JE SUIS, JE CREE. Astrologie & développement personnel

Le magnétisme (1) : Mesmer

aura-884270_960_720

Je propose une incursion astrologique dans l’univers du magnétisme.

rayonsFranz Anton Mesmer (1734-1815), médecin allemand du pays de Bade, est le fondateur de la théorie du « magnétisme animal », selon laquelle une énergie « emplit l’univers, servant d’intermédiaire entre l’homme, la terre et les corps célestes, et entre les hommes eux-mêmes »*. En outre, le bon équilibre de cette énergie dans le corps humain est nécessaire pour le maintenir en santé.

Remarquons au passage, pour nourrir notre réflexion sur l’astrologie, que la thèse de doctorat de Mesmer avait pour sujet l’influence des planètes sur le corps humain ... D’après ses théories, c’est le fluide invisible traversant tout l’univers et le corps humain qui permet aux planètes de transmettre leur influence. Par ailleurs, ce fluide permet à l’homme d’influer sur d’autres organismes vivants ou sur la matière inerte.

Cette énergie universelle décrite dans la théorie du docteur Mesmer peut être assimilée au chi (Chine), au ki (Japon), au prana (hindouisme) ou au ka (Egypte). Toutes les civilisations, ou presque, semblent avoir fait mention de ce fluide.

 

franz anton mesmer

Franz Anton Mesmer, 23 mai 1734, 8H00, Iznang

Même si Mesmer s’est inspiré de connaissances anciennes, notamment celles de Paracelse, il propose à ses contemporains une théorie qui est une véritable innovation médicale. Il introduit le magnétisme dans le monde moderne : c’est le sens de la planète Uranus (l’idée, la révolution), située en Sagittaire, un des signes qui symbolisent la médecine, et surtout les hautes conceptions de l’esprit, l’étranger, l’expansion géographique. La théorie sur le magnétisme rayonne au-delà des frontières allemandes, et françaises, à l’intérieur desquelles Mesmer a vécu.

Le magnétisme, en tant que fluide universel, peut être représenté par Neptune. Ensuite, comme « pouvoir », et comme technique associée à une régénération, il tient de Pluton, évidemment. Enfin, sa fonction « liante », d’homme à homme, est symbolisée par Vénus.

Les quatre astres cités précédemment forment une configuration en rectangle dans le thème de Mesmer. Les deux diagonales du rectangle sont les oppositions entre Uranus et Neptune d’une part, et entre Vénus et Pluton, d’autre part.

L’aspect d’opposition indique l’importance, dans la vie du chercheur, des relations et de la dynamique entre donner et recevoir. 

L’une des deux oppositions sur l’axe Sagittaire-Gémeaux -un axe de transmission- montre, précisément, un natif qui présente ses idées aux autres, tente de les transmettre, ce qui lui permet de les objectiver, par l’interaction avec autrui, puis de les affiner, pour mettre au point sa théorie.

Pour l’essentiel, la configuration en rectangle suggère une dynamique attraction/répulsion (Vénus-Pluton) qui permet de prendre conscience de l’existence de cette énergie invisible (Neptune) et de faire naître l’idée (Uranus). En outre, cette théorie du magnétisme (Uranus-Neptune) permet d’objectiver les mécanismes d’attraction et de répulsion qui constituent toute interaction (Vénus et Pluton sur l’axe Bélier-Balance).

Comme l’idée (Uranus en Sagittaire), dont Mesmer est porteur, concerne une énergie invisible et impalpable (Neptune), il n’a pas obtenu l’approbation scientifique de sa théorie. Deux commissions nommées en France par le roi Louis XVI pour étudier la pratique du magnétisme tendent à la disqualifier. C’est l’effet de l’opposition de la planète Neptune, qui prend volontiers l’apparence d’un mirage !

L’autre opposition qui a lieu entre Vénus en Bélier et Pluton en Balance évoque la pratique thérapeutique elle-même, avec un échange entre le magnétiseur et son patient, les « passes » magnétiques. Vénus et Pluton ensemble suggèrent l’idée d’attraction, d’« aimant », et par leur relation ambivalente, ces deux astres peuvent signifier une dynamique d’attraction-répulsion, présente dans la pratique du magnétisme.

On peut également associer cette opposition Vénus-Pluton aux « crises magnétiques » évoquées dans les témoignages de l’époque de Mesmer : ce sont les effets secondaires temporaires des guérisons par magnétisme. Les dames de l’époque, « de la meilleure société parisienne », perdent le contrôle d’elles-mêmes, « se pâment », sont « prises de convulsions », ou d’un « rire hystérique »*, ce qui donne au magnétisme, à la fin du XVIIIème siècle, une odeur de soufre !

 Dans le thème de Mesmer, les nœuds lunaires en Taureau et en Scorpion signifient, durant la vie du natif, une remise en question des certitudes, et une évolution concernant la notion de pouvoir, avec le passage d’une appréhension concrète du monde au ressenti et à l’invisible.

aura-884270_960_720On peut noter, en outre, la présence de l’astéroïde Chiron au nœud sud de la Lune : ce lieu indique les énergies qui ont déjà été expérimentées antérieurement, ou qui sont innées. Dans la mythologie grecque, le centaure Chiron était justement un guérisseur, notamment par les mains …

Ni la science de l’époque de Mesmer, ni la science actuelle n’ont expliqué, ni totalement reconnu le magnétisme – si ce n’est par la fameuse photographie Kirlian qui prouve la présence d’un rayonnement émanant des êtres vivants. Sans doute certaines énergies se dérobent toujours à une vision matérialiste et mécaniste du monde ! Quoi qu’il en soit, de nombreuses personnes ont bénéficié des effets thérapeutiques réels du magnétisme.

*source des citations : Wikipédia

Anne L jesuisjecree.com

Lien vers la seconde partie de ce dossier sur le magnétisme :

http://jesuisjecree.com/le-magnetisme-2-phineas-quimby/