JE SUIS, JE CREE. Astrologie & développement personnel

Etranges coïncidences entre Lincoln et Kennedy

john-f-kennedy-63160_960_720

D’étonnantes similitudes entre le destin d’Abraham Lincoln et celui de John F. Kennedy ont été relevées. Sont-elles de simples coïncidences mises en évidence pour faire sensation après l’assassinat de Kennedy, ou révèlent-elles de mystérieux liens entre les deux présidents des Etats-Unis ?

L’astrologie peut nous donner quelques indices supplémentaires et nourrir notre réflexion sur cette question troublante.

Basée sur l’étude des cycles, l’astrologie nous fait immanquablement prendre conscience de leur structure répétitive. La comparaison des thèmes natals (appelée aussi une synastrie) des deux présidents peut donc faire ressortir des points de convergence.

Les présidents peuvent être liés par identification psychologique inconsciente, ou par le karma, indissociable de la notion de répétition.  Ainsi, par une sorte de nécessité cosmique, le destin de l’un se répète dans la vie de l’autre.

Ce qui est particulier dans le cas de Lincoln et de Kennedy, c’est que les coïncidences se manifestent par des éléments visibles, des événements et des dates souvent identiques d’un siècle à l’autre … Voici quelques coïncidences entre les deux destins, parmi les plus troublantes  :

abraham-lincoln-60558_960_720Lincoln fut élu au Congrès en 1846, Kennedy en 1946. Lincoln fut élu président en 1860, et Kennedy en 1960.

Tous les deux étaient impliqués dans la défense des droits civiques, puisque Lincoln défendit l’abolition de l’esclavage, et Kennedy l’émancipation des Noirs. L’aboutissement de ces luttes fut :

–  L’abolition de l’esclavage, ratifié par le 13ème amendement de la Constitution américaine, le 18 décembre 1865, huit mois après la mort de Lincoln.

– Le Civil Rights Act, qui reconnaît les droits civiques des Noirs, voté en juillet 1964, huit mois après la mort de Kennedy.

Un mois avant d’être assassiné, Lincoln était en vacances à Monroe dans le Maryland. Un mois avant d’être assassiné, Kennedy était en vacances avec Marilyn Monroe …

 

john-f-kennedy-63160_960_720Tous les deux furent assassinés un vendredi, touchés par derrière d’une balle dans la tête, en présence de leur épouse qui se tenait à côté d’eux.

Les deux assassins étaient originaires d’un État du sud, et ils furent abattus avant d’avoir été jugés. L’assassin de Lincoln (John Wilkes Booth) est né en 1839 et l’assassin de Kennedy (Lee Harvey Oswald) est né en 1938.

Booth tira sur Lincoln dans un théâtre, puis il se réfugia dans un entrepôt. Lee Harvey Oswald tira depuis un entrepôt puis se réfugia dans une salle de cinéma (theater en anglais).

Le théâtre où mourut Lincoln s’appelait le Ford’s Theater. La voiture dans laquelle Kennedy fut assassiné était une Lincoln, fabriquée par Ford.

Les successeurs de Lincoln et Kennedy s’appelaient tous les deux Johnson (Andrew Johnson, né en 1808, succède à Lincoln / Lyndon Johnson, né en 1908, succède à Kennedy). Ils étaient tous deux démocrates, et du sud.

Les deux hommes sont nés chacun au début de leur siècle. Ci-après, les cartes du Ciel de leur naissance :

lincoln

Abraham Lincoln, 12 février 1809, 6H54, Hodgenville

 

kennedy

John Fitzgerald Kennedy, 29 mai 1917, 15H00, Brookline

La comparaison des deux thèmes laisse apparaître certains liens …

1) La Lune de Lincoln, significatrice d’une mémoire, est branchée sur le secteur du passé dans le thème de Kennedy : celui-ci en est donc le dépositaire.

mount-rushmore-67514_960_720Avant tout, l’axe des maisons VI-XII du thème de Lincoln, qui est l’axe des limitations et du karma, se superpose à l’axe IV-X, secteur du passé et de la destinée, chez Kennedy, ce qui associe le karma de Lincoln et le destin de Kennedy.

