JE SUIS, JE CREE. Astrologie & développement personnel

Mieux connaître le milliardaire Bill Gates

matrix-3109378_960_720

Cet article d’astrologie propose quelques commentaires sur thème natal de Bill Gates, afin de creuser au-delà de l’image médiatique, et mieux comprendre la psychologie du milliardaire américain. Il analyse en outre les aspects cachés de son action dans le monde comme informaticien, et comme philanthrope. Cet article permet de mieux comprendre les dynamiques du monde actuel, dans le contexte de la crise du coronavirus.

Alors, Bill Gates, « l’avez-vous dans la peau » ?

***

bill gates

Bill Gates, 28 octobre 1955, Seattle

 

Bill Gates, enfant précoce dont le QI atteint 180, est issu d’une famille fortunée de Seattle, dans l’état de Washington. Il a deux sœurs. Sur sa carte du Ciel, la Lune au Milieu-du-Ciel suggère une forte influence du milieu familial (de sa mère, notamment) sur ses choix de vie. La Lune en Bélier, opposée à Mars en maison IV indique aussi un conflit avec les valeurs lunaires.

Cette opposition Lune-Mars est une dynamique essentielle de la psychologie du natif. Elle signe un tempérament impulsif, et une hyperactivité. Il s’agit d’une transmission familiale, laissant supposer une éducation assez tonique, conflictuelle, voire violente, au moins psychologiquement. Elle l’incite à entreprendre et à entrer en compétition. Ce que l’on sait, c’est que, dès son plus jeune âge, le jeune surdoué est formé à des jeux de stratégie, exerçant ses facultés intellectuelles pour surpasser les autres.

 

On voit un conditionnement familial paradoxal, développant chez le natif une affirmation personnelle « contre » (la famille, la mère, et donc ceux qui se mettront au travers de sa route au cours de sa vie). Avec Mars et le Bélier, il s’agit de gagner, d’être le premier ; l’ascension sociale de Gates s’accomplit selon une dynamique de rivalité, en développant une attitude agressive pour avoir le dessus.

La carte du Ciel de Bill Gates présente une répartition planétaire très particulière : la Lune, maîtresse de l’Ascendant, est isolée au Milieu-du-Ciel, face aux neuf autres planètes, regroupées au Nord sur moins de 120°. Cette configuration indique un natif essentiellement motivé par la satisfaction de ses propres besoins. Elle souligne aussi son contact avec la population du monde entier (dans le contexte de ses activités), et l’importance de son image -bonne ou mauvaise.

La répartition planétaire, avec le groupe au Fond-du-Ciel, évoque en fait une personne qui utilise les énergies des autres. Sur le plan psychologique, cette attitude repose sur un un état de dépendance ; et son ambition se définit  comme un besoin compulsif de vaincre.

microsoft-97850_960_720Sous l’influence du Bélier et de Mars, Bill Gates a été pionnier. Il a cru avant tout le monde à l’avenir de l’informatique, qu’il a découvert à l’âge de 12 ans, à la fin des années 60. Avec son ami d’enfance Paul Allen, il a fondé à 20 ans l’entreprise Microsoft, devenue leader mondial, et multinationale. Cependant, son parcours est émaillé de procédés douteux. En effet, à 24 ans, grâce à l’entremise de sa mère (Lune), il décroche un contrat colossal. La multinationale IBM, leader sur le marché, avec le Personnal Computer (le PC) recherche un système d’exploitation. Or, Bill Gates ne sait pas le faire ; mais il bluffe et promet de le fournir à IBM. Au lieu de le créer, il achète le « Q-DOS » de Tim Paterson, un génie de l’informatique, et le rebaptise MS-DOS !

De plus, il ne le revend pas à IBM, mais demande un pourcentage sur chaque vente d’ordinateur. Comme le marché des PC s’est envolé ensuite, Bill Gates a « touché le pactole ». On comprend que Bill Gates n’est pas tant un informaticien créatif -en tous cas d’autres sont plus talentueux que lui- qu’un homme d’affaires, un commercial qui ne s’étouffe pas de scrupules,  et dont l’objectif est de s’enrichir grâce à l’informatique.

Ce qui est important à souligner également, c’est que les technologies étaient communément partagées, et souvent gratuites à l’époque où l’informatique s’est développé, et Bill Gates s’en est emparé pour en faire quelque chose de payant, à son profit.

Sa rivalité avec Steve Jobs (Apple) est également connue. Le PC d’IBM a été supplanté par les innovations du Macintosh, son interface graphique, avec ses fenêtres, ses icônes et la souris. Bill Gates en a conçu alors une jalousie farouche, et a volé la technologie de son concurrent, en la copiant sans vergogne, pour commercialiser des ordinateurs deux fois moins chers sous le nom Windows (« fenêtres ») ! Le vol des idées est moins coûteux que la recherche et l’innovation.

