JE SUIS, JE CREE. Astrologie & développement personnel

Les expériences de mort imminente

Hadès
Raymond Moody, 30 juin 1944, Porterdale

Raymond Moody, 30 juin 1944, Porterdale

.Raymond Moody, le chercheur

Raymond Moody, médecin américain, également docteur en philosophie, a étudié les « near death experiences », ou NDE, (expériences de mort imminente ou EMI en français), en recueillant les témoignages de nombreux individus qui ont vécu des expériences d’approche de la mort. Il a également écrit des livres, notamment le best-seller mondial paru en 1975, Life after life ( La Vie après la vie). Le docteur Moody fait figure de précurseur dans la recherche sur les EMI.

Dans son thème natal, l’Ascendant Capricorne indique la nature réfléchie d’un penseur, et prédispose à la recherche scientifique, d’autant que Saturne en maison VI accentue le domaine de la santé. Cette maison est dominante, avec la présence d’une étroite conjonction Soleil-Mercure-Vénus en Cancer, qui avoisine la maison VII.

Mercure, situé en Cancer et dans la maison VI dont il est le maître, met encore l’accent sur les travaux effectués par Raymond Moody. La recherche est conduite avec une attitude empathique; l’analyse se teinte de sensibilité. Le Cancer signale aussi la notion de mémoire, importante dans le recueil de la parole de l’autre et la consignation -tel un historien- des témoignages d’approche de la mort. Cette conjonction Soleil-Mercure-Vénus située au Descendant est à rapprocher aussi de la publication d’un « best-seller » et de la célébrité par l’écriture.

Le Soleil, maître de maison VIII – secteur de la mort, des crises et transformations-, placé en maison VI en Cancer, signale un travail qui met en lumière ces questions. Quant à Vénus, maîtresse de IX, elle associe travail et philosophie.

Le Soleil au mi-point exact d’Uranus et Pluton suggère de « nouvelles » découvertes sur la mort et une avancée scientifique (au sens large du terme) dans ce domaine.

Les quatre planètes en Cancer et la maison VII sont sous la maîtrise de la Lune, qui est conjointe au Milieu de Ciel en Scorpion, tandis que Pluton, maître de X, est en VII : le Milieu du Ciel en Scorpion évoque une carrière liée à la psychologie, à l’investigation dans les domaines du psychisme, de l’occulte, de l’au-delà. Le message que Raymond Moody adresse au monde est habituellement caché, secret, tabou, et il contribue à remettre en question certaines croyances ou certitudes. La Lune au trigone du trio de planètes en Cancer confirme aussi que les travaux sont voués à être connus et appréciés du grand public. Pluton en Lion en VII confirme une carrière et des rapports sociaux orientés vers la thématique de Thanatos.

Mars, maître de III, et Jupiter, maître de XII, sont conjoints en VIII, parlent de l’étude de « morts » violentes, par accident ou par chirurgie (Mars), et signalent une activité importante dans ce domaine (et dans le domaine psychologique). La pensée de Raymond Moody et son inconscient semblent absorbés par les questions concernant la mort. Cet intérêt apparaît si fort dans le thème de Raymond Moody qu’il semble de l’ordre de l’obsession ou de la fascination, de sorte que la voie de cet homme est très spécifique et spécialisée.

Par ailleurs, le thème natal présente une approximative configuration de type « enclume » : deux carrés entrecroisés entre Saturne et Neptune, et entre la Lune et Pluton, évoquent tous deux les souffrances psychiques et morales du natif. Le sextile Neptune-Pluton et le trigone de la Lune aux planètes en Cancer – notamment Saturne et Mercure-Soleil – supposent un effet harmonisant, voire thérapeutique.

L’issue de cette configuration se trouve en Poissons en maison II. Le natif, tout au long de sa vie, par son travail scientifique sur la mort (Vierge-maison VIII), lâche prise d’attachements à la matière et de la peur des grandes transformations.

