JE SUIS, JE CREE. Astrologie & développement personnel

Le magnétisme (2) : Phineas Quimby

pensée

 

phines quimby

Phineas Quimby, 16 février 1802, 23 h 30, Lenanon

Phineas Quimby (1802-1866) est un philosophe et magnétiseur américain, adepte du mesmérisme.

On remarque sur la carte du Ciel une réception mutuelle, en signes d’eau, entre les deux puissants astres de l’invisible liés à l’inspiration et aux énergies régénératrices, Neptune en Scorpion et Pluton en Poissons.

Quimby fait des expériences avec un jeune homme nommé Lucius Burkmar qui diagnostique des maladies en état de transe, puis il élaborera une théorie de la guérison mentale, qui préconise de modifier les croyances du malade, notamment sur sa maladie, pour le guérir. Pour lui, toute maladie est psychosomatique. Les nœuds lunaires sont situés sur l’axe Vierge-Poissons, axe de la médecine et du lien entre le corps et l’esprit.

La conjonction est un aspect très puissant. Elle indique une initiative et une intense concentration des énergies. La conjonction de Jupiter et Saturne en Vierge parle d’une recherche philosophique et médicale, pour élaborer rien de moins qu’une théorie complète sur la maladie, « la méthode Quimby »*.

L’opposition de Pluton à cette conjonction, en maison IV, maison des origines et du passé, peut suggérer une vocation, et indiquer que l’inconscient interagit.

Il y a aussi, par la présence de Pluton dans le signe des Poissons, une transformation des concepts, par remise en question de valeurs médicales, spirituelles ou religieuses : Quimby met en effet en cause la médecine officielle, parce qu’elle cultive chez le patient la croyance en la maladie. Il dénonce aussi le christianisme traditionnel, qui culpabilise les croyants. Quimby propose de nouvelles conceptions métaphysiques*.

 De plus, la guérison selon sa méthode est obtenue par dissolution des croyances mentales (Vierge), et elle est conçue à partir de données recueillies grâce à des perceptions médiumniques (Poissons).

Chiron le guérisseur est en Sagittaire, un autre signe de médecine, et il est au carré des nœuds lunaires : il existe un défi évolutif lié à une blessure et à la guérison, tout au long de la vie du natif.

penséeNeptune en trigone au nœud nord de la Lune révèle l’ouverture spirituelle, et le lien avec l’invisible. Il confirme l’importance de la notion de dissolution qui marque les théories du natif.

Phineas Quimby fut le précurseur du courant de croyances métaphysiques fondé plus tard par Emma Curtis Hopkins, le New Thought (la Nouvelle Pensée), aux Etats-Unis, à partir du XIXème siècle, qui considère que les maladies sont le résultat de croyances erronées. De même, toute pensée « correcte » ou « positive » dirigée vers un but précis aboutit à sa concrétisation, selon la loi d’attraction.*

* source : Wikipédia

Lien vers la troisième partie de ce dossier sur le magnétisme :

http://jesuisjecree.com/le-magnetisme-3-un-magnetiseur-en-exercice/

Anne L jesuisjecree.com