JE SUIS, JE CREE. Astrologie & développement personnel

Edward Snowden, héros-traître

top-secret-1

A partir de juin 2013, l’informaticien américain Edward Snowden, ancien employé de la CIA et de la NSA, révèle à travers les médias des informations classées « top secret » sur les programmes de surveillance de masse des gouvernements américain et britannique, la captation des métadonnées des appels téléphoniques aux Etats-Unis, les systèmes d’écoute sur internet …

En amont, Edward Snowden avait contacté anonymement dès décembre 2012 des journalistes de The Guardian et du Washington Post et une documentariste, Laura Poitras.

Les contacts, donc, se rencontrent à Hong Kong en mai 2013, et les premiers articles de presse contenant les révélations paraissent les 5 et 6 juin 2013. Le nom du divulgateur est révélé le 9 juin : Edward Snowden, qui est inculpé le 22 juin 2013 par le gouvernement américain pour espionnage, vol et utilisation illégale de biens gouvernementaux.

Un séisme a lieu dans le monde entier à la suite de ces révélations et de nombreux troubles entourent la recherche d’un pays d’accueil pour Edward Snowden. Il s’exile à Hong Kong, puis atterrit en Russie, où il obtient un droit d’asile de trois ans, jusqu’en 2017.

 

Héros ou traître ?

Un débat médiatique se développe à partir de la question : « Edward Snowden est-il un héros ou un traître ? », et celle-ci apparaît avec évidence dans son thème astrologique.

edward-snowden

Edward Snowden, 21 juin 1983, Elizabeth City, 4 H 40

L’opposition entre la conjonction Soleil-Mars et Neptune crée une polarité entre deux contraires. De plus, cette opposition se superpose aux noeuds lunaires : les énergies opposées forment une thématique cruciale que le natif doit affronter durant sa vie.

La conjonction Soleil-Mars (les deux principes masculins en astrologie), en maison I (le moi), symbolise potentiellement la figure (mythique) du héros. Mars, énergie active et dirigée vers l’extérieur, est conjointe au Soleil, centre de conscience. Si l’énergie martienne est mise au service du Soleil, le natif lutte pour un idéal, et surtout son énergie est dirigée par la conscience, non par les désirs de l’ego. C’est ce qui définit le personnage du héros …

Edward Snowden apparaît, quoi qu’il en soit, une personnalité affirmée et courageuse, et cela lui réussit (d’après son thème) au sens où, certainement, il est en profond accord avec lui-même en choisissant de s’engager personnellement dans un tel combat (il s’agit plutôt d’une quête).

Neptune est situé au pôle opposé, dans la maison VII, le secteur représentant ordinairement l’autre ou les autres. C’est aussi celui par lequel on entre en contact avec l’altérité, et qui est le secteur du miroir par excellence. Neptune en dissonance indique le flou, le secret, le caractère illusoire et trompeur…

Ainsi, Edward Snowden en révélant les activités de surveillance de la CIA et de la NSA lutte courageusement pour la défense d’un idéal, la transparence, la liberté des citoyens (Soleil-Mars), contre ces pratiques secrètes, déloyales, anti-démocratiques (Neptune).

Ses adversaires, notamment le pouvoir américain, le poursuivent (Soleil-Mars), et dénoncent un traître qui a volé des secrets (!) et s’est soustrait à la justice de son pays en s’enfuyant. Aujourd’hui, de plus, on accuse Snowden de divulguer des informations à la Russie (Neptune : le traître).

Les pôles héros-traître s’opposent. Cependant, le héros n’existe pas, alors si l’on s’identifie à ce pôle, le traître (ou parfois le lâche), qui est son ombre, le suit partout :) .

Le fait que l’opposition Soleil-Mars / Neptune soit placée sur l’axe Gémeaux-Sagittaire indique qu’elle représente un conflit sur le plan mental et intellectuel : l’affaire Snowden est une guerre d’informations et un débat éthique (Gémeaux et Sagittaire). De même, ces deux signes forment l’axe des petits et grands déplacements : contacts, communications, rencontres, voyages. L’exil de Snowden est représenté par Neptune (exil) en Sagittaire (l’étranger).