Le mental analytique, sceptique et angoissé de la Vierge, dans son approche des grandes crises et des renoncements majeurs inhérents à la vie humaine, s’approprie progressivement une philosophie intuitive ou spirituelle, en acceptant ce que l’on ne peut pas contrôler : Poissons en II, et Neptune (son maître) en maison IX.

Si l’heure de naissance est exacte, l’axe Vierge-Poissons en maisons VIII-II est intercepté, ce qui accentue l’idée que le plan mental et la santé du natifs sont affectés (Raymond Moody ne s’est pas intéressé au sujet de la mort sans de profondes motivations conscientes et/ou inconscientes). Cet axe VIII-II opère alors par le Soleil et Uranus qui suggèrent un rôle d’éveil du public par une création intellectuelle originale, ou bien encore, intérieurement, une ouverture de conscience, voire l’accès au plan mental supérieur …

Les noeuds lunaires se situent sur l’axe Capricorne-Cancer en maisons I et VII : d’abord, c’est une voie qui met en relief l’influence des rapports parentaux sur le natif, et elle indique une personnalité ayant un fort besoin de contrôle (le « surmoi » freudien est très présent). Avec l’hémisphère Ouest dominant, elle indique de plus l’importance des contacts, l’ouverture aux autres et le développement de la réceptivité dans la relation; elle implique un assouplissement intérieur par le contact avec l’altérité et le dialogue.

Comme le Noeud Lunaire en maison VII (l’importance d’une contribution sociale), et la présence de Chiron, (le guérisseur blessé, associé à la Lune noire : une blessure), en maison VIII le suggèrent, les travaux du docteur Moody ont permis de délier la parole des expérimentateurs et d’aider bon nombre d’individus dans leur approche de la mort.

 


 

Hadès

Hadès

L’expérience de mort imminente

L’expérience de mort imminente est vécue la plupart du temps comme une initiation. En astrologie, c’est le Scorpion, Pluton et la maison VIII qui représentent le processus de mort (réelle ou symbolique) par la « descente aux Enfers », au « Royaume des morts » (etc.) pour renaître à un autre état, souvent « supérieur » ou « plus spirituel », dégagé d’anciennes structures limitantes. C’est un passage périlleux suivi d’une régénération.

Plus généralement, les signes, les maisons et les planètes d’eau évoquent une dissolution par opposition aux valeurs de terre qui symbolisent la matérialisation, la limitation dans une structure mentale et physique. Il y a entre ces éléments, et dans l’expérience de mort imminente, des changements d’état.

La maison VIII est liée à l’invisible, c’est-à-dire à tout ce qui n’est pas perceptible aux yeux de chair, et à tout ce qui ne correspond pas à notre compréhension mentale.

L’expérience de mort imminente est une dématérialisation suivie d’un retour dans le plan physique, avec, souvent, une transformation intérieure liée à l’expérience de l’Essence.

 


 

Dannion Brinkley, 20 juillet 1950, Ih32, Aiken

Dannion Brinkley, 20 juillet 1950, Ih32, Aiken

 Dannion Brinkley, un expérimentateur

L’Américain Dannion Brinkley a vécu trois expériences de mort imminente durant sa vie. La première a lieu en septembre 1975 : soldat en permission, durant la guerre du Vietnam, il est électrocuté par la foudre en téléphonant pendant un orage depuis son domicile. Cette expérience et les suivantes ont consisté en une décorporation, mais surtout à la rencontre d’êtres de lumière qui l’ont initié et lui ont confié certaines missions spirituelles dans sa vie terrestre. Le natif est également doté de facultés parapsychologiques depuis ses voyages dans « l’au-delà ».

L’hémisphère Nord est dominant dans son thème si l’on observe la répartition des planètes. Le repère de cet hémisphère est la maison IV ( Fond-du-Ciel) : l’être aborde la vie de façon intériorisée, par le « moi intime ».

