JE SUIS, JE CREE. Astrologie & développement personnel

Les apparitions de Fatima

mary-33541_960_720
miracle

crédit photo : Pixabay

Le pape et deux millions de pèlerins commémorent le 13 mai 2017, sous un haut dispositif de sécurité, le centenaire des apparitions de Fatima …

C’est aussi l’occasion d’effectuer un retour sur les apparitions de 1917, sur le secret de Fatima et, grâce à l’astrologie, sur un phénomène surnaturel, un miracle, qui eut lieu dans le ciel du 13 octobre de la même année.

Le 13 mai 1917, à Fatima, village situé au centre du Portugal, vers midi, trois enfants bergers voient une apparition de la Vierge.

La Vierge demande alors aux enfants de revenir au même endroit le mois suivant, et il s’ensuivra une série d’apparitions le 13 de chaque mois, jusqu’en octobre 1917. En outre, notons que ces apparitions mariales avaient été précédées de celles d’un ange, trois visions en 1915, et trois visions en 1916.

Les trois enfants, âgés de 7 à 10 ans, sont Francisco et Jacinta Marto, frère et soeur, et leur cousine Lucia Dos Santos. Les deux premiers enfants sont décédés prématurément de la grippe espagnole en 1919 et 1920, et sont canonisés cette année. Leur cousine Lucia est devenue religieuse au carmel de Coïmbra, et elle est décédée en 2005.

Lors de sa troisième apparition, la Vierge a délivré un message aux trois jeunes bergers, en demandant qu’il ne soit pas divulgué immédiatement : c’est le fameux « secret de Fatima ». Les deux premières parties de ce secret seront révélées en 1941 par Lucia dans ses mémoires : la Vierge, après avoir donné aux enfants une vision de l’enfer, a demandé la dévotion « au Coeur immaculé de Marie ». Elle a demandé aussi que la Russie soit consacrée « au Coeur immaculé de Marie », et annoncé une guerre plus grande que celle en cours. La part prophétique du message se vérifie puisqu’en Russie, cette année-là, se déroule la Révolution d’octobre qui instaure le régime communiste. De même l’Europe, alors plongée dans la Première Guerre mondiale, connaîtra durant ce même siècle la Seconde Guerre mondiale.

Pendant des années, sœur Lucia insiste auprès de la hiérarchie de l’Eglise pour que la « consécration du monde au cœur immaculé de Marie, avec une mention spéciale pour la Russie », telle que la Vierge l’a demandée soit faite. Une prière de consécration est prononcée par Pie XII le 8 décembre 1942. Cependant, Lucia poursuit sa demande, car elle n’a pas été faite « avec tous les évêques du monde » comme la Vierge l’a demandé. Le 25 mars 1984, Jean-Paul II organise une cérémonie conforme aux demandes de la Vierge. Lucia en atteste dans une lettre du 8 novembre 1989 : « Oui, cela a été fait, comme Notre-Dame l’avait demandé, le 25 mars 1984 ». Enfin, « l’acte solennel et universel de consécration » a été accompli.

On ne peut que remarquer, et proposer à la réflexion du lecteur, que cinq ans après cette prière universelle -par un pape polonais-, intervient la chute du régime de l’U.R.S.S., ce qui est troublant.

Lucia indiquait en effet une possibilité d’intercession, de grâce de la Vierge : «  La troisième partie du Secret, que vous êtes inquiet de comprendre, est une révélation symbolique, qui se réfère à cette partie du Message, conditionnée par notre réponse ou notre non réponse à ce que le Message lui-même nous demande  : «  Si on écoute mes demandes, la Russie se convertira et on aura la paix  ; sinon, elle répandra ses erreurs à travers le monde, etc.  » Étant donné que nous n’avons pas tenu compte de cet appel du Message, nous constatons qu’il s’est réalisé, la Russie a inondé le monde de ses erreurs. Et si nous ne voyons pas encore, comme un fait accompli, la fin de cette prophétie, nous voyons que nous y allons à grands pas.  »

La troisième partie du secret de Fatima ne sera révélée qu’en 2000 par Jean-Paul II, et il est persuadé qu’elle le concerne : « un évêque vêtu de blanc » tombe sous les armes. En effet, on tente d’assassiner le pape le 13 mai 1981, jour anniversaire de la première apparition de la Vierge (!), mais le Saint-Père survit. II considère que sa vie a été sauvée par la grâce de Marie ; il y avait eu, selon lui, « une main maternelle pour guider la trajectoire du projectile ».

Aujourd’hui encore, d’aucuns affirment qu’une partie du troisième secret de Fatima n’aurait jamais été révélée par l’Église … Je passe sur toutes les théories politico-religieuses qui sont venues se greffer au fil du temps sur le mystère des apparitions de Fatima.

De façon anecdotique mais révélatrice, le 2 mai 1981, un pirate de l’air qui a détourné un avion d’une compagnie irlandaise doit atterrir au Touquet et demande au GIGN, pour libérer la centaine de passagers, que le Vatican révèle le troisième secret de Fatima ! C’est dire si le sujet passionne.

Les tenants du secret retenu par le Vatican espèrent que le procès en béatification de Lucia permettra de le révéler, car ce secret concernerait l’avenir au XXIème siècle.

Chronologie des apparitions de Fatima

mary-33541_960_720

crédit photo : Pixabay

– Le dimanche 13 mai 1917, vers midi, « une dame toute vêtue de blanc » apparaît aux trois petits bergers. Elle s’adresse notamment à Lucie, et leur demande à tous les trois de revenir le mois suivant, à la même heure. Elle ajoute : « Récitez le chapelet tous les jours pour obtenir la paix dans le monde et la fin de la guerre ».

