JE SUIS, JE CREE. Astrologie & développement personnel

Pascal Olmeta : la chasse à l’éléphant

elephant-670645_960_720

Une vidéo datant de 2012, qui montre le joueur de football Pascal Olmeta tuant avec fierté un éléphant au Zimbabwe, où cette chasse est légale, est ressortie sur internet en octobre 2016. Elle provoque une vive désapprobation sur la toile. Pour dire vrai, je ne suis pas le déroulement de la polémique. Toutefois, les gros titres à propos de cette affaire attirent mon attention car, en astrologie traditionnelle (et très anciennne ! ), le secteur XII – comme le signe des Poissons et Neptune – est celui « des grands animaux »…

Et puisque Neptune en transit en Poissons est conjoint au Noeud sud de la Lune, je trouve que tout cela sent l’éléphant astrologique, c’est-à-dire le sujet intéressant, à fouiller … La présence de l’astre au nœud sud de la Lune (le passé) est à mettre en relation avec le fait que des gens ressortent de « derrière les fagots » la vidéo qui fâche.

Mais commençons par le début …

pascal-olmeta

Pascal Olmeta, le 7 avril 1961, à 21H30, à Bastia

Dans le thème de Pascal Olmeta, le Soleil en Bélier avec un Ascendant Scorpion sont caractéristiques d’une mentalité de sportif car ces deux signes sont régis par Mars !

Cette planète, dans le secteur VIII, en Cancer, est au carré du Soleil en Bélier, et même d’une conjonction Soleil-Vénus, dans la maison V.

On pense souvent que les carrés sont négatifs, mais ils sont aussi très dynamiques, et les grands sportifs ont souvent des aspects dits « négatifs » avec Mars : ils déchargent un surplus d’énergie physique par le biais du sport, et aussi : ils apprennent à l’employer et à la canaliser. L’astrologie ne permet jamais de présumer du niveau auquel s’effectue ce travail. Aussi, un aspect « négatif » peut-il résonner à un haut niveau, être « de bonne qualité », et surtout évoluer avec le temps à un degré encore plus élevé …

Psychologiquement, le carré Soleil-Mars signe une personnalité énergique, et révèle une révolte contre les autorités. Il indique, plus profondément, un conflit avec des symboles masculins, le père ou des figures paternelles, comme le patron, les entraîneurs, mais aussi d’autres hommes qui représentent quelque chose qui irrite et incite à lutter ou à entrer en concurrence. Ceci est parfait pour exercer ses talents dans le domaine du sport et des compétitions !

Mars en Cancer entre parfois en conflit pour des raisons affectives, pour protéger sa famille, ou bien ses origines, sa terre (la Corse) et il peut être aussi un peu macho avec ses carrés au Soleil et à Vénus… Mais surtout, le Cancer a une carapace et il est très tenace : de ses pinces, «  il ne lâche rien » comme aiment dire les sportifs ! Mars en Cancer est le placement d’un défenseur, d’un gardien de but : le Cancer protège et défend… le but, et son équipe (qui font office, dans ce contexte du foot, de maison, de territoire, de clan, de famille, sI chers au Cancer !)  D’ailleurs, en ce moment, Pascal Olmeta use de son Mars en Cancer car il se défend (justement) contre ses détracteurs. (Je précise que je ne connais pas la teneur de sa défense; je n’en ai pas pris connaissance, souhaitant aborder son thème sans idée préalable).

Le Soleil en Bélier en maison V est à lier avec le sport. L’individualité Bélier se développe dans le secteur des jeux, des divertissements, du plaisir et de la joie. Ce sont les matchs et aussi … la chasse. Voilà, on y arrive.

Le carré de Mars en maison VIII au Soleil montre le conflit actuel : tout le monde n’est pas d’accord pour laisser le natif savourer ce genre de plaisir ! Par le Soleil en V, la chasse est une sorte de divertissement de seigneur, royal. Pascal Olmeta est aussi dans ce contexte de polémique une figure paternelle et idéale, qui devrait montrer l’exemple. Evidemment, j’aurais très envie de savoir comment est né l’amour de la chasse de Pascal Olmeta, dans un contexte masculin (Soleil-Mars) et je parie que ce fut avec son père …

Plus profondément, le conflit Soleil-Mars se situe entre les maisons V et VIII. La maison V est (potentiellement) un secteur de joie, sans limites, et assez égocentrique : on s’exprime, on se fait plaisir, on « se lâche », surtout avec le Soleil, Vénus et le signe du Bélier ! La maison VIII n’est pas aussi insouciante, parce qu’à un niveau très profond, elle est le secteur des pertes et profits résultant des relations : Mars (la colère, la désapprobation) indique en fait les conséquences conflictuelles des rapports violents entretenus par le natif avec les autres, le monde, et éventuellement, un éléphant. Cette situation que connaît actuellement Pascal Olmeta développe cet aspect planétaire de son thème natal, qui demande donc au natif de « gérer » ce conflit Soleil-Mars entre plaisir d’un côté (Soleil en V), et d’un autre côté, violence dans le fait de tuer, et dans les réactions des gens (Mars en VIII). D’autres chassent l’éléphant comme Pascal Olmeta et personne n’en sait rien, mais pour ce natif, le fait ressort à l’extérieur parce qu’avec un tel carré, « la vie nous fait » affronter la situation. Il faut y aller, comme lors des matchs de football, il faut agir et faire face.