Dans son thème, outre l’importance de l’influence familiale, on voit une problématique redondante, qui concerne l’expression et l’amour de soi, avec le carré Soleil-Uranus, une conjonction Vénus-Saturne en maison V, qui reçoit le carré de son maître conjoint à Jupiter et, surtout, la Lune noire, conjointe au Noeud nord de la Lune. Globalement, ces données soulignent une difficulté liée au narcissisme. Elles suggèrent une mauvaise image de soi, ou bien un égocentrisme, le natif étant incapable de manifester de la considération aux autres de façon désintéressée. Cette problématique confirme des difficultés à équilibrer les échanges, entre « donner » et « recevoir ». Elle est à associer aussi à une lacune de créativité, et explique le comportement de profiteur de Bill Gates.

Cette problématique se manifeste en outre dans le rapport que Bill Gates entretient avec les enfants, ainsi que dans son intérêt pour l’éducation, dont il sera question un peu plus bas.

money-2082383_960_720Selon le symbolisme de l’astrologie, la fortune considérable de Bill Gates est liée principalement à la conjonction Jupiter-Pluton en Lion dans la maison II, une position qui exalte « pouvoir » et « avoir » (en plus des autres données du thème).  Elle suggère, psychologiquement, la tentation d’abuser de son pouvoir, car ces planètes indiquent un désir de puissance prononcé. Bill Gates a déclaré un jour qu’il « allait devenir Maître du monde », et il a donné ensuite à son interlocuteur de longues explications sur un tableau blanc … Cette anecdote résume sans doute le personnage, et définit bien le projet mondialiste de l’oligarchie, dont Gates est un membre. 

 Cette conjonction est en lien avec l’obsession de Gates pour la technologie, associée à un enrichissement, et à un pouvoir sur les autres. En outre, cette conjonction au sextile de Neptune exprime l’investissement de Bill Gates dans des œuvres humanitaires, qui génèrent un fabuleux enrichissement (on ne peut en douter en lisant son thème).

***

Le procès de Microsoft

Bill Gates expérimente en 1998 un revers significatif (psychologiquement), lors de l’affaire Netscape. Il risque de perdre son empire dans un procès engagé par l’administration américaine. Elle lui reproche en effet de ne pas respecter les lois antitrust -pour éviter les situations de monopole-, et de faire ainsi obstacle à l’innovation. L’enquête détermine les reponsabilités, qui se situent bien au sommet de l’entreprise, non parmi des employés indélicats. Microsoft ne se préoccupe pas d’innover, d’inventer de nouveaux marchés, mais se concentre sur l’élimination de la concurrence, usant d’armes comme le rachat des entreprises, ou le chantage, etc., ce qui reproduit la tendance personnelle de son directeur Bill Gates qui, obsédé par la compétition, use d’une stratégie de tueur économique (l’opposition Lune-Mars ). Lors de son procès, on lui demande par exemple de s’expliquer sur son emploi de l’expression : « mon djihad Microsoft » …

Ce procès change complètement l’image publique du jeune génie de l’informatique Bill Gates, qui apparaît alors comme un requin. Gates est affecté, sanglote, et perd le sommeil pendant plusieurs années. Cette expérience est à mettre en lien avec la Lune au Milieu-du-Ciel, et les dissonances en maison V et au Soleil.

Si l’on considère les données de son thème, qui associent agressivité, destructivité, blessure narcissique, et mégalomanie, on peut penser, à l’extrême, à une personnalité de « pervers narcissique », une idée appuyée par la présence de la cuspide de maison V en Scorpion, et par la présence de la Lune noire dans cette maison, suggérant potentiellement une problématique de manipulation.

***

Le refus de toute concurrence pour avoir le monopole, outre le fait qu’il trouve ses origines dans la petite enfance, rappelle le principe du projet mondialiste, qui est la réalisation du rêve d’individus fortunés et profondément malades, de disposer d’un pouvoir absolu sur la planète en asservissant la population,  de confisquer les ressources, et de devenir maîtres de toute vie sur Terre.

