JE SUIS, JE CREE. Astrologie & développement personnel

Le mythique Général Patton

general-george-s-patton-402041_960_720

Ce portrait de Patton évoque ses victoires militaires, sa personnalité redoutable, et le mysticisme qui l’anima. En effet, George Patton a connu une expérience de mort imminente, et a fait des plongées dans ses vies antérieures durant la Grande Guerre, à Langres et Saint Mehiel, près de Verdun !

Toutes ces tendances sont inscrites dans son thème de naissance, qui valorise les valeurs masculines, mais aussi une sensibilité fine, ouverte à l’invisible.

 

George Patton

George Patton

Issu d’un milieu aisé, George Smith Patton, général « quatre étoiles » de l’armée de terre américaine, est né le 11 novembre 1885, dans la propriété familiale, en Californie.

Nombre de ses aïeux étaient des militaires; dans son thème natal, cette ascendance est soulignée, par la position de Mars, dieu de la guerre, en maison IV, le secteur des racines familiales … Son grand-père paternel (George Smith Patton), et son grand-oncle ont participé à la Guerre de Sécession. Un autre ancêtre, Hugh Mercer, expatrié d’origine écossaise, est mort durant la Guerre d’Indépendance américaine.

Les jeunes années du natif mettent à l’épreuve le carré en T Mars-Mercure-Pluton de son thème. Ces planètes, associées symboliquement en astrologie, au développement de l’autonomie et aux études, suggèrent quelques défis à relever pour Patton. Enseigné par un précepteur, il a en effet des difficultés d’apprentissage de la lecture et de l’écriture. Il intègre l’école à 12 ans, et sa vocation est déjà certaine : il devient un cavalier émérite. Il se passionne pour l’histoire militaire, pour d’illustres figures comme Scipion l’Africain, Jules César, ou Jeanne d’Arc et Napoléon Bonaparte …

Il entre à l’institut militaire de Virginie en 1903, où, malgré des résultats peu brillants, il force l’admiration lors de certains exercices commes les défilés militaires. En 1904, il entre par concours à West Point (une sorte de Saint-Cyr américain). Il y apprend l’escrime, où il excelle. Cette aptitude se lit sur sa carte du Ciel : Mars est en aspect à Mercure en Sagittaire, signalant une dextérité; les disciplines équestres sont signifiées par le centaure (Sagittaire).

George Patton sort de l’école sous-lieutenant de cavalerie, en 1909. Il épouse Beatrice Banning Ayer en 1910. Trois enfants naîtront de leur union, dont George Patton IV …

C’est à cette époque qu’il débute sa carrière de jeune officier de cavalerie, immédiatement remarqué par ses supérieurs pour son caractère très énergique. Il concourt dans plusieurs disciplines aux Jeux Olympiques de 1912, puis affine son art de l’escrime, à Saumur, en France.

general-george-s-patton-402041_960_720

George Patton

Durant la Première Guerre mondiale, il gagne une notoriété de héros après avoir combattu sous l’autorité du Général Pershing les troupes de Poncho Villa au Mexique (1916). Il est promu capitaine (puis major, puis lieutenant-colonel), et prend le commandement du premier corps blindé américain. En 1917, il rejoint les camps d’entraînement de l’armée française, comme observateur avant le déploiement des forces américaines. En septembre 1918, il participe notamment à la contre-offensive de Saint-Mihiel, puis à l’offensive Meuse-Argonne, durant laquelle il est blessé. Il est promu colonel la même année et reçoit force distinctions.

Durant l’entre-deux-guerres, il poursuit ses études militaires et publie des ouvrages de tactique militaire, ainsi que sur le bridge (dans son thème natal, Mars est en Vierge, signe précis et stratège …)

Durant la Seconde Guerre mondiale, il commande une brigade blindée à Fort Benning. Puis, alors que les Etats-Unis entrent en guerre, il participe à la campagne d’Afrique du Nord, dans l’opération Torch, en Tunisie. Après une défaite américaine infligée par le Général Rommel, Patton contre-attaque et bat les Allemands qui, à partir de cette victoire, le considèrent comme un adversaire redoutable.

