JE SUIS, JE CREE. Astrologie & développement personnel

Nostradamus : ses dons prophétiques inscrits dans son thème de naissance

nostradamus

Michel de Nostredame est connu pour avoir écrit, au XVIème siècle, des prophéties. Comment son don prophétique est-il signifié dans son thème de naissance, en astrologie ? Par ailleurs, la méthode employée par Nostradamus pour faire ses prédictions étant toujours restée assez mystérieuse, l’étude de son thème permettra de discerner la nature exacte de ses facultés psychiques.

nostradamus

Michel de Nostredame, 14 décembre 1503, 12H00, Saint-Rémy de Provence

Dans le thème de Nostradamus, les éléments relatifs à un don potentiel sont, d’une part, la conjonction Soleil-Mercure rétrograde, dont il a déjà été question dans l’article sur la vie de Michel de Nostredame. D’autre part, et de façon beaucoup plus claire, le grand trigone Lune-Jupiter-Uranus en signes d’eau est le significateur d’une capacité divinatoire …

La conjonction Soleil-Mercure dans le signe du Capricorne

Comme il a été dit dans l’article sur Michel de Nostredame, le Capricorne est le signe du temps, et les prophéties de Nostradamus concernent bien le long déroulement du temps et des événements au cours des siècles. Il faut savoir que Nostradamus prétend lui-même que ses prophéties s’étendent jusque l’an 3797 !

Mercure et le Soleil en Capricorne indiquent aussi une recherche en solitaire, et une extrême concentration. Ils font référence aussi bien aux études de Nostradamus sur les remèdes médicinaux qu’à l’élaboration de ses prophéties. En outre, Mercure rétrograde peut être vu comme le signe d’une intériorisation des fonctions mercuriennes (comme cela est régulièrement dit sur ce site, à l’occasion des rétrogradations de cette planète). Ainsi, sous l’effet de la rétrogradation natale, la pensée et les “communications” de Nostradamus se tournent vers l’intérieur, et la conjonction Mercure-Soleil suggère une inspiration (le Soleil) … 

Le grand trigone Lune-Jupiter-Uranus

L’autre signe des dons de Michel de Nostredame est le grand trigone, formé par trois planètes situées dans les signes d’eau.  Le grand trigone est l’indicateur d’un talent particulier, et celui-ci signale la clairvoyance. En effet, l’eau est l’élément propice aux capacités médiumniques et aux dons dits extra-sensoriels. Ce grand trigone comprend la Lune en Scorpion, Uranus en Poissons et Jupiter en Cancer. Ces trois principes, dans la mesure où l’heure de naissance est exacte, seraient situés, de plus, dans les trois maisons d’eau, qui sont en relation avec l’invisible : les maisons IV, VIII et XII, parfois nommées « les maisons occultes ». Si l’on décompose l’ensemble, la Lune en Scorpion suggère les capacités médiumniques, les rêves, et également des pratiques magiques, ou apparentées à la magie. Cette tendance est par ailleurs confirmée par la position de Pluton en maison VIII. Ensuite, Uranus en maison XII évoque le don de voyance, ainsi que les rêves prémonitoires. En outre, il signifie la prévision de l’avenir (par l’astrologie, la voyance, etc.). Enfin, Jupiter est « médecin et prophète » dans certaines acceptions de la langue astrologique. Il est placé dans le secteur intime de la maison IV, ce qui suggère aussi que Nostradamus a sans doute développé ses dons de médecin et de prophétie dans une (ou des) vie(s) antérieure(s).

Les méthodes de prédiction de Nostradamus sont toujours restées floues. Il est évident que l’astrologie n’est pas sa seule méthode, ni la principale : il ne fait mention des configurations planétaires que de façon occasionnelle dans ses quatrains. Par ailleurs, l’astrologie, comme toute autre méthode prévisionnelle, ne permet pas de prédire des événements précis sur plusieurs siècles.

Plusieurs méthodes de prévision, dont l’astrologie,  peuvent se compléter cependant. Les techniques de Nostradamus, citées par lui-même dans ses écrits, sont nombreuses : il évoque « la fureur poëtique », le « subtil esprit du feu » de l’oracle de Delphes, « l’eau de l’oracle de Didymes », « l’astrologie judiciaire », « les sacrées Ecritures » et « les sacrées lettres » (de la Bible), la « calculation astronomique », ou la « supputation des âges », le « songe prophétique », ou « l’incubation rituelle »* …

Les détracteurs des prophéties de Nostradamus arguent qu’il a beaucoup plagié d’anciennes prédictions, et d’anciens récits d’événements marquants de l’histoire. Ils disent qu’il est parti du principe que l’être humain ne change pas et que l’histoire se répète. Ainsi, ils en arrivent à la conclusion que ses prophéties sont invalides. En toute bonne foi, il me semble que si les prophéties de Nostradamus doivent être invalidées, elles doivent l’être en employant un autre argument. 

Sous l’angle astrologique, la remarque que l’on peut faire est qu’effectivement, le principe de la répétition cyclique se vérifie bien. Nostradamus, avec un thème natal contenant une conjonction Soleil-Mercure en Capricorne, a effectivement dû procéder selon ce principe, en anticipant l’avenir à partir des données du passé. Ce principe est, d’un point de vue symbolique, saturnien, car la planète Saturne, qui maîtrise le signe du Capricorne, est liée au temps et à la répétition. C’est en fait une technique « scientifique » que les rationalistes devraient saluer :) . Les autres données de son thème natal, décrites dans cet article, mettent en évidence différentes facultés psychiques dont Nostradamus disposait. Les techniques variées que Nostradamus a lui-même mentionnées dans ses écrits ont aussi été, semble-t-il, associées les unes aux autres.

Anne L jesuisjecree.com

*source des citations : Wikipédia