***

La reconversion de Bill Gates …

C’est après le procès, à partir des années 2000, que Bill Gates devient philanthrope ;  il quitte la direction de Microsoft en 2008. On voit qu’il calque son activité sur celle de sa mère, qui s’occupait d’œuvres caritatives quand il était petit. Il recompose complètement son image sociale détériorée, dépensant un budget colossal pour la communication autour de sa fondation Bill et Melinda Gates. Sur le plan astrologique, on voit qu’il s’identifie dès ce moment à la Lune, et met Mars sous le voile …

La presse est élogieuse envers Bill Gates, symbole de réussite et de succès à l’américaine, et les médias nourrissent encore le mythe, en valorisant son action humanitaire en Afrique, notamment (trigone Lune-Uranus).

business-3189797_960_720Cependant, en dépit d’apparences peaufinées par la sphère médiatique, d’autres regards, qui se portent davantage sur les faits, constatent qu’après avoir développé Microsoft, et « utilisé l’informatique pour asseoir sa domination sur les autres », Bill Gates poursuit en réalité selon la même dynamique de prédation dans ses actions dites humanitaires.

Il semble -de mon point de vue- que cette nouvelle orientation puisse également s’expliquer par de nouvelles ambitions personnelles, associées à des projets élitistes. Les actions de Bill Gates sont en effet une contribution d’envergure au « Plan ».

En outre, le journaliste Lionel Astruc explique dans son ouvrage L’Art de la fausse générosité : la fondation Bill et Melinda Gates, que cette fondation n’est ni plus ni moins qu’un business à très grande échelle -des continents entiers, la planète-, opérant comme un cheval de Troie en Afrique et dans différents pays, pour ouvrir des marchés colossaux aux multinationales -Monsanto, Coca-Cola, Mc Donalds, etc. Il a pu constater des conflits d’intérêts flagrants et, de nouveau, des pratiques de chantage qui sont légion. En outre, la fondation Gates investit dans des secteurs aussi « vertueux » que l’armement, les énergies fossiles, l’agriculture intensive, les OGM, les grands laboratoires pharmaceutiques. On apprend également que la fondation Gates ne milite pas pour résoudre la pauvreté, mais agit bien pour la maintenir, et rendre les pays d’Afrique (et d’autres pays) dépendants. (Soulignons que l’Europe, et la France en particulier, ne sont pas dans une situation très différente ; le principe est le même).

La fondation Bill Gates écrase tout ce qui va dans le sens de l’autonomie, dans le domaine de la santé (les remèdes traditionnels efficaces, par exemple), dans l’agriculture (les semences traditionnelles), en imposant la médecine des grands laboratoires, et des semences brevetées. Comme il l’a fait dans le milieu de l’informatique, Bill Gates (comme ses pairs) élimine les ressources naturelles, peu onéreuses et partagées, et les remplace par des marchés qui vont l’enrichir.

Gates et l’OMS; comment la crise du coronavirus permet d’introduire le « puçage » de la population

La fondation Bill Gates effectue en fait un lobbying intense. A ce titre, elle est un contributeur financier de poids pour l’OMS et détermine les choix de cette organisation, qui n’est absolument pas un organisme indépendant. Dans un article en anglais (Health Impact News), Senta Depuyt explique même que l’actuel directeur de l’OMS,Tedros Adhanom Ghebreyesus, est le pion d’un groupe, incluant la fondation Gates et des intérêts chinois, et qu’il a mené des projets de « lutte » contre diverses maladies en Afrique, en collaboration avec Gates. C’est un personnage trouble, mêlé par le passé à une organisation terroriste, et accusé par l’APU, association défendant une ethnie de l’Erythrée, les Amhara, d’avoir mené une politique de contraception chimique sélective contre cette ethnie, alors qu’il était ministre de la santé.

coronavirus-4833616_960_720Dans la « gestion » de la crise du coronavirus, Gates dirige avec d’autres les décisions de l’OMS. En outre,  obsédé qu’il est par la vaccination de la planète entière, il milite comme une figure d’autorité sur le plan médical -qu’il n’est pas- avec l’appui des grands médias. La vaccination est la suite logique du confinement généralisé, décrété dans de nombreux pays, et par un gouvernement français complice, qui a manoeuvré pour faire obstacle aux autres solutions . Le but de cette entreprise planétaire n’est pas médical, mais concerne le « puçage » de la population, pilier du projet de dictature de l’oligarchie mondiale.

L’hypocrisie de Bill Gates apparaît lorsqu’on apprend que son médecin privé, qui a officié dans sa famille dans les années 90, a révélé que Bill Gates a refusé de faire vacciner ses propres enfants.

La vaccination est bien couplée à l’usage de nanotechnologies et aux smartphones – ce qui doit alerter les lecteurs sur ce qui se passe actuellement. Cette entreprise planétaire de vaccination aux nanotechnologies, en Afrique par exemple, est sur le point (avril 2020) de s’étendre au monde occidental, à la faveur de la crise du coronavirus – comme ce fut clairement pressenti dans l’article Saturne en Verseau, gouvernement mondial et intelligence artificielle, pourtant écrit avant l’éclatement de la crise.

