JE SUIS, JE CREE. Astrologie & développement personnel

La Lune, les marées, les plantes et les hommes

lotus-4244658_960_720

Le cycle de la Lune nous accompagne quotidiennement. Cet article propose une première approche du principe lunaire, à travers quelques-unes de ses correspondances avec la nature -les marées, les végétaux, l’être humain …

 

phases luneLe cycle lunaire

Le cycle complet de la Lune, appelé une lunaison, dure 29,5 jours. Visuellement, de la Terre, les phases lunaires sont perceptibles, parce qu’une portion de la Lune est (presque) toujours éclairée par le Soleil. Comme la Lune tourne autour de la Terre, cette portion brillante de la Lune varie chaque jour, chaque nuit.

 

En fait, nous voyons toujours la même face de la Lune, car l’autre est la fameuse face cachée de la Lune …

Les phases de la Lune

  • moon-1994777_960_720Au début du cycle, à la Nouvelle Lune, l’astre de la nuit semble avoir totalement disparu dans le ciel obscur. Un alignement a lieu; la Lune se situe juste entre le Soleil et la Terre. En astrologie, un aspect de conjonction Soleil-Lune se forme.

En réalité, au moment de la Nouvelle Lune, la Lune est encore illuminée par le Soleil, mais c’est son autre face qui est exposée ! Comme elle reçoit ses rayons pendant le jour seulement, nous ne la voyons pas ! C’est pour cela qu’elle s’appelle la face cachée de la Lune, elle échappe à notre vue …

  • A partir de la Nouvelle Lune, la Lune est dite croissante, car elle va progressivement apparaître dans le ciel, d’abord sous l’apparence d’un fin croissant, puis la portion éclairée par le Soleil va grandir un peu plus chaque jour, jusqu’à la Pleine Lune.
  • En astrologie, la Pleine Lune correspond à un aspect d’opposition Soleil-Lune. A cette phase, un alignement a lieu de nouveau; la Terre se trouve entre le Soleil et la Lune.
  • Après la culmination de la Pleine Lune, la Lune entre dans la seconde phase de son cycle, et tend vers la prochaine Nouvelle Lune. Elle est décroissante, car sa surface éclairée par le Soleil diminue peu à peu …
  • A mi-chemin de ces deux phases -croissante et décroissante-, la Lune se trouve dans une autre phase remarquable : le Premier Quartier (pour la phase croissante) et le Dernier Quartier (phase décroissante). Pour l’astrologie traditionnelle, la Lune forme lors de ces deux moments un aspect de carré (90°) avec le Soleil.

***

Sur la colonne située à droite de cette page, les lecteurs peuvent connaître l’état d’avancement du cycle lunaire, et les dates des phases principales de la Lune. La Nouvelle Lune est symbolisée par un cercle noir, la Pleine Lune par un cercle blanc. Entre ces deux dates, des cercles, avec deux demi-cercles en noir et blanc, correspondent aux Premier et Dernier Quartiers. >>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>

***

Autrefois, nos ancêtres étaient plus attentifs à leur environnement naturel et cosmique. Une approche humble, sensible, souvent ouverte à Dieu, leur a donné accès à des connaissances subtiles, car leur perception du monde était moins intellectuelle, et leurs vues moins matérialistes ou utilitaristes que celles de la moyenne des êtres humains peuplant la Terre aujourd’hui.

Cependant, toute personne aimante peut repartir en quête de cette connaissance oubliée, ou seulement endormie, sans chercher à acquérir un savoir supplémentaire, mais dans une démarche d’apprentissage, en développant une autre perception du monde.

En effet, la science peut nous apprendre quels phénomènes physiques, quels mécanismes sont à l’oeuvre et les réduire en équations. Son approche peut être d’un grand intérêt. Cependant, la croyance selon laquelle l’approche scientifique est la seule qui soit à considérer comme la vérité, ou la seule qui soit sérieuse (etc.) est une erreur, et ne peut mener qu’à un dessèchement, à des déséquilibres et à une impasse -une impossibilité de progresser dans notre compréhension du monde et donc dans notre évolution. D’ailleurs, certains scientifiques en sont conscients, et ne dédaignent pas l’approche sensible, celle de l’enfant, de l’artiste, du poète, du spiritualiste …

***

Sur un plan strictement physique, on sait que le cycle de la Lune a une influence sur de nombreux phénomènes naturels …

zen-1587880_960_720Les marées

L’influence du cycle de la Lune sur les marées est bien connue.

 Il existe un phénomène qui se nomme les vives-eaux, durant lequel l’amplitude entre la marée basse et la marée haute est plus grande. Il a lieu lorsque la marée tombe à la Nouvelle Lune ou à la Pleine Lune – ce sont les syzygies, car la Terre, la Lune et le Soleil sont alignés.  En revanche, cette amplitude est réduite, aux mortes-eaux, qui tombent aux moments du Premier Quartier et du Dernier Quartier, quand le Soleil et la Lune sont en carré.

De plus, la marée est basse au moment où, approximativement, la Lune se lève. La marée monte ensuite quand la Lune effectue sa montée au plus haut dans le ciel -pendant six heures environ. Elle redescend ensuite quand la Lune progresse vers son coucher, durant six heures encore.

