JE SUIS, JE CREE. Astrologie & développement personnel

Le « tueur de Pluton »

laser-gun-310242_960_720
laser-gun-310242_960_720

crédit photo : Pixabay

Cet article commente le thème du « tueur de Pluton », nommé Michael E Brown, qui a œuvré pour que Pluton ne soit plus considéré comme une planète en 2006.

D’après un article scientifique, l’astronome qui a joué le rôle le plus actif pour reléguer Pluton au rang de … nain ( :) ) confirme aujourd’hui ses conclusions de 2006 en disant : « Non, Pluton ne mérite toujours pas d’être une planète. » Et il s’exprime sur Twitter sous le pseudonyme « Plutokiller », le tueur de Pluton … Cet article observe le thème natal de ce scientifique (dans les grandes lignes, car l’heure de naissance est inconnue).

 

Michael E Brown, astronome et professeur en astronomie planétaire au California Institute of Technology, a découvert avec d’autres scientifiques 16 objets transneptuniens, dont Sedna et Quaoar, Eris, Orcus et Makémaké.

Pluton s’est vu rétrogradé par ses découvertes. Il a d’ailleurs écrit un mémoire intitulé How I killed Pluto and why it had it coming (« Pourquoi j’ai tué Pluton et pourquoi il l’a mérité »)

Humour de scientifique, sans doute, mais l’idée m’est venue de repérer Pluton dans son thème natal, ce qui pouvait expliquer pourquoi il s’est battu pour déclasser Pluton, tout en le personnifiant comme un ennemi…

Il a aussi développé avec ses pairs une théorie sur l’existence d’une autre planète inconnue du système solaire (à la place de Pluton).

Je ne dispose pas de l’heure de naissance de cet astronome, mais la carte du jour de sa naissance sera sans doute intéressante …

mic e brown

Michael E Brown, né le 5 juin 1965 (heure inconnue)

En effet : Pluton, justement, est carré au Soleil, le point central de toute carte du Ciel.

D’ailleurs, ce carré n’est pas seul, et l’on peut dire qu’une bonne partie du système solaire semble en conflit sur la carte natale de cet astronome !

Un carré en T (le triangle rouge sur la carte) place le Soleil natal et Jupiter au carré des deux pôles d’une opposition : Mars, Uranus, Pluton en conjonction sont à l’un de ces pôles (avec la Lune qui approche du trio). Ils sont opposés à Saturne en Poissons …

En tout, 7 planètes, sur les 10 « planètes » principales que l’on étudie en astrologie, sont donc engagées dans cette configuration conflictuelle !

 

Le carré en T de son thème s’effectue en signes mutables, des signes liés au mental et aux idées. La conjonction Soleil-Jupiter en Gémeaux souligne la profession d’enseignant du natif. La configuration conflictuelle, dans son ensemble, signe sans doute une grande énergie pour faire des découvertes, et réformer les thèses en vigueur dans le monde scientifique, combattre « l’opinion commune ».

La conjonction Mars-Uranus-Pluton en Vierge favorise un travail scientifique (Vierge), liée à une transformation profonde des visions du monde et des théories à son sujet, mais la réforme à laquelle le natif est lié prend une tonalité violente et révolutionnaire.

Sur le plan psychologique, la Vierge et Saturne semblent cependant contenir, réfréner la « bombe » que représente le trio Mars-Uranus-Pluton, une certaine agressivité, canalisée ou refoulée, ce qui correspond bien à l’expression de « tueur » qu’il emploie, avec humour …

Pluton en Vierge est dans le signe du “plus petit que soi”, d’où (peut-être ! ) la miniaturisation de la planète … En face, Saturne dans les Poissons exerce un contrôle sur le « plus grand que soi », les insondables mystères de l’univers (Poissons) … L’esprit rationnel et scientifique, virginien, saturnien, cherche à classifier, étiqueter le monde  pour se protéger de l’angoisse du vide et de l’irrationnel, en « chosifiant » le cosmos.

Sur le plan psychologique, Pluton, avec Uranus et Mars, constitue une puissante menace pour le Soleil et Jupiter : le moi et la volonté luttent donc contre ce noyau destructif, en développant une attitude … destructrice. Saturne aussi joue son rôle, en mettant en place des défenses, afin que l’ego conserve son intégrité. C’est ce qui explique la personnification de Pluton, et le langage de l’astronome qui se présente comme « le tueur de Pluton ».

pluton planète naine

Déclassement de Pluton, 24 août 2006, 13H30, Prague

Quels transits planétaires sur le thème de Michael E Brown au moment du déclassement de Pluton ?

Lorsque M. E Brown avec ses éminents collègues a déclassé Pluton, le carré Jupiter-Saturne de son thème natal se reformait pour la seconde fois de sa vie, et relançait (entre autres) une lutte pour une cause scientifique.

Pluton en transit à 24° du Sagittaire avait déjà effectué son carré à sa position natale. Le transit avait d’ailleurs dû être vécu intensément, compte tenu des aspects tendus et du nombre de planètes transitées : 7 !

Pluton (dans le ciel) achevait donc son transit majeur et se trouvait en opposition à Vénus natale. Vénus étant une planète affective, cette décision de déclasser Pluton (et surtout l’état d’esprit dans lequel elle a été prise) pourrait comporter un enjeu affectif. Elle serait liée au goût ou au sens des valeurs du natif, et ne serait pas strictement scientifique (aucun être humain n’est strictement rationnel, pas même un scientifique).

Uranus transitait en opposition au trio Mars-Uranus-Pluton, et approchait Saturne en Poissons, au carré du Soleil, réactivant le carré en T natal. C’était une étape-clé dans la vie du natif, celle qui est associée à la crise des quarante ans. Uranus activant l’énergie du trio explosif Mars-Uranus-Pluton natal, venait bouleverser une structure et certaines défenses symbolisées par Saturne en Poissons. Ce sont des défenses contre quelque chose d’informe, de flou et d’irrationnel (un peu comme l’inconscient) : Saturne, en réaction, voulait peut-être mettre de l’ordre dans l’univers, en changeant, en l’occurrence, une étiquette sur un « objet », afin de redéfinir clairement les limites (du système solaire, évidemment).

Mais surtout, Mars transitait à la place qu’il occupait à la naissance : à 20° de la Vierge ! Ainsi, à propos du carré Mars-Pluton (étudié dans l’article sur le déclassement de Pluton) on peut dire que Michael E Brown incarnait personnellement le principe Mars ! Il incarnait donc l’ego humain, en contradiction avec une volonté collective, voire transpersonnelle, et transcendante, représentée par Pluton, transitant bientôt en alignement exact avec le centre de la galaxie !

L’ego du « tueur de Pluton », à l’instar de ses frères humains, lutte avec ses propres conflits internes. On voit qu’entre le natif et Pluton, c’est la guerre, mais que : « Deux ennemis, c’est un homme divisé. » …

Le transit décapant de Pluton en Sagittaire, en dissonance avec les 7 planètes déjà en conflit dans son thème natal , explique peut-être aussi la part inconsciente de son désir de déclasser Pluton :) .

Anne L jesuisjecree.com