La connexion entre la maison XII (Lincoln) à 22° du Capricorne, et la maison IV à 24° du Capricorne (Kennedy), deux maisons d’eau, insiste sur un lien invisible : inconscient, ou karmique.

La Lune est une mémoire. Celle de Lincoln occupe la maison XII significatrice des plans invisibles, et elle se place au Fond-du-Ciel de Kennedy, le secteur des racines et du passé ; ainsi, une mémoire psychique, appartenant à la vie de Lincoln, contacte le secteur des racines profondes de Kennedy. Ce lien peut s’établir sur un plan psychologique, par une identification consciente et inconsciente de John Kennedy à Abraham Lincoln, puisque Kennedy connaissait assurément l’histoire de son illustre prédécesseur. Ce lien peut aussi s’établir sur un plan karmique, ce qui n’est pas très différent.

De plus, la mémoire en question est personnelle tout autant que collective : elle concerne l’histoire, la légende des Etats-Unis, car la maison IV évoque les racines personnelles, familiales, mais aussi l’histoire nationale …

 

2) Le destin de Kennedy est marqué par une fatalité à laquelle cette mémoire (associée à Lincoln) participe.

Le thème de Kennedy est particulier : avec le Fond-du-Ciel en Capricorne, et son maître Saturne en maison X, il règne une atmosphère de fatalité dans son destin. Kennedy vit sous l’emprise d’une hérédité familiale, psychologique et, notamment, sous une influence paternelle pesante. Un oeil sur la biographie de son père nous rappelle que le « patriarche » Kennedy, homme d’affaires, a repris le flambeau de son propre père immigré irlandais, et a agrandi sa fortune. Il était féru de spéculations (par achat massif de titres pour créer une bulle avant de les revendre …) et d’investissements; il a -semble-t-il- eu des contacts avec certains représentants de la mafia, et exercé des fonctions politiques. Le destin de John Kennedy lui est dicté par sa famille, et un clan quelconque, d’après son thème. De fait, la même biographie confirme que le père, qui avait vu ses propres ambitions en politique brisées, « nourrissait de grands espoirs politiques pour ses fils », et destinait son fils aîné à devenir président. Celui-ci ayant trouvé la mort, c’est sur John Kennedy que les espoirs paternels se sont reportés …

Avec Saturne maître de maison IV, le (lourd) « bagage » de John Kennedy est aussi constitué du passé collectif de la nation américaine, dont fait partie la mémoire karmique symbolisée par la Lune de Lincoln. Selon une hypothèse d’astrologie karmique, avec Saturne, « le seigneur du karma », placé en X (la carrière et le destin), Kennedy est placé sous le joug d’une dette qu’il doit purger, notamment dans ses fonctions présidentielles.

Dans tous les cas, un passé conditionne le destin, qui prend donc une tonalité plus fatale. L’idée d’un décès dans l’exercice de ses fonctions, et exposé au monde entier ressort aussi avec cette position planétaire : Saturne , maître de IV (la fin de vie) en X (la carrière et l’extérieur).

president-john-f-kennedy-396982_960_720L’hypothèse karmique et son aspect fatal se vérifient d’autant plus que, dans le thème de Kennedy, les Noeuds lunaires sont aussi sur l’axe Cancer-Capricorne (gouvernés par la Lune et Saturne).

Le Noeud sud de la Lune situé en Cancer montre encore un karma familial, de clan et national. Le noeud nord en Capricorne, avec Saturne, somme le natif d’endosser des responsabilités (politiques et karmiques).