Ce cycle se poursuit dans l’hémisphère sud de la Terre durant les douze heures suivantes …


 

eb terre8Les végétaux

La Lune influence aussi la croissance des plantes. Il existe des moments favorables pour effectuer les semailles, la taille, les greffes, ou les récoltes. De nombreux jardiniers se réfèrent non seulement aux phases de la Lune, mais aussi à la révolution lunaire périodique, que désignent les expressions « Lune montante » et « Lune descendante ». Ce phénomène est pour la Lune ce que le cycle des saisons, rythmé par les équinoxes et les solstices, est pour le Soleil. Il résulte du fait que la Terre, ne tournant pas droite sur son axe, est diversement exposée à la lumière solaire au cours de l’année (plus en été, et moins en hiver). Pour la Lune, cette révolution périodique est plus courte que celle du Soleil. Elle dure un peu plus de 27 jours. Dans la nature, la Lune montante est associée à la montée de la sève. Elle active l’énergie dans les parties aériennes des plantes, ce qui suppose certains types de travaux pour le jardinier, telles les greffes d’arbres fruitiers.

A la Lune descendante, au contraire, l’énergie est dans les racines -le jardinier peut, par exemple, s’occuper du sol, et des légumes-racines, pommes de terre, radis, carottes, etc.

Cette attention accordée aux rythmes cosmiques pour les cultures peut s’étendre à d’autres faits planétaires, comme l’apogée et le périgée lunaires, les éclipses,  ou même les aspects planétaires, les signes du Zodiaque transités, puisque chaque signe exprime des tendances spécifiques … En outre, les marées ont une influence quotidienne sur les végétaux et sur les cultures.

Au fond, cette approche cosmo-tellurique est un prolongement de ce qui nous paraît évident : le respect des saisons pour effectuer les cultures, qui n’est autre qu’un alignement au rythme du Soleil. Finalement, les personnes qui cultivent selon d’autres paramètres planétaires ne font qu’affiner cette approche …

***

printemps femmeL’être humain

Le cycle lunaire est en correspondance avec le cycle menstruel chez la femme, en raison de sa durée –  28 jours. L’affinité symbolique entre la Lune et le féminin est évidente dans la nature, aussi bien que dans de nombreuses traditions et cultures à travers le monde. On sait que la Lune symbolise le yin (ou inn) taoïste, par exemple, et qu’elle préside à la fécondité, à la croissance de tout ce qui grandit … Spirituellement, elle représente l’énergie féminine universelle, la Mère divine.

Les phases de la Lune correspondent aussi à l’équilibre changeant de l’énergie masculine et de l’énergie féminine, et aux adaptations que nous, humains, comme la nature, les plantes, et les animaux sur la Terre, devons effectuer constamment, aussi bien sur les plans physique, que psychologique et spirituel.

A titre d’exemple, lorsque la Lune est croissante (de la Nouvelle Lune à la Pleine Lune), l’énergie est accumulative. L’ingestion d’aliments riches en vitamines et en minéraux, ou une cure afin de compenser une carence quelconque (vitamines B, C, fer, zinc, etc.) auront un effet optimal durant cette phase, parce qu’on s’aligne sur l’énergie d’assimilation et de vitalisation de la Lune croissante. En revanche, la Lune décroissante est liée aux processus de détoxification et d’élimination donc, sur le plan de la santé, au jeûne, aux diètes, cures de légumes, de jus, par exemple. Elle est aussi idéale pour supprimer un poison  : alimentation industrielle, sucre, tabac, par exemple.

Néanmoins, sous la Lune croissante et à cause de ses effets d’absorption, nous pouvons avoir tendance à trop manger, si cela fait partie de nos tendances. La prise de poids est favorisée. De plus, les poisons que nous ingérons seront davantage assimilés par le corps, et démarrer une diète ou un régime sera peu efficace …

A l’inverse, la Lune décroissante permet une désintoxication, une élimination et favorise une modération dans notre alimentation. Cependant, les cures de vitamines ou de magnésium (par exemple) ne seront pas aussi efficaces, car le corps ne les assimilera pas aussi bien qu’en phase croissante.

*

Sur le plan comportemental, on voit que ce sont bien nos habitudes (bonnes ou mauvaises) qui déterminent la qualité de notre vie, et celle des transits planétaires. Les « mauvais » aspects, et les transits planétaires « difficiles » résultent de nos « mauvaises habitudes », du non alignement de notre personnalité avec notre âme, avec notre moi supérieur, avec Dieu …

lotus-4244658_960_720Sur le plan psychologique, la Lune croissante accentue des tendances personnelles comme l’avidité, la possessivité (etc.) Pour travailler sur soi, il est préférable de cultiver durant cette moitié du cycle une attention, de prendre conscience de ses pulsions, de comprendre et de nourrir ses véritables besoins. On peut aussi se modérer dans ses actes, ses pensées, et développer une aptitude à apprécier les choses à leur juste valeur. Le moment de la Pleine Lune est justement une phase de grande réceptivité, et de vulnérabilité, éventuellement. Nos éventuels déséquilibres, sur le plan physique, psychologique ou spirituel s’accumulent, s’additionnent et sont exacerbés à ce moment-là.

A la Pleine Lune, c’est donc le moment idéal pour se calmer. Il est préférable aussi d’éviter de démarrer des projets, et d’entrer dans des conflits, afin de ne pas vivre cette phase sous l’emprise de tendances subconscientes ou inconscientes.

***

Anne L jesuisjecree.com