JE SUIS, JE CREE. Astrologie & développement personnel

Prières pour la France

notre dame

En ces temps difficiles, dont quelques lecteurs auront peut-être pris la mesure, et parce que la conjoncture au-dessus de nos têtes est très appropriée en 2019, cet article rappelle la tradition de la prière pour la France, née des liens étroits qui unissent la France et l’Eglise. 

Quelques prières pour la France sont proposées dans cet article, en plus des traditionnels Notre Père, et Je vous salue Marie, très appropriés aussi …

Pour ma part, chaque jour, je prie et je prierai pour la France …

De façon générale, le pouvoir de la prière est sans bornes; mais actuellement, et en 2019, en raison de la conjoncture astrale, la prière est particulièrement propice pour infléchir la marche du monde, notamment en canalisant l’Amour christique sur la France.

Un état d’esprit méditatif, libéré des croyances diverses sur les événements, sur les ennemis, et un esprit de recueillement sont de mise.  La prière ne se substitue pas à la vigilance, à la recherche d’information active, à la réflexion, à l’action, ni au bon sens dans la vie de tous les jours, et dans les choix de toutes natures que nous sommes amenés à faire, pour le bien de tous comme de nous-mêmes.

 

La France est reliée de façon spirituelle, et nul ne peut défaire ce lien. Pour comprendre « la prière pour la France », un rappel de ses origines historiques s’impose …

La prière pour la France est une tradition très ancrée chez les catholiques, car la France porte le titre de “fille aînée de l’Eglise”, depuis le début de son histoire, en référence au baptême de Clovis, qui est aussi la naissance de la France. Tous les rois de France portèrent aussi le titre de “fils aînés de l’Eglise”, comme le royaume de France le porta, et comme la France moderne le porte encore.

Au cours du temps, de nombreux mystiques et des apparitions mariales ont régulièrement appelé à prier pour la France.

notre dame

La Cathédrale Notre-Dame, à Paris – crédit photo : Pixabay

D’ailleurs, la tradition veut aussi que les catholiques prient chaque année pour la France le 15 août , qui est le jour de l’Assomption, la montée au ciel de la Vierge Marie -son entrée dans la gloire de Dieu. Cette tradition est perpétuée depuis que le roi Louis XIII a fait le voeu de consacrer la France à la Sainte-Vierge, le 10 février 1638.

Ce roi, en effet,  n’a fait qu’accomplir une inspiration donnée par la Vierge, qui l’a demandé.

Il n’avait pas d’héritier et, neuf mois plus tard, la reine Anne d’Autriche donnait naissance à un fils, le futur Louis XIV …

Louis XIII promulgua l’édit officiel   : « Nous avons déclaré et déclarons que, prenant la très sainte et très glorieuse Vierge pour protectrice spéciale de notre royaume, nous lui consacrons particulièrement notre personne, notre état, notre couronne et nos sujets, la suppliant de nous vouloir inspirer une sainte conduite et défendre avec tant de soin ce royaume contre l’effort de tous ses ennemis.

Nous admonestons le sieur Archevêque de Paris, et néanmoins lui enjoignons, que tous les ans, le jour et fête de L’Assomption, il fasse faire commémoration de notre présente Déclaration à la Grande Messe qui se dira en son église cathédrale. »

Au XIX ème siècle, on récitait obligatoirement cette recommandation pour la France dans les églises après l’office :

« Seigneur, sauve la République, exauce-nous en ce jour où nous t’adressons nos invocations »

« Regarde avec bienveillance depuis ta demeure sainte, notre pays, la République française et bénis le peuple français. »

A la même époque, cette prière a été dite en 1870, lors de la guerre franco-prussienne :