La présence de Saturne en Cancer (signe du noeud sud) indique d’ailleurs qu’il y a une reproduction des schémas du passé, personnels, mais aussi collectifs, ce qui nous ramène de nouveau aux coïncidences troublantes entre Lincoln et Kennedy.

Notez aussi que la Part de Fortune de Kennedy est située au Fond-du-Ciel, superposée à la Lune de Lincoln. La Part de Fortune signifie le destin chez les Anciens. C’est le « lot » de chacun. Dans la synastrie, Kennedy recueille donc une mémoire issue de la vie de Lincoln (Lune), qui l’attache à un passé (national) qui se répète dans son destin personnel (la Part de Fortune) … L’opposition de Saturne, maître de la Part de Fortune en Capricorne, à la Part de Fortune (et à la Lune de Lincoln en synastrie), représente à cet égard une lourde pierre dans la destinée : la contrainte paternelle et familiale, les responsabilités présidentielles et politiques, le karma.

 

3) Un effet miroir entre les deux présidents (Lune de Lincoln et Saturne de Kennedy)

La Lune en Capricorne du thème de Lincoln, et Saturne en Cancer de Kennedy forment un interaspect intéressant : une opposition exacte (à 27°) ! De plus, chacune des deux planètes est « en exil » (un placement a priori négatif, renforçant les notions de contrainte et de fragilité), car elles sont placées dans le signe opposé à leur maîtrise traditionnelle (puisque la Lune gouverne le Cancer et Saturne le Capricorne), de sorte que chaque planète est maîtresse du signe de l’autre thème ! Ceci suggère un effet miroir et une complémentarité entre les deux natifs. Cet interaspect avec ses caractéristiques symétriques renvoie aussi aux coïncidences entre leurs destins. La Lune et Saturne, et les signes du Capricorne et du Cancer ont des significations analogues : il s’agit du passé (Lune, Cancer), et du destin (Saturne, Capricorne) ! Alors, les deux astres semblent indiquer ensemble la continuité d’une fatalité de destin ( les « traditions » de l’axe). Ces deux signes et leurs planètes maîtresses sont en outre significateurs de la nation, de la politique, et de la fin de la vie, ce qui indique aussi les similitudes entre le parcours politique et la mort des deux natifs. Autre signification en guise de conclusion : les attaches représentées par la Lune (la mémoire laissée par Lincoln) représentent en miroir à Saturne en Cancer (Kennedy) des responsabilités sociales recelant une vulnérabilité …

 

4) Le combat politique sur l’axe Lion-Verseau

On observe encore une connexion entre les deux thèmes : l’axe Ascendant-Descendant du thème de Lincoln, à 22° du Verseau et du Lion, se superpose exactement à une opposition Uranus-Lune noire dans le thème de Kennedy … Etudions des placements dans leurs thèmes respectifs, puis comparons-les.

abraham-30320_960_720Dans le thème de Lincoln, le Soleil, maître de la maison VII, est conjoint à l’Ascendant Verseau. Il forme un trigone à Mars en Balance, en VIII, signalant l’engagement et la lutte politiques, ainsi qu’un rayonnement.

D’abord juriste autodidacte, Lincoln est issu d’un milieu très modeste et s’est imposé (Soleil en I) lors de la guerre de Sécession pour rassembler l’Union, c’est-à-dire les états américains en fédération (symbole Verseau). Ses mandats débouchent en outre sur des innovations sociales qui concrétisent des idéaux de la révolution et de la déclaration d’indépendance américaines, notamment l’abolition de l’esclavage, qui crée une égalité entre les hommes (Verseau).

Cependant, une remarque en aparté : ce placement planétaire indique aussi que les ennemis de Lincoln (Soleil maître de VII) possèdent un certain pouvoir sur lui.

Par ses idéaux, son sens de l’honneur, Lincoln incarne un pouvoir et l’image d’un père symbolique, représentant des valeurs auxquelles le peuple américain s’identifie- c’est le sens de son Soleil en I en Verseau.