C’est durant la campagne de Sicile que, rivalisant avec le Général Montgomery, Patton entre le premier à Palerme. Cependant ses soldats sont à bout et, lors d’une visite dans un hôpital militaire à Chypre, il interroge un soldat sur les raisons de sa présence en ce lieu. Celui-ci évoque son épuisement psychologique (le stress post-traumatique). Mais Patton, lui, ne croit pas à ce genre de blessure,  et le gifle. Il réitèrera ce geste un peu plus tard sur un autre homme. Il ordonne que ces soldats retournent au combat, et déclare qu’ils devraient être « jugés pour lâcheté et fusillés ». Ces incidents sont suivis de critiques violentes, au Congrès américain, de la part d’anciens généraux, et entachent sa réputation.

Patton est écarté pendant quelque temps ensuite, et participe seulement à une opération fictive, face au Pas-de-Calais, pour tromper les Allemands sur le Débarquement prévu en Normandie.

Le carré en T martien suggère un courage, et des défauts martiens, comme l’agressivité. Comme Mercure est engagé dans cette configuration planétaire, le natif est apte à motiver ses hommes par la parole (Mercure avec Mars et Pluton),  mais son langage est violent, et tranche avec les usages …

patton-tank-360919_960_720

char Patton

Ainsi, avant le Débarquement, c’est en ces termes qu’il expose sa doctrine de combat  : « Je ne veux pas recevoir de message disant : « Je tiens ma position. » Nous tenons pas le moindre foutu truc. Laissons les Allemands le faire. Nous avançons constamment et nous ne sommes pas intéressés à tenir quoi que ce soit, à part les couilles de l’ennemi. Nous allons lui tordre les couilles et lui botter les fesses en permanence. Notre plan d’opérations de base consiste à avancer et à continuer d’avancer, sans se soucier de devoir passer sur, sous ou à travers l’ennemi. Nous allons le traverser comme la fiente dans une oie; comme de la merde dans un klaxon ! »

 En 1944, il participe donc à la Bataille de Normandie, à la tête de la 3ème armée, dans l’opération Cobra, pour percer le front au sud du Cotentin en direction de la Bretagne. Il est affecté ensuite durant de longs mois dans la campagne de Lorraine, pour reprendre la ville de Metz aux Allemands. Puis il va porter secours à la 101ème division aéroportée (les parachutistes), qui est encerclée par les Allemands à Bastogne. C’est avant cette offensive, qu’il déclara au Général Bradley : « Brad, cette fois les Boches ont mis la tête dans le hachoir à viande et c’est moi qui tiens la manivelle. »

Le Général Patton a fait tout au long de sa carrière des déclarations ou des commentaires choquants ; il manquait de tact, cultivait un style arrogant et ostentatoire, dit-on, il recherchait la gloire, des défauts typiques de Mars dissonant.

  L’historien Alan Axelrod prétend que Patton ne voulait pas se limiter à décider des stratégies, et à donner des ordres, mais qu’il voulait être un symbole pour ses hommes. Patton n’a laissé personne indifférent; beaucoup l’ont détesté, notamment les généraux anglais, au style différent. En dépit des critiques, le style Patton, agressif et offensif, a été communicatif. D’autres s’en sont inspirés pour le commandement militaire. Eisenhower a dit de Patton, après sa mort : « Il était l’un de ces hommes nés pour être soldat… Il n’est pas exagéré de dire que le nom de Patton fait régner la terreur dans le cœur de l’ennemi. »

Dans le thème natal du Général Patton, le courage et la dureté sont liés à une valorisation des principes masculins, au détriment des principes féminins.
Au carré en T Mars-Mercure-Pluton, s’ajoute le Soleil, autre planète masculine, situé en Scorpion, un signe coriace, domicile traditionnel de Mars, comme le Bélier. Le Scorpion, toutefois, est plus pugnace que le Bélier. Il ne lâche pas l’adversaire tant qu’il ne l’a pas anéanti. Le Scorpion est aussi le maître des « merdiers », et des situations de crise, apparemment sans espoir, que lui seul a le pouvoir de renverser.

Les planètes féminines, au contraire, sont faibles dans le thème du Général Patton : la Lune est en Capricorne, lieu de son exil. Les valeurs féminines sont donc amoindries. Vénus est en maison VII, mais en Capricorne, opposée à Saturne, et au carré d’Uranus, deux astres sans lien avec les sentiments : les partenariats et les relations se nouent sous le signe de la responsabilité, et même d’une logique rationnelle. L’affectivité et la sensibilité du natif sont fortement inhibées, apparemment absentes, expliquant le sens du devoir et la dureté du Général envers les soldats atteints d’un stress post-traumatique, par exemple.