En outre, le fait que l’affaire Snowden nous interroge beaucoup collectivement est à mettre en relation avec cet axe Gémeaux-Sagittaire. Snowden nous donne à penser : sur son courage, sa pureté, sur ce dilemme héros-traître, et surtout, sur la démocratie, sur la brêche que son acte ouvre (aurait dû ouvrir) pour entamer une réflexion de fond sur la surveillance et la collecte d’informations sur les citoyens du monde entier à notre époque.

 

 Le point de vue d’Edward Snowden 

Il explique son action et ses motivations.

Son acte est la « décision de rendre publiques de graves violations de la part du gouvernement des États-Unis d’Amérique de leur Constitution – concrètement du quatrième et du cinquième amendement – ainsi que de plusieurs traités des Nations unies souscrits par mon pays. » *

Au débat sur le sens de son acte, il répond : « Je ne suis ni un héros, ni un traître. Je suis un Américain. » Il définit sa conception du patriotisme, et répond à l’accusation de traîtrise ainsi : « Le patriotisme, ce n’est pas aimer un gouvernement, mais aimer un pays ; le patriotisme, c’est aimer son peuple »*

Edward Snowden expose son objectif : « Je voulais donner une chance à la société de décider si elle devait changer. » Il explique son acte volontaire, qui l’expose à de graves sanctions et qui signifie un basculement de toute sa vie  : « Je voulais sacrifier tout ça parce que je ne pouvais pas, en bonne conscience, permettre au gouvernement américain de détruire la vie privée, la liberté d’internet et les libertés fondamentales des peuples à travers le monde avec cette machine de surveillance massive qu’il construit secrètement. » (atlantico.fr)

Astrologiquement – son acte militant (Mars) est le choix volontaire, « de bonne conscience », de révéler au grand jour (Soleil) des pratiques subodorées, mais cachées (Neptune). Son engagement (Soleil-Mars) est un sacrifice de sa vie personnelle pour le bien collectif (Neptune).

On voit, avec Neptune en maison VII, aussi, des intentions généreuses et idéalistes. On peut supposer que le natif a un « bagage » philosophique et spirituel, puisque Neptune est conjoint au nœud sud; il a déjà expérimenté l’énergie. Toutefois, un « karma » de trahison, d’illusion semble évident.

Le terme qui pose question est « de bonne conscience »; on attendrait « en conscience » pour traduire le principe solaire. Mais on a écrit aussi que les lanceurs d’alerte sont « la mauvaise conscience des démocraties ». C’est encore l’effet du miroir …

Pour quel résultat ?

Aujourd’hui, après les révélations tonitruantes d’Edward Snowden, la transparence, le respect de la vie privée, de la liberté individuelle n’ont pas beaucoup avancé (la cyber-surveillance et le fichage généralisés étant présentés comme des mesures de sécurité). Et surtout, la pression publique pour défendre les libertés fondamentales, que l’affaire Snowden aurait pu déclencher, n’est pas massive.

La trahison d’Edward Snowden, le mensonge des gouvernements renvoient aussi à l’indifférence, à l’inconscience, au sentiment d’impuissance ou à l’apathie des peuples, au sujet de ces pratiques de surveillance et de collecte des données personnelles généralisées : il s’agit un peu du même voile. D’ailleurs, Snowden décrit pareillement, dans une interview (Youtube), les gens qui travaillent à la NSA (!) : ils ne sont pas « méchants, mais ils pensent qu’ils sont impuissants à changer les choses parce que ces décisions sont prises à un échelon bien supérieur » …

no-spy

Aujourd’hui, les soutiens de Snowden demandent (en vain) une grâce présidentielle de la part du Président sortant. Durant l’année 2017, les médias nous reparleront d’Edward Snowden, au moment de l’expiration de son droit d’asile en Russie, notamment.

* source des informations biographiques et des citations : Wikipédia

 

Anne L jesuisjecree. com