elephant-670645_960_720

crédit photo : Pixabay

Par ailleurs, un trigone Mars-Neptune montre que Pascal Olmeta est un intuitif dans l’action, autre qualité sportive. Il y a aussi quelque chose de sensuel et d’envoûtant, dans le trigone Mars-Neptune, car une attirance, une attraction entre l’énergie de Mars et le mirage superbe de Neptune agit comme le chant des sirènes (dans ce contexte, c’est la magie de la chasse à l’éléphant). Ce trigone dans des signes et des maisons d’eau, VIII et XII, indique que cette énergie est de nature émotionnelle, affective, psychique, et s’exprime dans des secteurs secrets, intimes, et de l’inconscient. Cela serait à creuser …

Pascal Olmeta a bien dans son thème de naissance Neptune en maison XII, la maison des « grands animaux », entre autres. Le natif pourrait explorer ce que représente pour lui le trophée, de l’éléphant en particulier, animal chargé de symbolisme : la vie sauvage, la sagesse, la mémoire, la longévité, les défenses (etc.). Le natif pourrait se demander si, à travers cette chasse, il veut approcher une force qui le dépasse (Neptune) et en prendre possession.  En astrologie, il y a aussi dans ce trigone, l’idée que le désir est dirigé vers une énergie de Providence, qui sauve ou protège … Tout ceci est à explorer, méditer (Neptune en maison XII) !

Cet aspect a aussi une dimension mystique. Il pourrait aussi signifier (au lieu d’une passion pour la chasse) une orientation vers les arts martiaux ou les disciplines d’Extrême-Orient, y compris tantriques, qui ne sont pas du sport, mais une recherche intérieure et spirituelle à travers la connaissance de soi, de notre interaction avec les autres et de l’énergie. C’est complet, holistique …

Comme Pascal Olmeta a rencontré Neptune, cette énergie très raffinée, en allant à la chasse durant son enfance, par exemple, cette activité est un peu mystique pour lui. D’abord, beaucoup de chasseurs décrivent le bonheur de la chasse comme le ferait un randonneur : les joies de la nature, un sentiment de pureté et d’innocence (Soleil en V et Neptune). Il y a aussi, certainement, un plaisir à se retrouver entre hommes (Soleil et Mars); on partage ensemble les mêmes affinités. Enfin, il y a le plaisir (ou l’instinct) de la prédation, du trophée, que l’on gagne et remporte, comme « fruit » du désir et de l’action (Mars en VIII; mais la polémique actuelle en est un autre fruit « karmique »). Par ailleurs, dans le symbolisme astrologique, Neptune est un mirage; il représente une énergie dont on ne peut pas s’emparer, jamais : elle n’est pas de la Terre, elle se ressent, se transmet, mais ni nos mains physiques ni les fusils ne peuvent la prendre, la conserver ou la figer. C’est en cela que Neptune est, dans son sens « négatif », une erreur, un symbole de déception, et de souffrance.

Dans le thème de Pascal Olmeta, l’autre maître de l’Ascendant Scorpion, Pluton, se trouve en X : la détermination est grande, notamment pour mener sa carrière. Pluton, qui indique une capacité à se battre en toutes circonstances, même dans les situations difficiles ou perdues et à revenir victorieux, peut aussi indiquer des remises en question dans la carrière, la position sociale et la réputation. On fait rarement l’unanimité et on est rarement dans le consensus avec Pluton en X. Le Milieu-du-Ciel (ou maison X) est justement en Vierge, signe de limitation, associé à l’attention. Pascal Olmeta vit (et a vécu) des événements qui limitent sa carrière et son rayonnement, l’obligent à accorder de l’attention à certains de ses excès. La présence de l’astéroïde Cérès en maison V confirme cette interprétation : il s’agit de développer une humilité dans le secteur V; professionnellement, être un technicien disposant d’un grand savoir-faire, et ayant le sens du service sans trop de gloire; dans le secteur des loisirs, réfléchir à ses actes (Bélier), développer une conscience pour rester un homme d’action et un leader, mais sans se comporter de façon trop égocentrique (Soleil planète apex d’un carré en T avec la Lune et Mars, Bélier, maison V), ni « sauvage », sens de Cérès, puisqu’elle est la déesse civilisatrice.

Actuellement, le retour des noeuds lunaires à la place qu’ils occupaient dans le thème de naissance de Pascal Olmeta réactive les problématiques développées dans cet article. Le long transit de Neptune (sur plusieurs années) en Poissons s’effectue au nœud sud natal en maison IV (l’enfance, la vie privée), au trigone de Neptune natal, au sextile de la Lune, mais en opposition à Pluton en X, d’où les soucis qui entachent l’image et la réputation. Tout ceci devrait contribuer au développement de qualités virginiennes : rencontrer des limites et développer à un quelconque niveau une conscience plus simple et humble.

 

Anne L jesuisjecree.com