Des vaccins pour réduire la population du monde

En outre, les vaccins visent un autre objectif que celui de soigner (immuniser) : réduire la population mondiale. Bill Gates milite pour le planning familial. Mais ce n’est pas tout, dans un discours visible sur internet, il parle très librement de ses intentions génocidaires, et dit que « grâce aux nouveaux médicaments et aux vaccins, on va réduire la population de 15%, mais ce n’est pas suffisant » ! Avec sa fondation, il pratique avortements chimiques et vaccinations forcées. Ses vaccinations consistent plutôt à injecter des poisons , qui rendent déficients, ou tuent des nourrissons. Par ailleurs, il stérilise les femmes. Sur le plan astrologique, cette disposition est exprimée en potentiel dans son thème, à travers l’opposition Lune-Mars, et avec Mars en IV, qui suggèrent une violence exercée sur la population, et sur l’univers féminin, la petite enfance, etc. (La planète Mars, à l’extrême, représente le crime).
Gates avec sa fondation est aussi poursuivi par le gouvernement indien, pour ses vaccinations dévastatrices. Robert F. Kennedy a dévoilé dans un rapport que Gates a pris le contôle du NAB, le Conseil consutatif national en Inde, et a imposé 50 vaccins aux enfants indiens avant l’âge de 5 ans (Cela pourrait rappeler les 11 vaccins obligatoires en France et faire réfléchir ). Ses vaccinations contre la polio ont provoqué la paralysie de 496 000 enfants entre 2000 et 2017. Depuis l’arrêt de ce programme, en 2017, les cas de paralysie dus à la polio ont chuté de façon nette. En 2017, l’OMS a reconnu que les nombreux cas de polio (également au Congo, en Afghanistan et aux Philippines) provenaient aux ¾ de la vaccination de masse de Gates.

Toujours selon Robert F. Kennedy, en 2014, Gates a pratiqué des tests expérimentaux contre le HPV, distribué par les laboratoires GSK et Merck, sur 23 000 villageoises indiennes, 1200 ont développé des pathologies, et 7 sont mortes ; en outre, il a employé pressions, chantage et falsification des formulaires de consentement à ce programme.

Enfin, le rapport de Robert F. Kennedy dit explicitement que Gates veut que Microsoft contrôle l’entreprise mondiale de vaccination ID (le « puçage » électronique de la population, via les vaccins …).

Gates veut révolutionner l’éducation

matrix-3109378_960_720Enfin, dans le domaine de l’éducation, autre secteur de prédilection, comme on peut le constater sur le thème (planètes, Lune noire et Noeud nord de la Lune en maison V), Bill Gates se taille la part du lion et entend révolutionner le monde entier. Un article (source : vousnousils.fr) parle de « L’e-learning », comme «  clé pour révolutionner l’éducation dans le monde ». Il explique que la fondation Bill et Melinda Gates prévoit que l’apprentissage en ligne, les smartphones et les logiciels éducatifs devraient avoir révolutionné et transformé radicalement le visage de l’éducation, en particulier dans les pays du Sud », d’ici à 2030.

 

 

Au-delà de l’aide que ce projet représente, on peut y voir la perspective des milliards engrangés, et la pérennité d’un marché colossal pour la multinationale Microsoft. Le journaliste Lionel Astruc explique que le but de Bill Gates est de construire des monopoles autour de l’informatique. Bill Gates veut en effet créer à terme une “école virtuelle gratuite et mondiale”, qu’il nomme « une éducation connectée » -dans un monde uniformisé et entièrement « connecté », et avec ses milliards d’objets connectés. Sur le plan éducatif, la culture, la réflexion, et l’imagination disparaîtront, au profit d’une pensée formatée et de cerveaux bridés, limités aux opérations de répétition et d’imitation. Une fois de plus, Bill Gates tend à intervenir avec la technologie pour anéantir la créativité (certes, il n’est pas seul responsable, et des milliards d’êtres humains se laissent aspirer par les écrans). Cette évolution dans l’éducation peut être subodorée avec le dispositif de « l’école à la maison », déployé en France en 2019 -quelques mois avant la crise du coronavirus-, suggérant un plan dans le domaine de l’éducation; c’est mon avis.

Ma conclusion, après l’étude des points essentiels du thème natal de Bill Gates, est qu’il présente des données qui rappellent profondément celles d’un grand dictateur.

Anne L jesuisjecree.com

Crédit photos : Pixabay