JE SUIS, JE CREE. Astrologie & développement personnel

1914-1918 : de la déclaration de guerre à l’Armistice

armistice de 1918

Nous célébrons actuellement le centenaire de l’Armistice de 1918 qui marque la fin de la première Guerre mondiale. C’est l’occasion d’honorer les « poilus », pour leur courage et leur sacrifice. De succinctes observations, du point de vue de l’astrologie, expliquent le contexte de l’époque, de la déclaration de guerre à l’Armistice.

Après le double attentat de Sarajevo, le 28 juin 1914, déclencheur de la première Guerre mondiale, les déclarations de guerre s’enchaînent par le jeu des alliances.

Le conflit militaire qui dure quatre ans est extrêmement meurtrier. En outre, cette période de l’histoire est marquée par d’autres événements de grande ampleur : le génocide arménien (1915-1916), la Révolution russe (1917), et la grippe de 1918, tous très meurtriers.

déclaration de guerre 10914 (HI)

Déclaration de guerre – 3 août 1914 (heure inconnue)

Cette période tragique, qui a profondément marqué ceux qui l’ont vécue, se caractérise par un climat particulier sur le plan astrologique. Si l’on prend, à titre de repère, le moment de la déclaration de guerre, c’est-à-dire le 3 août 1914, on peut voir quelles planètes lentes sont à l’oeuvre durant ces années sombres de conflit généralisé, engendrant la souffrance des populations.

On voit notamment une conjonction appliquante (en cours de formation) entre Saturne, situé à 27° des Gémeaux, et Pluton à 1° du Cancer. Saturne et Pluton sont des astres lents de réputation « maléfique » en astrologie. Ils sont bien souvent, en tout cas, générateurs de grandes difficultés. Ainsi, leur conjonction augure des événements qui peuvent être très pénibles sur le plan individuel et collectif, comme des destructions et des massacres. Le signe du Cancer, dans lequel s’effectue la conjonction exacte, signifie symboliquement, justement, les populations et les nations.

On voit par ailleurs, le jour de la déclaration de guerre, un aspect difficile plus ponctuel, qui illustre le caractère funeste de l’événement : la conjonction Saturne – Pluton est en effet au carré de Mars, le dieu de la guerre, situé à 23° de la Vierge …

Ensuite, en 1915, le conflit devient une guerre de position, et une guerre totale. Les soldats vivent dans des conditions d’hygiène plus que déplorables, d’où leur nom de « poilus ». Dans la vie civile, les femmes remplacent les hommes au travail, les populations sont rationnées,  et leurs biens réquisitionnés.

La grande Guerre aura causé la mort, la mutilation et l’invalidité de 18,6 millions de personnes, tous pays confondus. Parmi eux, 8 millions étaient des civils. Les pertes humaines ont été particulièrement importantes chez les soldats français, dont des pères de famille; et l’on sait que beaucoup, aussi, étaient de tout jeunes hommes …

L’Armistice est signé le 11 novembre 1918 entre les généraux allemands vaincus, et les alliés vainqueurs, réunis dans un wagon restaurant, dans la carrière de Rethondes, en forêt de Compiègne (Oise). 

armistice de 1918

Armistice, 11 novembre 1918, Compiègne, 05 h 12

Sur la carte du ciel correspondant à cet événement, on voit que l’axe Ascendant-Descendant est situé sur l’axe Balance – Bélier, évoquant la thématique de la paix et de la guerre. Vénus, maîtresse de la Balance (signe exprimant un accord) se situe en maison I, et elle est conjointe au Soleil, ce qui la met en relief. Elle forme un trigone (un aspect bénéfique) avec Jupiter en Cancer. C’est une bonne position pour Jupiter ; l’astre est « en exaltation », et il est dans sa maison de prédilection, la maison IX, indiquant un acte officiel et solennel. Cet ensemble symbolise le traité qui marque la victoire des alliés et la fin des combats.

On voit aussi sur cette carte, quatre ans après la déclaration de guerre, que Saturne a progressé et n’est plus en conjonction avec Pluton. Il est maintenant situé à la fin du signe du Lion (à 27°), et s’apprête à former un sextile avec Pluton. Cet aspect « positif » entre ces deux planètes n’est pas léger ni facile, mais suggère une opportunité d’accalmie, avec des pertes, beaucoup de souffrances, de traumatismes, et des pays à reconstruire …

 

Anne L jesuisjecree.com