 

Dans le thème de John Kennedy, de nouveau sur l’axe IV-X  qui est décidément conflictuel, Uranus en IV s’oppose à la Lune noire. Uranus indique des bases personnelles, familiales et nationales instables. Cette problématique atteint le corps physique, puisque Kennedy « est né avec une colonne vertébrale instable, ce qui l’obligera toute sa vie à utiliser des béquilles cachées au public ». « Il est contraint de se faire opérer à plusieurs reprises en raison de problèmes de dos ».* L’ossature est représentée par Saturne, maître de IV en exil en Cancer (une structure fragile, et l’usage d’un corset, structure pour soutenir cette fragilité), en X. Sur le plan de la santé, on voit qu’Uranus rend la structure saturnienne plus que précaire … Notez que l’axe des maisons IV et X se nomme en astrologie le Méridien, ou l’axe vertical (la destinée, et par analogie : l’homme debout, et qui a symboliquement trouvé sa base et son centre).

La Lune noire, qui symbolise une blessure, s’exprime généralement de façon ambiguë, par attraction et refus. En Lion et en maison X, il y a un rapport ambivalent à des valeurs psychologiques de type « père », au pouvoir, aux valeurs sociales, à la carrière, et peut-être une blessure narcissique.  La Lune noire opposée à Uranus en IV signale une obligation et une interdiction de se libérer d’un modèle. Ce placement favorise aussi un destin hors norme et fatal (encore).

martin-luther-king-jr-393870_960_720Sur le plan politique, Uranus dans son domicile le Verseau incarne des valeurs progressistes, et dérangeantes. On sait par exemple que Kennedy a manifesté son soutien à Martin Luther King dans sa lutte pour les droits civiques des Noirs américains et qu’il s’est heurté aux états du sud, pour sa position de lutte contre la ségrégation (comme Lincoln). Ses propositions de réformes sociales ont été accueillies comme une transformation de la culture en vigueur (Uranus en maison IV, le révolutionnaire dans le secteur des racines) et ont éveillé une révolte destructrice. De même, en pleine guerre froide, certaines de ses positions n’ont pas été jugées assez fermes contre le bloc communiste, pour la frange la plus conservatrice qui s’en est inquiétée. Officiellement, Kennedy a été assassiné par un « déséquilibré » (Lee Harvey Oswald); les circonstances de sa mort restent floues, et ont donné lieu à diverses thèses (mettant en cause les milieux financiers, les communistes -idéologie du meurtrier présumé, le vice-président Johnson, l’extrême-droite, la CIA, la mafia, etc.). Un vaste complot satisfaisant divers intérêts n’est pas exclu, ces sphères fonctionnant en rouages et de façon pyramidale …

Cet aspect planétaire peut, dans l’optique d’une recherche de la vérité sur son assassinat, s’interpréter dans un quelconque domaine : l’opposition Uranus en IV-Lune noire en X indique une cassure qui bouleverse un statu quo … Autrement dit, John Kennedy aurait tenté de bouleverser un conservatisme ou un ordre établi, ou de s’affranchir d’une loi tacite, et aurait été tué pour cela, la Lune noire signifiant en même temps une attirance et une interdiction.

Cette superposition en axe entre les deux présidents des Etats-Unis fait référence (en partie) à l’esprit de leur action politique et à l’adversité qu’elle a suscitée. Uranus en Verseau chez Kennedy poursuit la tâche entreprise sous les mandats de Lincoln (Uranus sur le Soleil natal de Lincoln), et la fait avancer de façon significative, par la reconnaissance des droits des Noirs américains notamment. La Lune noire de Kennedy superposée au Descendant de Lincoln fait néanmoins (ou également) référence à une dette karmique que porte Kennedy, et qui est en rapport avec le combat de son prédécesseur.

 

5) De Lincoln à Kennedy : il y a reprise et variations sur le thème du père.

