cas de maladie). On peut aussi consommer le pollen, la propolis et la gelée royale, le venin d’abeille, autres trésors de la ruche, préconisés en cas de maladies auto-immunes, à consommer sur une longue période.


légumesLes légumes et les fruits doivent représenter un tiers de notre alimentation quotidienne, si l’on recherche le bon équilibre.  Ce sont des aliments à consommer toute l’année,  en fonction des récoltes : les bons légumes du printemps sont la carotte, la betterave, l’asperge, le radis, le chou, le chou-fleur, le chou de Bruxelles, le navet, le céleri-rave, l’épinard, la salade (frisée), l’endive, le poireau, le salsifi, le crosne, l’ail, l’oignon.

A mesure que le printemps s’installe, apparaissent : l’artichaut, le concombre, la laitue, les petits pois, la pomme de terre primeur, la blette, l’aubergine, la courgette.

 Les légumes frais sont des trésors pour la santé. L’épinard, par exemple, contient du fer et, plus encore, des antioxydants, de l’acide folique et du potassium. L’ail, antibiotique naturel,  permet de résister aux infections ; il protège la santé cardiaque, favorise la circulation sanguine, réduit le taux de cholestérol, l’hypertension, et a une action anti-cancérigène.

fruitsLes bons fruits récoltés au printemps sont la pomme, la poire, le kiwi ou le kiwai.

Puis à mesure que le printemps avance (et pas avant), arrivent sur nos étals la tomate, la fraise, la rhubarbe et la cerise.

Les fruits sont des trésors pour la santé. Par exemple, la pomme, fruit commun que nous consommons beaucoup, fraîche, en jus, en compote, en gâteaux et en tartes, est dépurative, par les fibres, les antioxydants et les flavonoïdes qu’elle contient ; n’hésitez pas à en manger au printemps. Elle est aussi recommandée pour faire baisser le taux de cholestérol, et pour renforcer la résistance aux maladies.

Anne L jesuisjecree.com