JE SUIS, JE CREE. Astrologie & développement personnel

Cinéma : La Tourneuse de pages, de Denis Dercourt

music-277278_640

   music-277278_640Le film La Tourneuse de pages* de Denis Dercourt, sorti en 2006, raconte l’histoire d’une vengeance.

Mélanie, fille d’un boucher de province, est âgée d’une dizaine d’années au début du film. Très douée pour le piano, elle passe une audition pour entrer au Conservatoire. Or, la Présidente du jury, pianiste célèbre incarnée par Catherine Frot, laisse entrer quelqu’un dans la salle et lui signe un autographe pendant l’audition de Mélanie, ce qui perturbe l’enfant, et met un terme à tout espoir de carrière artistique.

Des années plus tard, Mélanie, devenue adulte, réussit à s’introduire dans l’intimité de la pianiste, devient sa tourneuse de pages, et son soutien …

Je vous propose une analyse du film, très partielle, à travers le filtre de l’astrologie, et la compréhension du miroir des relations humaines.

Les deux comédiennes Catherine Frot et Déborah François incarnent avec un grand talent les deux personnages principaux. En découvrant leurs cartes du Ciel natales, on remarque immédiatement une conjonction entre le Soleil à 11° du Taureau, dans le thème de Catherine Frot (Ariane Fouchécourt), et Vénus à 8° de ce même signe, chez Déborah François (Mélanie Prouvost).

Dans leurs thèmes respectifs, le Soleil d’Ariane est au carré de Mars à 10° du Verseau. Dans le thème de Mélanie, Vénus est en opposition à Pluton à 7°54 du Scorpion ! 

 

synastrie

cercle intérieur : Catherine Frot (1er mai 1956, 16H00, Paris), cercle extérieur : Déborah François (24 mai 1987, 12H00, Liège)

 

L’interaspect de conjonction Soleil-Vénus entre les deux thèmes indique l’attirance amoureuse. Ce contact Soleil -Vénus reçoit de plus l’opposition du Pluton de Mélanie, révélant des sentiments passionnels, de haine et d’amour … C’est la mécanique de la vengeance qui se met en place, et son arme est justement la séduction.

En effet, dans le film, la jeune femme qui se venge rend la pianiste amoureuse. De plus, cette dernière, fragilisée par un trac devenu handicapant après un accident de voiture, est dépendante de sa tourneuse de pages qui la sécurise (influence Taureau) lors de ses concerts.

L’axe Taureau-Scorpion, deux signes affectifs et émotionnels marqués par le mode fixe, évoque la rancune qui fermente au fil des ans, jusqu’à cette entreprise menée de façon froide. Pluton en Scorpion, sous des dehors doux (à lier à Vénus en Taureau), illustre la vengeance. Ces deux astres sont particulièrement forts dans le thème de Déborah François, car tous deux sont dans leur domicile : Vénus est maîtresse du Taureau et Pluton du Scorpion, ce qui donne aussi à la comédienne du charme, et une capacité à envoûter, dans le film, sa « proie » Ariane, ou les spectateurs, puisque beaucoup ont été assez fascinés par son interprétation.

L’opposition Soleil-Pluton entre les deux thèmes montre aussi que les deux personnages étaient voués à se rencontrer de cette façon : Pluton (Mélanie) se trouve affecté négativement par les tendances égocentriques du Soleil (Ariane) lors de l’audition, lorsque l’adulte signe l’autographe, sur une photographie d’elle-même, un symbole de célébrité, de vanité, et aussi de superficialité, puisqu’elle dit à l’enfant : « Il ne fallait pas t’arrêter. Continue ma chérie. ». Quelques minutes plus tôt, dans l’escalier, elle avait pourtant rejeté la demandeuse d’autographe, en lui disant que ce n’était pas vraiment le moment … Dans cette interposition, le Soleil (Ariane), par son opposition avec Pluton joue donc aussi un rôle : il indique une volonté plus ou moins consciente de dégrader la jeune Mélanie par sa désinvolture solaire.

Par la suite, Pluton s’attaque aux caractéristiques solaires de sa partenaire : Mélanie qui abandonne le piano après l’échec de l’audition, cherchera des années plus tard, à entrer dans les petits secrets de la musicienne (sa famille, ses lettres d’amour, sa fragilité, etc.), pour la dégrader lors de sa vengeance – ce qui est une attitude plutonienne.