Cette opposition Uranus-Lune noire de Kennedy superposée à l’axe Ascendant-Descendant du thème de Lincoln a également une signification symbolique large, métaphorique, qui parle de la façon dont les présidents incarnent les idéaux et le mythe de la nation américaine.

Avec son Soleil maître de VII en Verseau, Lincoln incarne, par sa personnalité, un père contesté (et éliminé), mais rassembleur.

John Kennedy, plus jeune président américain, par son destin, poursuit le mythe de façon encore plus ambivalente, car le modèle « père » l’attire et le repousse (Lune noire en Lion en maison X). Après une éducation très travaillée, il entreprend sa carrière politique selon l’injonction et la stratégie du père, pour réaliser l’ambition paternelle de conquérir le pouvoir -Saturne, influence exigeante et pesante. Son destin interrompu symbolise l’édification, en réalité, d’ « un colosse aux pieds d’argile ». Saturne au Milieu-du-Ciel en Cancer, Uranus destructeur des structures, et la colonne vertébrale instable du président le symbolisent.

Uranus bouleverse aussi l’idéal solaire incarné par Lincoln (Uranus sur le Soleil de Lincoln) et inaugure une rupture. Uranus rejette le modèle « père de la nation », tout-puissant, et l’expose à des courants collectifs qui déboulonnent sa statue, dans l’imaginaire collectif, fortement marqué par l’événement qui fut d’ailleurs filmé.

 

 L’assassinat des deux présidents dans leurs thèmes natals

La maison VIII des crises symbolise (entre autres) la mort. Dans le thème de Kennedy, elle est donnée par autrui : Mars (la violence) est maître de VII (l’autre, l’ennemi) et il est placé en VIII (les crises et grandes transformations comme la mort). Mars est conjoint à Mercure, maître de XII (les déplacements et les ennemis cachés) : la mort est donnée lors d’un déplacement par un tireur caché.

L’assassinat de Lincoln est représenté avec Mars en maison VIII (comme dans le thème de John Kennedy), en carré à la Lune en XII, signalant aussi la mort provoquée par un ennemi caché. Saturne, maître de XII, est en IX au MC en Sagittaire indiquant un motif idéologique.

Une autre similitude importante : les deux présidents sont nés durant une conjonction Saturne-Neptune appliquante (une conjonction pas encore exacte), un aspect qui n’a lieu que tous les trente-six ans, et leurs thèmes respectifs l’accueillent dans la maison X, au Milieu-du-Ciel : leur destin social est de personnifier et de concrétiser (Saturne) certains idéaux politiques, mais aussi des tendances inconscientes collectives (Neptune), ce qui a induit une forme de sacrifice, avant une nouvelle dynamique Saturne-Neptune symbolisée par la conjonction exacte. On peut certainement relier ceci au fait que l’aboutissement officiel de leur engagement sur le plan social soit intervenu après leur mort, par la ratification de l’abolition de l’esclavage et le vote des droits civiques quelque temps après leur disparition, notamment.

Un œil sur les thèmes de leur mort

assassinat de lincoln

Mort d’Abraham Lincoln, 15 avril 1865, 7H22, Washington

A la mort d’Abraham Lincoln, le lendemain de son agression, différents transits s’appliquent aux données du thème observées dans cet article.

Une opposition Soleil-Saturne (rétrograde), en Bélier-Balance, transite Mars natal en Balance en maison VIII, au carré de la Lune en maison XII natale. Mars et la Lune signifiaient essentiellement les circonstances de la mort dans le thème natal.

Cette opposition Soleil-Saturne est conjointe aux nœuds lunaires en transit, ce qui suggère un choc en retour de nature violente (Mars natal). Les Nœuds lunaires avaient, peu de temps avant l’assassinat, effectué leur retour, et transitaient encore la maison VIII qu’ils occupaient dans le thème natal, significatrice des grandes crises.