 Les tendances de son thème expliquent néanmoins son courage exceptionnel, qui force le respect. Il semble que, pour le Général Patton, le combat était une raison de vivre ; alors comment comprendre des hommes brisés par la guerre ? Patton, lui, a été brisé à la fin de la guerre, déclarant en 1945, quand il a dû quitter la 3ème armée et passer le pouvoir :« Toutes les bonnes choses ont une fin. La meilleure chose qui me soit jamais arrivée jusque-là est l’honneur et le privilège d’avoir commandé la 3e armée. ».

On a l’impression que sa mission était terminée …

Le 9 décembre 1945, tout de suite après la guerre, le Général Patton fut invité à une partie de chasse à Spire (Allemagne). En chemin, la voiture que Patton occupait traversa un passage à niveau, mais un camion militaire lui coupa la route. Patton fut grièvement blessé, contrairement aux autres protagonistes. Hospitalisé, il reste 12 jours en traction cervicale car sa moelle épinière est atteinte, et il est tétraplégique. Il décède dans son sommeil le 21 décembre, non sans voir commenté auparavant ce qui lui arrivait (tant qu’il lui restait la parole, Mercure) : « C’est une façon de mourir à la con. »

Il a été enterré avec ses hommes, comme il le souhaitait.

Le portrait du Général Patton serait incomplet si l’on omettait la dimension spirituelle de l’homme …

Dans son thème astral, un mysticisme est signalé, par trois planètes expansives, formant quasiment un grand trigone dans les maisons d’eau, dites « occultes » : la Lune en maison VIII, Neptune en maison XII, et Jupiter en maison IV. On remarque aussi que Pluton et Mars sont situés dans ces secteurs : Pluton est en maison XII, et Mars en maison IV. Le Nœud lunaire sud est en Poissons, signe psychique, et le Nœud nord en maison IV, un secteur lié au passé …

 Ces positions planétaires montrent, qu’en dépit de ses tendances viriles, la sensibilité du Général Patton était aigue, particulière, reliée à l’invisible.

En outre, la présence du grand trigone en signes de terre favorise la manifestation de phénomènes, comme nous allons pouvoir le constater …

D’abord, le Général Patton était chrétien fervent et pratiquant. Il demandait à l’aumônier de la 3ème armée de dire des prières avant le combat. A Bastogne, par exemple, il demanda l’arrêt de la pluie, et cela lui fut accordé, puisque la pluie cessa.

casque viking

Casque de Viking

Patton savait au plus profond de lui-même, dès 6 ans, qu’il deviendrait militaire. En outre, il a fait, à la suite d’une chute de cheval, une expérience de mort imminente. Il a traversé le tunnel généralement décrit par ceux qui ont expérimenté, et il a revu sa vie actuelle. Ce n’est pas tout : il a vu le film de nombreuses vies passées, dans des temps reculés, de l’époque des Carthaginois ou même des Vikings ! Il a ainsi découvert qu’il avait toujours été militaire au fil de ses vies (d’où sa vocation précoce). Le Général Patton croyait donc en la réincarnation, et disait avoir été antérieurement (entre autres) un grognard napoléonien, et un légionnaire romain.

casque romain

Casque romain

Durant la première Guerre Mondiale, en France, Patton, qui se trouvait à Langres, connaissait déjà les lieux, bien qu’il n’y soit jamais allé dans sa vie actuelle ! Il décrivit le lieu tel qu’il était dans le passé, à l’époque romaine : le camp romain, le forum, des tentes, et les temples !

 A l’âge de 33 ans, George Patton a fait une expérience extraordinaire lors de l’offensive de Saint Mehiel, dans la Meuse, près de Verdun : alors qu’il était sur une colline, exposé aux tirs des Allemands, et en très mauvaise posture, il a une vision soudaine de ses ancêtres ! Il a reconnu des visages qui posaient sur de vieilles photographies ou en peinture. Il reconnut le général Hugh Mercer, son grand-père George Patton, et son grand-oncle Waller Patton. Ceux-ci l’inspirèrent dans son action, pour lui permettre de se sortir de ce mauvais pas, et ils ont transformé radicalement sa façon de percevoir la mort …

33 ans plus tard, son fils George Patton IV, militaire lui aussi, a vécu une expérience semblable au cours de la guerre de Corée. Lui aussi bloqué sous les tirs, a vu son père décédé, qui lui a dit quoi faire pour se tirer d’affaire …

Anne L jesuisjecree.com

crédit photo : Pixabay