JE SUIS, JE CREE. Astrologie & développement personnel

Qu’apprenons-nous à travers nos relations ?

ange femme amour

Les relations détiennent une grande importance à nos yeux, et nous souhaitons qu’elles soient harmonieuses. Pourtant, ce n’est pas toujours le cas, et notre vie relationnelle est semée (çà et là) de discorde, de malentendus, d’incompréhension, de conflits, ou de passages à vide, de solitude. Et si nos relations étaient en fait un apprentissage de nature spirituelle ?

– « le but de la relation n’est pas d’avoir quelqu’un d’autre qui pourrait te compléter,

mais d’avoir quelqu’un d’autre avec qui tu pourrais partager ta complétude. » ( N.D. Walsch )-

À travers nos relations, et notamment nos relations amoureuses, nous expérimentons tout particulièrement deux processus opposés et indissociables, l’individualisation et l’identification. Nous devons trouver un équilibre entre les deux pour vivre en harmonie, comme il en a été question dans l’article De la fusion à la relation amoureuse.

Nos relations, les conflits, la solitude, expérimentés au cours de notre vie, nous permettent d’apprendre intérieurement, sur les plans psychologique, spirituel, sur ces deux processus. Nous avons diverses opportunités, en effet, de prendre conscience de l’erreur qui consiste à nous fondre en l’autre en niant notre individualité. A l’inverse, nous ne pouvons pas vivre en refusant tout partage.

En chacun de nous, il arrive qu’un des deux processus domine, et que l’autre pôle soit vécu comme une difficulté. Par exemple, certaines personnes ont du mal à se livrer, et à se laisser aller dans une relation amoureuse. Elles restent sur leurs gardes, et ont du mal à partager réellement, sur le plan affectif et émotionnel, avec leur partenaire. Volontairement ou non, elles restent seules, ou vivent des relations éloignées, distantes, ou accumulent des relations sans lendemain. C’est par exemple le cas de certains natifs de signes de terre (surtout Vierge, Capricorne), ou de Vénus en signe de terre, ou bien d’aspects dans le thème natal impliquant Vénus-Saturne, Vénus-Uranus. Les signes d’air (Balance, et surtout Gémeaux, Verseau) peuvent aussi fuir le monde des sentiments en vivant les relations sur le mode de l’intellect …

D’autres personnes, au contraire, ne supportent pas la solitude, et ont tendance à manifester une dépendance affective. Ce sont des personnes très sentimentales, qui s’attachent à leur partenaire, et parfois elles « tombent sur » un(e) partenaire, justement, qui profite de leur gentillesse, les trahit ou les abandonne… C’est le cas, surtout, pour les signes d’eau (Cancer, Scorpion, Poissons) et, pour tous les natifs (de tous les signes), c’est une expérience vécue à travers leur Vénus, leur Lune et leur Neptune natals.

Il n’est pas rare non plus, évidemment, de connaître ces deux types d’expériences apparemment opposés … On peut les expérimenter à l’intérieur d’une même relation qui oscille entre distance et profonde intimité – c’est le « ni avec toi, ni sans toi ». On peut aussi les expérimenter de façon successive au cours de la vie, en vivant une relation fondée sur une grande indépendance entre les deux partenaires, et en vivant ensuite une autre relation très fusionnelle.

La plupart des situations que nous vivons sur le plan relationnel sont en fait liées à ces deux tendances : fusion et différenciation, et celles-ci ont un sens spirituel.

– « Aimer c’est l’art d’être avec d’autres, méditer c’est l’art d’être en relation avec soi-même,

laissez l’amour et la méditation être vos deux ailes » (Osho Rajneesh)

ange femme amour

crédit photo : Pixabay

En effet, nous apprenons, sur le plan spirituel, et notamment en Europe, l’Amour individualisé. Autrement dit, les âmes incarnées apprennent à manifester l’Amour à travers une individualité …

Or, nous n’exprimons pas l’Amour individualisé, si nous sommes en recherche de fusion amoureuse, sans développer notre individualité. Et nous n’exprimons pas non plus l’Amour individualisé si nous fuyons le contact réel avec les autres; et dans ce cas, nous nous desséchons. Evidemment, ceci est valable aussi pour les relations, quelle que soit leur nature (familiale, amicale, etc.)

À travers nos relations et dans notre incarnation, nous apprenons à manifester l’Amour et la liberté, deux qualités qui doivent fusionner, pour manifester un amour dénué d’attachement, qui n’emprisonne pas, et qui n’attend rien. C’est un amour sans condition, un amour véritable …

En astrologie, on sait que la planète de l’amour et des relations est Vénus.

Neptune, qui est considéré comme l’octave supérieure de Vénus, se rapporte à l’Amour spirituel, christique, l’Amour universel et inconditionnel. Ce n’est pas l’amour limité à une personne, ni l’amour qui attend un retour.

-« Seules les pensées lumineuses et les sentiments d’amour désintéressé peuvent créer la beauté. »

(Omraam Mikhaël Aïvanhov)-

On sait comme la planète Neptune peut occasionner des déceptions et des situations floues, qui nous renvoient à nos propres erreurs dans notre façon de considérer nos relations, et notamment les relations amoureuses.

Certes, il est nécessaire d’être structuré pour ne pas se laisser emporter dans les sortilèges de Neptune, les illusions, la dépendance, ou pour ne point se désintégrer dans une crise, une dépression. Cependant, Neptune nous présente aussi, selon ses transits, un aspect incontrôlable, qui nous interroge, et il peut anéantir l’ego, et ses prétentions …

-« Je garde mon cœur et mon âme et mon esprit ouverts aux miracles »

(Patrick Swayze)-

Neptune, en fait, est notre guide privilégié -mais il n’est pas le seul- dans l’apprentissage de l’Amour individualisé. Nous pouvons apprendre à décrypter les messages que la vie nous livre selon la position de Neptune dans notre thème natal, et selon les transits neptuniens sur notre thème.

Les souffrances que nous rencontrons dans notre vie sentimentale sont liées à une approche erronée de l’amour, parce que nous voulons, bien souvent, la fusion sans avoir développé l’individualisation. Et, à l’inverse, parce que nous craignons de souffrir, nous cultivons parfois une fausse indépendance, ressemblant vaguement à l’individualisation. En réalité, nous nous protégeons en évitant les relations, ou en évitant les relations vraies, ce qui génère aussi en nous un mal-être … Les transits des planètes situées au-delà de Saturne, de la planète Neptune notamment, font craquer ces masques de l’ego, pour favoriser notre évolution, et l’expression de l’Amour individualisé.

Anne L jesuisjecree.com