– Le mercredi 13 juin 1917, les enfants, avec une cinquantaine de curieux (qui ne verront pas la Vierge, contrairement aux trois enfants), récitent le chapelet lorsque l’apparition se présente à nouveau. Elle insiste sur l’importance de la prière, et recommande la dévotion au « Coeur Immaculé de Marie ». Elle annonce à Lucie la mort prochaine de ses cousins. Elle lui demande d’apprendre à lire et à écrire afin de mieux rapporter sa parole auprès des hommes.

– Le vendredi 13 juillet 1917, environ 4 000 personnes assistent à l’événement, mais ne voient rien eux-mêmes. La Vierge s’adresse à Lucie : « Je veux que vous continuiez à dire le chapelet tous les jours en l’honneur de Notre-Dame du Rosaire, pour obtenir la fin de la guerre et la paix du monde ». Elle confie le fameux secret de Fatima aux enfants.

– Le lundi 13 août 1917, 18 000 personnes sont au rendez-vous, en l’absence des enfants. La foule voit quelques phénomènes déjà vus lors des précédentes apparitions, rien de plus. Les trois enfants ne sont pas là, car l’administrateur du canton, anticlérical, les a fait enfermer pour trouble à l’ordre public (!). Il les menace, en vain, pour connaître les secrets révélés par Marie, puis doit les relâcher. Le dimanche 19 août, la Vierge apparaît aux trois enfants, leur demande de prier pour les pécheurs et leur promet un miracle « afin que tous croient ».

– Le jeudi 13 septembre 1917, 30 000 fidèles sont présents, implorant la guérison des malades. C’est à ce moment-là que l’apparition de la Vierge annonce pour le mois suivant, la « venue du Seigneur, de Notre dame du Mont-Carmel et de Saint Joseph avec l’Enfant Jésus ».

– Le samedi 13 octobre 1917, il pleut, et 50 000 personnes récitent le chapelet. Vers midi (heure solaire), l’apparition se présente à Lucie comme étant Notre-Dame du Rosaire, et lui demande de faire bâtir une chapelle. Elle annonce la fin proche de la guerre, et demande aussi la conversion des pécheurs. Le miracle annoncé a lieu : Notre-Dame du Rosaire s’élève vers le ciel, la pluie s’arrête et le soleil revient soudain dans un ciel bleu. Les témoins le voient alors se mettre à tourner sur lui-même, lançant des faisceaux de lumière de différentes couleurs. Le soleil paraît même s’approcher de la terre, ce qui inquiète la foule. Puis après dix minutes, tout redevient normal. Certains parleront d’une « danse du soleil ».

Un œil sur le Ciel de cet événement, à défaut de l’expliquer, peut compléter notre succincte recherche.

fatima 13 oct 17 13 30

Apparition de Fatima du 13 octobre 1917, 13H30

La « danse du soleil »

Sur la carte du Ciel de cette manifestation solaire pour le moins stupéfiante, vue par la foule le 13 octobre 1917, très logiquement, le Soleil est culminant (comme tous les midis), en maison X : le Soleil qui, spirituellement, est symbole de divinité, est au zénith. De plus, dans cette maison, la manifestation miraculeuse -extérieure- est vue par tous, et collectivement. Notons que le Soleil est maître de la maison VIII, maison occulte associée à des plans invisibles, qui sont portés au visible (maison X). Le trigone Soleil-Uranus est éveilleur, et il indique une clairvoyance. De plus, les deux astres qui sont maîtres de l’axe II-VIII, confirment la concrétisation d’énergies immatérielles.

On remarque aussi Pluton rétrograde au Noeud Sud de la Lune, qui fait référence à un karma collectif en cette période de mutation, de grands bouleversements, non dénuée d’énergies sombres, profondes et inconscientes. Pluton fait aussi référence à un processus de transformation et à de possibles fonctions surnaturelles.

La maison VIII qui, comme je l’ai dit, représente des d’énergies aussi bien inconscientes que liées aux plans invisibles et à l’occulte, est justement habitée d’une conjonction Neptune-Saturne-Mars qui renforce la lourdeur karmique. Uranus s’oppose au trio en maison VIII.

D’une part, distinguons Saturne et Neptune, dont le grand cycle est de trente-six ans. Chaque conjonction entre ces deux astres marque un nouveau paradigme dans les mouvements communautaires, par la concrétisation d’idéaux.

En 1917, la conjonction Saturne-Neptune est à mettre en rapport avec la Révolution russe; elle annnonce l’ère communiste et ses deux blocs antagonistes en guerre froide. Deux cycles plus tard, une nouvelle conjonction Saturne-Neptune en 1989, marque la fin du communisme. On peut relier la conjonction Saturne-Neptune, aussi, aux apparitions mariales, qui sont une concrétisation (Saturne) sur le plan matériel d’énergies spirituelles (Neptune), « afin que tous croient ».

D’autre part, la présence de Mars et d’Uranus symbolisent la guerre et la révolution, leur violence. L’opposition Uranus-Saturne indiquent le renversement d’un ordre établi. Uranus et Neptune signent aussi bien la composante « utopiste » de la Révolution russe, que l’aspect insaisissable pour l’esprit logique et rationnel de l’événement du 13 octobre à Fatima.

Anne L jesuisjecree.com

sources : vatican-va, la-croix.com, wikipédia