JE SUIS, JE CREE. Astrologie & développement personnel

Les explosions à Beyrouth

map-3473138_960_720

map-3473138_960_720

Le monde entier a pu voir avec consternation les images de deux gigantesques explosions sur le port de Beyrouth. Ces déflagrations d’une violence inouïe, assorties de denses fumées, se sont produites dans l’après-midi du 4 août, dans la capitale du Liban, un accident majeur dont l’onde de choc a été ressentie jusqu’à Chypre -à 200 kilomètres de Beyrouth.

Le bilan humain est extrêmement lourd, de même que les dégâts matériels, la ville ayant été en partie ravagée. On ne dira jamais assez la grande souffrance des survivants et des témoins.

La piste de l’accident est privilégiée, les explosions ayant sans doute été provoquées par diverses négligences afférentes au stockage du nitrate d’ammonium. Ce composant explosif, utilisé dans les engrais, est donc un poison qui a, à cette occasion, magistralement et ostensiblement démontré sa capacité de nuisance.

Le président du Liban souhaite faire une enquête pour déterminer l’origine du drame, qui pourrait être un attentat, un acte de guerre, mais il a rejeté l’enquête internationale qui, selon lui, pourrait masquer plus que révéler les responsabilités, un « complotisme » de bon aloi, évidemment.

 Macron est allé au Liban appeler à faire des réformes dans le pays, et ainsi démontrer, une fois de plus, son impertinence et son arrogance, une intervention dans la droite ligne de la politique extérieure et de la diplomatie françaises, à la Sarkozy-BHL …

Le drame de Beyrouth s’inscrit dans les significations du transit de Mars. Conformément à la façon dont on envisage les rétrogradations sur jesuisjecree.com , la rétrogradation de Mars est un mouvement planétaire dont l’influence s’étend bien au-delà de la période de rétrogradation proprement dite. Le mouvement s’étend sur au moins six mois, et il débute justement en août 2020.

Le 4 août, Mars en transit à 19°44′ du Bélier est parvenu dans sa zone d’influence et envoie un carré au trio Jupiter-Pluton-Saturne en Capricorne. Comme l’article consacré à ce transit l’indiquait, Mars, dieu de la guerre, en aspect tendu avec les astres lents en Capricorne (notamment avec la conjonction Saturne-Pluton) laissait craindre des événements violents. Jupiter agit comme un amplificateur de ces énergies sombres, et Mars leur donne une expression extérieure, avérée, des événements difficiles, d’origine naturelle ou humaine, politique, etc.

Liban

Liban, 22 novembre 1943, 0 H 00, Beyrouth

Sur la carte du Ciel du Liban, on voit un sextile Saturne-Jupiter à 25° des Gémeaux et du Lion (maisons X et XII). Les astres qui transitent actuellement dans le signe du Capricorne sont placés dans la maison V du thème, et forment des quinconces avec ces deux astres en sextile.

C’est notamment le cas de l’inquiétant duo Pluton-Saturne, à 23° et 27° du Capricorne le 4 août, jour du drame.

Mars, en transit en Bélier, dans la maison VIII qui est le secteur des grandes crises, vient déclencher ce Yod provisoire avec la brutalité potentielle qu’on lui connaît.

Mars va par ailleurs transiter longuement à cette place durant les six mois qui viennent, suggérant divers événements consécutifs à cette tragédie : enquête, prise de mesures de différentes natures, révoltes, mais aussi, possible conflit, et riposte, si le drame est lié à une attaque extérieure (?)

Le jour de l’accident, un autre aspect planétaire difficile était en formation dans le ciel. Il s’agit d’un carré Soleil-Uranus, en Lion et en Taureau. Cet aspect particulièrement tendu appuyait la possibilité d’un événement soudain … Sur le thème du Liban, le Soleil transitait de plus à proximité d’un trio peu engageant, composé de Pluton conjoint au Noeud nord de la Lune, et  de la Lune noire, dans les maisons XI et XII.

Il faut noter que, dans le thème de Macron, Mars se situe exactement à cette place, évoquant donc son ingérence et sa suggestion anachronique de « réformes ». Son atteinte à la souveraineté de l’état libanais est symbolisé par le carré Soleil-Uranus …

En ce qui concerne le Liban, les prévisions qui ressortent sous ces auspices sont a priori une aggravation de la crise économique et financière que ce pays connaît, un climat chaotique et une colère puissante parmi la population. On peut penser aussi qu’un changement politique très important va intervenir au Liban au cours des mois qui viennent. Ce pays restera durant un certain temps dans une situation instable, sans que quiconque puisse voir clairement son avenir

Du côté du transit de Mars et de sa rétrogradation, d’autres événements collectifs sont à envisager dans les semaines à venir.

Anne L jesuisjecree.com