JE SUIS, JE CREE. Astrologie & développement personnel

Le suicide du juge Lambert

jean michel lambert 18 30

Le juge Jean-Michel Lambert, apparemment, s’est donné la mort le 11 juillet 2017. Cet événement charge d’un poids supplémentaire l’affaire du meurtre non élucidé du petit Grégory.

En effet, depuis quelques semaines, l’affaire que le « petit juge » avait instruite dans les années 80, reprend après une suspension de trente ans.

La chaîne BFM TV dévoilait justement la veille du suicide des extraits des carnets du juge Simon, le successeur de Lambert, dans lesquels il dénonce les fautes, et l’erreur judiciaire de son prédécesseur … 

Certains destins sont fortement marqués par une histoire ou par une thématique particulières. C’est indéniablement le cas du juge Lambert, comme des principaux protagonistes de cette affaire, même si, agacé, il avait déclaré un jour dans une interview : « J’ai rédigé des milliers d’ordonnances, des milliers de jugements, ma vie ne se résume pas à l’affaire Grégory. » (lefigaro.fr).

Dans son thème natal, la maison VIII (les grandes crises) en Gémeaux (la respiration) représente ici la mort par asphyxie. Avec Mercure en VII, cette mort a un grand retentissement public.

Avec Mercure, maître de VIII en VII, il est tout à fait possible que  des écrits posthumes du juge Lambert soient publiés. C’est de ma part une simple suggestion au vu des symboles astrologiques (ne reposant sur aucune information). Quoi qu’il en soit, les commentaires et les écrits vont assurément se multiplier à la suite de son décès.

jean michel lambert 18 30

Jean-Michel Lambert, 19 mai 1952, 18H30, Jarnac

Dans le thème natal, l’Ascendant en Scorpion indique l’investigation et le jugement. Le maître Pluton, en Lion et en maison X (la carrière), montre l’éminente fonction de juge. Il dénote aussi, à la base de la personnalité, une ambition et une recherche de prestige.

Quatre planètes en maison VII indiquent encore le métier de juge car, en maison VII, on doit choisir et prendre (ou non) des décisions. Cet amas planétaire met en relief les questions d’arbitrage, de procès, de justice et de justesse.

La maison VII prédominante souligne aussi l’importance de la vie sociale et extérieure. Les liens Soleil-Pluton montrent que les procédures du juge sont connues du monde extérieur, à cause de l’ultra-médiatisation de l’affaire Grégory, mais du fait du juge Lambert lui-même aussi : lors de l’instruction, il se montre (trop) prolixe face aux journalistes et communique très volontiers sur l’affaire. Il a aussi publié des livres : Le Petit Juge en 1987, et De combien d’injustices suis-je coupable ? en 2014, lorsqu’il prend sa retraite.

La maison VII dominante peut indiquer un destin marqué par de l’adversité. Cette maison astrologique accentue l’intérêt pour autrui, mais aussi l’influence des autres sur soi … L’opposition Mercure-Mars, dans ce secteur, évoque des critiques et des calomnies dans les relations et les procès. De même, l’opposition Mars-Jupiter signifie effectivement des erreurs dans les décisions du juge Lambert, parfois irréfléchies et irrégulières. Comme Mars est rétrograde, il y a d’ailleurs une profonde révision des actes du passé : l’affaire Grégory hante le juge; il y a réouverture de l’enquête inaboutie trente ans plus tard, et les critiques envers le magistrat instructeur ne s’éteignent pas.

D’autres points du thème confirment ces difficultés : la maison XII en Balance, et Vénus en maison VII indiquent des épreuves relationnelles, sociales, en rapport avec la justice. Des ennemis secrets se déclarent ouvertement. Neptune dans cette maison ajoute du flou, de la trahison, voire des manœuvres sournoises.

Un carré en T uranien confirme encore une popularité négative : le carré Lune-Uranus est contraire à la réputation, et signale une difficulté par les médias ou les groupes. L’opposition Lune-Saturne indique aussi un pessimisme important ou une dépression. Le carré Saturne-Uranus est dur, et il implique de mauvais rapports avec le monde politique ou la justice et une rupture (le suicide en est une).

Avec Mars rétrograde en maison XII, en Scorpion, il y a des hostilités, mais ce Mars très dissonant montre aussi une agressivité inconsciente ou contenue, très intériorisée, qui peut déborder d’une façon secrète, à travers un suicide par exemple.

Si certains points de ce thème astral me semblaient à éclaircir un peu plus, ce serait la thématique financière (très présente), et le rôle jouée par Vénus. Peut-être en reparlerons-nous dans un article ultérieur, si cela s’avérait nécessaire pour le sujet qui nous intéresse.

La voie d’évolution

Pluton situé au Noeud sud de la Lune prend un sens karmique. Il remet en question des valeurs du Lion : la célébrité de la personne, l’aspect égoïque de la position sociale, le rapport au pouvoir (qu’il s’agisse du pouvoir du natif, ou de celui qu’il rencontre, au sein de la magistrature, du monde politique, etc.)

Avec le Soleil en maison VII en aspect de carré aux Nœuds lunaires, de nouveau, on voit que la destinée est marquée par la célébrité, mais celle-ci occasionne des mises en cause incontournables, de l’égo, de la réussite, du prestige. Le carré leur donne un caractère « obligatoire ».

Le Nœud nord de la Lune en Verseau, en maison IV, indique nettement que la voie d’évolution est de retrouver une authenticité, de participer de façon plus détachée et impersonnelle, car dans le Verseau, il y a un oubli de soi, et moins d’implication affective personnelle. Ce nœud lunaire invite le natif à chercher à mieux se connaître, et à reprendre contact avec ses bases profondes et intimes, loin du personnage social auquel il ne faut pas trop s’identifier.

Avec les dissonances du Soleil, qui est le centre vital, et de Pluton, symbole des profondes transformations et des crises, le risque était effectivement de s’autodétruire. Actuellement, il y a un transit par inversion des noeuds lunaires natals en carré au Soleil, ce qui a impliqué une réactualisation de ces problématiques de blessure de l’égo.

Jean-Michel Lambert a connu un destin public, une surexposition. L’histoire de sa vie est liée à la thématique du jugement (la fonction du juge, et les jugements subis de la part des autres). Elle l’oblige à une remise en question de son image et de sa réussite sociales. Enfin, une adversité est présente dans son thème, tout comme la possibilité d’une autodestruction.

Remarquons qu’un grand nombre de personnes font, ou ont fait des erreurs qui prêtent à conséquence, sans être jamais mises en cause !

 Les médias devraient se souvenir, en outre, que l’analyse a posteriori du déroulement de cette affaire criminelle a révélé que le fiasco tenait, également, du comportement des journalistes.

Uranus, maître de IV en IX, peut indiquer que la mort du juge Lambert amènera un changement dans le droit, dans la loi française.

Anne L jesuisjecree.com