Vénus, maîtresse de la maison VIII (la mort) transite en maison XII (les fins de cycle), au carré du Soleil et de l’axe Ascendant-Descendant en Verseau-Lion.

 

assassinat de kennedy

Assassinat de John F. Kennedy, 22 novembre 1963, 12H30, Dallas

Au moment de l’assassinat de Kennedy, l’axe Ascendant-Descendant du thème se superpose à l’opposition Uranus-Lune noire natale ! Précisons : l’Ascendant et Saturne céleste se fichent sur Uranus natal, et le Descendant est donc placé sur la Lune noire natale. Le tout réactualise le carré d’Uranus au trio Mars-Mercure-Jupiter en maison VIII natal, relatif à la mort de Kennedy.

Saturne, maître de IV transite la IV et prend le sens de la fin de vie. Saturne vient en outre réveiller la problématique natale : l’impossible émancipation de Kennedy par rapport à la Loi (du père symbolique, d’un conservatisme peut-être, de la fatalité et du karma). Le Descendant sur la Lune noire réactualise la dette karmique observée dans la synastrie (la Lune noire de Kennedy superposée au Descendant de Lincoln suggérait une dette en rapport avec le combat de Lincoln).

Le carré Saturne-Neptune montre un climat de grande tension politique et idéologique, qui suggère de possibles passages à l’acte.

Le décès du président Kennedy intervient durant la période d’inversion des noeuds lunaires, autre indice karmique.

Au risque de glisser dans la superstition (ce qui me vaudra double ration de bûcher pour sorcellerie), on peut remarquer que le noeud nord en transit en Cancer, qui évoque la reproduction d’anciens schémas, est conjoint à Mars (la violence) dans le thème de la mort de Lincoln …

◊◊◊

A défaut d’expliquer les coïncidences les plus anecdotiques entre les destins de Lincoln et de Kennedy, cette étude montre que l’histoire d’un pays comme d’un individu forme une succession d’événements qui, pour une part, répètent des schémas antérieurs. Des similitudes fortes (dates, événements)  attirent notre attention sur un « nœud » de l’histoire qui appelle une réparation, une prise de conscience. Ces schémas évoluent et se transforment …

Les responsables politiques et les présidents assument certainement, plus que d’autres individus, des karma collectifs (ainsi qu’individuels), et concentrent sur leur personne publique des schémas de l’inconscient collectif.

Il semble effectivement que le passé représenté par la Lune de Lincoln (entre autres) ait déterminé certains traits de la destinée politique de Kennedy, avec l’interaspect d’opposition Lune-Saturne à 27° en Capricorne-Cancer, ce qui confirme les principales similitudes relevées, ce sentiment de déjà vécu.

Sur la carte du Ciel des Etats-Unis (à la Déclaration d’Indépendance, en 1776), qui n’est pas affichée dans cet article, Pluton, astre qui représente les transformations profondes, se trouvait à … 27° du Capricorne. Un programme plutonien s’est développé à nouveau, chargé d’énergies karmiques, de mémoires destructives de traumatismes collectifs, et a influencé le destin des deux présidents.

Par ailleurs, ces deux présidents sont liés au cycle Saturne-Neptune, et au même aspect -la conjonction- entre les deux planètes, ce qui est assez remarquable pour signifier une répétition. Chacun d’eux est venu, dans son siècle, achever un cycle Saturne-Neptune, concrétiser des idéaux supérieurs, selon le niveau de conscience des êtres humains et, c’est inévitable, les énergies inconscientes relatives aux principes Saturne et Neptune. Les conflits et le sacrifice présents dans leurs destins concrétisent cette problématique. Le passage de Lincoln et de Kennedy sur cette Terre a consisté, dans le domaine social et politique, à faire advenir un nouveau paradigme basé sur des valeurs (Neptune) dépassant les structures établies (Saturne).

 

Anne L jesuisjecree.com

*source : Wikipédia