« Au nom du Sacré-Cœur de Jésus et par l’intercession de Marie Immaculée, très humblement prosternés devant Votre Majesté, ô Dieu Tout-Puissant, nous Vous supplions de bien vouloir envoyer Saint Michel pour qu’il nous secoure dans notre détresse.
Daignez Vous souvenir, Seigneur, que dans les circonstances douloureuses de notre histoire, Vous en avez fait l’instrument de vos miséricordes à notre égard. Nous ne saurions l’oublier. C’est pourquoi nous Vous conjurons de conserver à notre patrie, coupable mais si malheureuse, la protection dont Vous l’avez jadis entourée par le ministère de cet Archange vainqueur.
C’est à vous que nous avons recours, ô Marie Immaculée, notre douce Médiatrice, qui êtes la Reine du Ciel et de la terre. Nous vous en supplions très humblement, daignez encore intercéder pour nous
. »

 

La prière pour la France a eu tendance à tomber en désuétude au cours du XXème siècle, avec -dit-on- la loi de séparation de l’Eglise et de l’Etat de 1905, mais cette tradition renaît depuis quelques années …


croix

crédit photo : Pixabay

Cette prière pour la France est de la mystique française Marthe Robin :

« Ô Père, ô mon Dieu, délivrez et sauvez maintenant Votre France. Préparez les cœurs de ses enfants à la mission qu’ils vont avoir à accomplir pour toutes les nations et pour l’Église tout entière.

Ô Père, ô mon Dieu, que les cœurs de Vos élus tressaillent à Votre appel, reconnaissant Votre voix, Votre commandement, Votre invitation à agir. Conduisez-les chacun à leur place et chacun à sa mission. Imposez-leur tout ce que Vous voudrez de chacun et de tous. Que rien ne soit l’effet de leur choix mais de Votre unique désir et de Votre unique volonté d’Amour.

Ô Vierge Immaculée, ne les laissez pas se tromper, ni s’égarer. Gloire soit au Père, au Fils et au Saint Esprit, comme il était au commencement, maintenant et pour les siècles des siècles. AMEN.

Coeur Douloureux et Immaculé de Marie, priez pour nous. Saints et saintes du Ciel, priez pour nous »

 

 

Cette autre prière pour la France a été inspirée lors de l’apparition de Versailles, le 8 septembre 1914 :

O Marie conçue sans péché, notre bonne Mère, qui avez voulu que nous vous invoquions sous le vocable, si consolant à nos coeurs, de REINE DE FRANCE, voyez prosternés à vos pieds vos sujets malheureux.

Ayez pitié de nous, soyez notre Avocate auprès de votre divin Fils, notre Roi Bien-Aimé.

Nous savons que nous L’avons grandement offensé, outragé même, que nous avons méprisé ses com­mandements, foulé aux pieds les saintes lois de son Eglise ; mais nous savons aussi, ô notre aima­ble Souveraine, que Vous êtes Toute-Puissante sur le Coeur de ce Roi d’Amour, qui ne demande Lui­-Même qu’à pardonner.

Obtenez-nous donc cette paix individuelle et nationale tant désirée de tous, pour la plus grande gloire de votre cher Fils. Ainsi soit-il. »

Enfin, cette prière pour la France est celle que le pape Jean-Paul II prononça à Lourdes en 1983 :

« Ici, sur cette terre de France, je confie, ô Mère de Dieu, à ton amour maternel les fils et les filles de ce peuple. Ils n’ont pas cessé de t’honorer, dans leurs traditions, dans l’art de leurs cathédrales, dans leurs pèlerinages, dans la piété populaire comme dans la dévotion des auteurs spirituels, sûrs de demeurer proches du Christ en te contemplant, en t’écoutant, en te priant. Beaucoup ont tenu à se consacrer à toi, y compris des rois, comme l’a fait Louis XIII au nom de son peuple.
O Marie, obtiens pour ces frères et sœurs de France les dons de l’Esprit Saint, afin de donner une nouvelle jeunesse, la jeunesse de la foi, à ces chrétiens et à leurs communautés, que je confie à ton Cœur Immaculé, à ton amour maternel.
 »

Anne L jesuisjecree.com

bibliographie : prions-pour-la-France.com, la-croix.com, priere-pour-la-france.com, wikipédia