Il faut noter, c’est important, qu’Ariane ignore qui est Mélanie lorsque celle-ci entre chez elle pour devenir sa tourneuse de pages, elle ne reconnaît pas la jeune fille et a sûrement oublié l’incident (ce qui lui paraît, à elle, n’être qu’un incident sans importance). A cet égard, l’accident de voiture qu’a connu Ariane la place à présent dans la situation de l’enfant lors de l’audition, puisqu’elle connaît à son tour le trac et le doute de soi. De même, comme elle a besoin de Mélanie, de sa simple présence attentive, elle devient aussi le miroir qui renvoie à Mélanie sa propre image du passé, lors de l’audition …

 ♠

 Mélanie et Ariane ont aussi, symboliquement, une relation père-fille (Soleil-Vénus). La relation de Mélanie avec le sien est brièvement esquissée au début du film, et il semble bien que les événements lors de l’audition symbolisent aussi un conflit avec le père. Justement, son père lui dit, avant l’audition pour la rassurer et relativiser, qu’en cas d’échec, les parents paieront d’autres cours de piano, et l’enfant répond : « Non ». Un simple « non » énigmatique et déterminé. Au contact du Soleil d’Ariane, Mélanie révèle les sentiments amour-haine à l’égard de son propre père. Il y a un lien (une répétition) entre la scène avec le père et les propos de la présidente du jury : « Il ne fallait pas t’arrêter. Continue, ma chérie ».

Ariane a aussi dans son propre thème un carré Soleil-Mars, qui signale un conflit lié aux valeurs solaires en elle-même : le père, l’homme. Elle entretient avec son mari une relation assez formelle. Dans ce mariage, on apprend que c’est lui qui possède tout, qu’elle n’a rien (Soleil Taureau, signe des possessions), et qu’elle a déjà eu un amant (Mars). Le carré Soleil-Mars illustre aussi l’accident de voiture qu’elle a subi : elle a retourné contre elle-même la colère qu’elle ressent. Et c’est cet accident (croit-elle) qui lui a fait perdre sa confiance en soi dans sa carrière de concertiste (Soleil) …

Ensuite, la naissance du sentiment amoureux dans le cœur d’Ariane réveille son animus, la représentation qu’elle se fait de l’homme idéal et sa propre partie masculine (Soleil), ce qui lui fait prendre de nouveau confiance en elle (la confiance en soi, ici, est une énergie masculine, solaire). 

 Par ailleurs, Mélanie aussi retrouve sa propre assurance par la vengeance qu’elle accomplit, et le comportement de séduction (Vénus) qui lui est sans doute nécessaire, en réalité, pour retrouver un sentiment de sécurité, à la fin du film, une fois qu’elle a détruit Ariane …

Le carré entre le Pluton de Mélanie et le Mars d’Ariane indique l’agressivité entre les deux femmes : Pluton domine Mars, avec du sadisme et des penchants criminels, mais il révèle aussi la violence inconsciente d’Ariane. D’autre part, ce besoin de contrôle de Mélanie exercé sur Ariane tout au long du film indique une peur chez Mélanie . . . Ainsi, l’accident d’Ariane pourrait représenter à Mélanie l’auto-sabotage, par rejet du père, qu’elle a perpétré en abandonnant le piano  (« Il ne fallait pas t’arrêter. Continue, ma chérie. »), et qu’elle poursuit en revenant pour se venger … car le personnage de Mélanie tourne les pages de sa propre vie avec hostilité, ce qui, certainement, ne garantit pas son apaisement !

Le réalisateur du film a dit qu’il voulait, au départ, donner un sens social au conflit entre les deux femmes. Il voulait présenter une artiste bourgeoise, installée, face à une fille de petits commerçants qui joue sa vie lors d’une audition. Cependant, le film a pris -comme de lui-même- un sens un peu différent, et pour cause, les énergies révélées par les thèmes astrologiques, lors de la rencontre entre les deux comédiennes, ont investi le jeu. Elles lui ont donné plus de profondeur psychologique et des résonances très passionnelles. Le talent du réalisateur a fait le reste …

Cette étude ne prétend pas être exhaustive : elle fait simplement ressortir l’aspect planétaire majeur qui apparaît, de façon évidente, dans la synastrie entre ces deux comédiennes. Ce film a montré comme l’actrice Déborah François est en mesure de jouer des sentiments complexes, du plus sombre au plus idéal, avec, dans son Ciel de naissance, une opposition Vénus-Pluton, et un trigone de Neptune que je n’ai pas commenté, mais qui représente par exemple, dans le film, la musique, et une résilience possible (?)

Le rôle de Catherine Frot la fait paraître dans ce film plus vulnérable qu’à l’accoutumée : ce tournage révèle en fait une nouvelle facette de sa personnalité, représentée par la Lune natale au carré de Neptune.

Une telle comparaison de thèmes donne aussi à réfléchir sur l’astrologie, sur le métier de comédien, sur la vie, puisque la thématique du film -une fiction- apparaît de façon évidente au premier regard sur la comparaison des cartes du Ciel des deux interprètes !

* Rappel du film sous forme d’extraits divers et variés sur Youtube  :

https://www.youtube.com/watch?v=6Nw-rLJit7o

 

Anne L jesuisjecree.com