JE SUIS, JE CREE. Astrologie & développement personnel

Comprendre l’échec grâce à l’astrologie

ange gardien

Au cours de notre vie, un échec dans l’accomplissement d’un projet qui nous tenait à cœur, un échec dans le domaine professionnel ou sur le plan amoureux, par exemple, nous affectent fortement. L’échec nous touche d’autant plus que nous avons tendance à interpréter la non réalisation de nos souhaits, justement, comme un échec, alors que cela est discutable … Il existe en fait différentes façons d’aborder ces expériences difficiles. En voici quelques-unes :

Au premier degré : nous pouvons appréhender l’événement indésirable comme un échec, ou une malchance, en nous plaçant donc comme victime du destin, ou de la vie. Parfois, ces échecs vont engendrer chez les plus immatures (que nous sommes tous) une amertume, une envie de compensation, de revanche, voire de la rancune ou des idées de vengeance, si l’on tient quelqu’un responsable de notre malheur.

Au second degré :  on peut aborder l’événement sous un angle psychologique, en recherchant une explication plus profonde à notre expérience difficile : par exemple, un problème relationnel peut s’expliquer par une incompréhension ou un malentendu. Ou bien un conditionnement limitant, acquis depuis l’enfance, peut avoir induit une conduite d’échec inconsciente de notre part, etc.

Au troisième degré : on peut faire face à l’événement avec le moins d’intellectualisation possible, sans trop chercher à l’expliquer ou à l’interpréter, mais en lâchant prise de notre désir, de notre ambition première, tout en évitant le fatalisme du type : « C’était écrit. », ou « La Vie, Dieu, l’Univers en a voulu ainsi. », qui nous ramènerait au premier niveau, celui de la victime.

ange gardien

Ange gardien

L’acceptation véritable est un vrai « travail » en conscience. Elle requiert une certaine neutralité et un certain détachement auxquels nous ne sommes pas habitués, surtout lorsque nous avons tendu notre volonté pour travailler à l’accomplissement de notre souhait, et que nous devons ensuite nous détendre intérieurement pour expérimenter l’abandon, le lâcher prise. Nous vivons ce relâchement intérieur (forcé) comme quelque chose de difficile, comme une perte, un deuil : c’est l’échec.

Pourtant, si nous parvenions à nous positionner dans l’acceptation véritable, il n’y aurait plus AUCUNE notion d’échec !

Ce n’est pas tout : notre façon d’interpréter les événements de notre vie conditionne entièrement l’expérience que nous en faisons, autrement dit : cette interprétation crée notre réalité. Si nous percevons des échecs, nous vivons des échecs …

 

L’astrologie est un « outil » (je n’aime pas beaucoup ce mot) merveilleux; et elle permet une compréhension des différents niveaux de conscience qui ont été présentés plus haut. Comme elle a été dentifiée à la psychologie au siècle dernier, l’astrologie, devenue une psycho-astrologie, est riche et évolutive, mais elle ne fournit pas l’unique lecture de la réalité de nos expériences, car l’astrologie est aussi une sagesse en affinité avec la spiritualité.

 Alors, voici deux études de cas astrologiques (simplifiées), qui concernent des échecs :

  • un ratage à un examen sous transit de Saturne à Mercure natal,
  • un échec amoureux lors du transit de Neptune sur Vénus natale.

Evidemment, la signification profonde d’une expérience d’échec serait différente si vous l’expérimentiez sous un transit difficile d’Uranus ou de Jupiter ; car chaque planète transitante apporte son sens précis, son petit message évolutif …

 

Un échec à un examen

paysage saturne

Supposons que vous connaissiez un échec à un examen, alors que Saturne transite en opposition à votre Mercure natal (Mercure représente les études).

Au premier degré, vous allez penser que vous n’avez pas eu de chance, que d’autres, qui travaillaient moins que vous, ont été reçus à l’examen, et que ce n’est pas juste. Ou alors l’examinateur était comme ceci, comme cela (etc.) et c’est ce qui a causé votre échec. Enfin, vous allez peut-être vous dévaloriser et vous blâmer.

Au second degré (psychologique), vous allez examiner ce sentiment de dévalorisation que vous connaissez bien, et le rattacher à vos rapports avec votre père, très sévère, qui vous critiquait sans cesse.

  En astrologie, le transit dissonant de Saturne peut créer en effet des échecs et des malchances, et Saturne représente une figure autoritaire qui peut être, effectivement, l’image du père dans son aspect restrictif (et que vous avez intégré en vous-même, comme petite voix …)

Ce que j’ajouterai –au troisième degré– , c’est que cette expérience saturnienne appelle de votre part une réaction d’une grande justesse saturnienne, en recherchant l’acceptation véritable, la patience, la persévérance (en développant les qualités saturniennes), sans aigreur, sans résignation, sans culte de l’échec (sans entretenir les travers saturniens). Prenez votre temps pour arriver à cette justesse saturnienne ; ne vous forcez pas à être héroïque (le contrôle saturnien) non plus, et laissez aussi vos émotions se libérer …

 

 

Un échec amoureux

self-portrait-1265148_960_720

Supposons que vous connaissiez un échec amoureux, alors que votre Vénus est sous la dissonance de Neptune en transit. Selon les degrés de compréhension, vous allez :

Au premier degré : éprouver un sentiment de déception, d’abandon ou de trahison de la part de l’autre, et vous allez lui en vouloir, ou bien vous apitoyer sur vous-même.

Au second degré : rechercher en quoi cette attitude répète le rapport que vous avez eu avec votre père (ou votre mère) peu présent(e) durant votre enfance.

– l’astrologie proposera d’autres interprétations de différents niveaux. Elle peut suggérer ceci :

Neptune évoquant une fuite, ce partenaire qui vous abandonne représente votre éloignement de la réalité, une illusion, un manque de réalisme de votre part en choisissant votre amoureux ou votre amoureuse.

De façon plus subtile, au troisième degré, il vous est aussi proposé un apprentissage de l’Amour, car Neptune est lié à l’amour spirituel et inconditionnel. Comme l’amour que nous manifestons couramment est, pour une grande part, un besoin de guérir nos propres blessures, l’espoir de ne plus souffrir, en nous nourrissant de l’autre, ou en nous perdant dans l’autre, Neptune est là pour nous enseigner en quoi cette façon de vivre l’amour est une illusion, une fuite, qui ne nous apportera jamais le bonheur.

Neptune est cette énergie qui peut justement nous ouvrir au véritable lâcher prise dans la conduite de notre vie (dans nos projets, nos amours, dans nos réactions à l’échec apparent).

Ainsi, cette expérience d’ « échec amoureux » peut contribuer à nous libérer de nos illusions sur cet Autre idéal, censé nous apporter le bonheur, et elle peut nous initier à l’Amour plus libre, qui n’attend rien, et qui se partage dans le présent. Cette expression amoureuse suppose d’être en paix avec soi-même, également.

Ce type d’amour détaché peut paraître difficile à exprimer, mais n’oublions pas que Neptune est l’astre qui symbolise le plus haut niveau spirituel, pour nous, les êtres humains …

Anne L jesuisjecree.com

ribbon-black_68mimosa-673238_960_720