 Ainsi, il doit trouver la signification personnelle de sa vie, et se sentir en accord avec son être profond. Sa participation sociale dépend de cet ancrage. C’est Jupiter en Poissons en maison X qui représente cette participation sociale, qui est de nature humanitaire. Jupiter en Poissons est mis en valeur (Jupiter, maître des Poissons comme du Sagittaire), et il prend une tonalité religieuse, évoque une guidance spirituelle …

Observons les maisons d’eau, dites « occultes », IV, VIII et XII.

  • La maison IV est, dans la tradition astrologique, celle des racines, du foyer, mais aussi de la « fin de vie » ou des « trésors cachés ».

Pluton en maison IV, dans ce thème, illustre à merveille l’idée de destruction suivie de régénération, compte tenu des multiples expériences de « fin de vie » vécues par le natif. Il évoque aussi la découverte de « trésors » (maison IV) à l’occasion de ces crises majeures (Pluton).

Dans le Lion, l’expérience est valorisée, connue. Sur le plan intérieur, le signe solaire indique que la conscience éclaire la « fin de vie ». Son maître, le Soleil, en III, maison des déplacements, évoque la décorporation et le voyage astral. Dans le signe du Cancer -signe justement en analogie avec la maison IV et la fin de vie-, les capacités psychiques du natif, aussi, sont mises en relief.

  • La maison VIII des crises, de la mort et des transformations se trouve en Sagittaire, comme la maison VII; ces maisons sont en quelque sorte couplées. Leur maître est Jupiter, en Poissons : les crises et la mort sont associées à un enseignement spirituel. De même, la mort et les grandes crises (maison VIII) sont associées à une expérience mystique (Poissons).

 Sur l’axe I-VII, l’Ascendant Gémeaux représente le sujet qui se dédouble et voyage d’un plan à l’autre; en face, le Sagittaire en maison VII, figure le guide de lumière qui l’instruit, et lui donne une « mission » spirituelle de portée sociale (Jupiter, maître de VII, en Poissons, maison X).

Notons aussi que la maison VII a sa cuspide à 0° du Sagittaire : entre les signes du Scorpion et du Sagittaire, il y a le passage au Royaume des morts (Scorpion), puis la sortie victorieuse de l’archer qui pointe sa flèche vers le Ciel (Sagittaire) qui sont figurés …

  • La maison XII symbolise la « fin des choses », les épreuves, les lieux retirés (prisons, hôpitaux …) et l’exil, les « choses cachées » ou les « ennemis cachés », l’inconscient et la vie intérieure.  

Elle se trouve en Bélier : paradoxalement, « la fin des choses » (maison XII), est connectée à un signe énergique, actif. Le Bélier, et Mars (son maître) qui est situé sur la pointe de VI, suggèrent le contexte violent des  E.M.I. du natif : la guerre du Vietnam, une électrocution, des accidents de santé.

Le Noeud nord de la Lune est justement aussi en Bélier -dont Mars a la maîtrise- ce qui fait de cette planète le régent karmique nord. Alors, le chemin de vie passe peut-être par des épreuves physiques assez violentes (Mars maître de XII en VI) et, pour une raison mystérieuse, la connexion avec la vie intérieure et d’autres plans (maison XII) est associée, dans l’existence du natif, à une violence et aux accidents.

L’axe Taureau-Scorpion est intercepté dans ces deux maisons : les expériences vécues par cet homme ont pour objectif le détachement, l’acceptation des grandes transformations de l’existence.

En outre, dans les maisons VI et XII, la question du service et du dévouement aux autres (par une guérison, notamment) est posée. La maison XII et Mars indiquent à cet égard une activité dans des lieux retirés ou des lieux de souffrance : en effet, Dannion Brinkley, soldat au Vietnam, et apparemment sans états d’âme sur la violence de la guerre, s’est considérablement transformé depuis ses expériences d’approche de la mort, en développant sa compassion, et il aide les malades en fin de vie dans les hôpitaux …

 

Anne L– jesuisjecree.com

Source : Symboles de l’astrologie, M. Delmar, Ed. Assouline

crédit photo : Pixabay