JE SUIS, JE CREE. Astrologie & développement personnel

Solstice d’été : l’eau du Cancer et les sources

aix-en-provence-3797646_960_720

aix-en-provence-3797646_960_720Le Cancer, qui introduit l’été au solstice d’été, est lié en astrologie à l’eau de mode cardinal.

 Le Cancer symbolise l’eau maternelle, nourricière, protectrice des formes en gestation. C’est l’embryon baignant dans le liquide amniotique, et tous les liquides nutritifs …

La source, eau du Cancer, est d’ailleurs un symbole de maternité. Sources, ruisseaux et cascades sont, dans la tradition, des présages concernant la vie familiale, relatifs aux enfants. Ils annoncent aussi des rencontres familiales, ou l’amitié amoureuse, ou encore de petits déplacements agréables et fructueux …

gunz-1837695_960_720La sacralisation des sources est universelle. Chez les descendants des Mayas, en Amérique centrale, par exemple, il est interdit de pêcher et d’ébrancher les arbres qui ombragent les sources.

L’eau de source est l’eau lustrale, la substance même de la pureté … Le mythe du rajeunissement, et de la fontaine de jouvence est d’ailleurs associé à la source du Cancer

L’eau du Cancer, eau pure, originelle, sans cesse renouvelée, donne naissance aux rivières, aux fleuves et aux mers …

La source, fertilisante et désaltérante, renvoie en fait au secret des origines de la vie, et d’une façon plus générale, à toute origine, celle du génie, de la puissance, de la grâce, celle de tout bonheur ...

Par les sources, s’effectue la première manifestation de la matière cosmique fondamentale, sans laquelle ne pourrait être assurée ni la fécondation, ni la croissance des espèces. L’eau vive qu’elles répandent est comme la pluie, le sang divin, la semence du ciel.

angeChez les Gaulois, les sources sont des divinités, et leur propriété est de guérir les blessures et de ranimer les guerriers morts.

Les tablettes orphiques présentent aussi une source qui conduit ceux qui la boivent dans le royaume des héros ; mais il ne faut pas la confondre avec une autre source :

« Tu trouveras dans la maison d’Hadès, à gauche, une source ; près d’elle se dresse un cyprès blanc ; de cette source, garde toi même de t’approcher. Tu en trouveras une autre, une eau fraîche qui s’écoule du marais de Mémoire*: les gardiens se tiennent devant elle.

Dis-leur : je suis l’enfant de la Terre et du Ciel étoilé ; vous le savez bien vous-mêmes. Je suis desséché par la soif et je me meurs : donnez-moi donc immédiatement de l’eau fraîche qui s’écoule du marais de Mémoire. Et alors ils te donneront à boire de la source divine et tu iras régner ensuite parmi les héros. »

 La première source, dont il faut se garder, est celle de Léthé, qui endort dans le sommeil de la mort. L’autre source est celle de la Mémoire, Mnémosyne, qui rappelle l’origine céleste de l’âme et donne le souvenir des existences antérieures. Elle procure un éveil immortel … Il faut s’y désaltérer, si l’on est l’enfant de la Terre et du ciel étoilé ! 

Jung considère la source archétypale comme une représentation de l’âme, origine de la vie intérieure et de l’énergie spirituelle.

Ce mythe rappelle aussi la vie de l’âme et ses incarnations successives …

 

Anne L. Jesuisjecree.com

crédit photo : Pixabay