JE SUIS, JE CREE. Astrologie & développement personnel

Esprit de décision, es-tu là ?

indecision

indéci1Il n’existe pas à proprement parler d’écoles pour apprendre à choisir. Pourtant, nous sommes quelques-uns à souffrir de ce mal nommé l’indécision … Essayons de mieux le comprendre, explorons la psychologie de l’indécision et ses correspondances en astrologie. Quelques pistes de réflexion et quelques conseils disséminés dans cet article pourront donner des repères à ceux qui sont perdus dans le brouillard du doute et de l’irrésolution !

Il est courant d’hésiter entre deux options, car les choix de l’existence ne sont pas toujours faciles. Cependant, lorsque l’indécision devient un problème « chronique », on risque de donner à sa vie a posteriori un goût de frustration … Faire des choix est indispensable pour se lancer, s’inscrire dans l’action et la réalisation.

A la racine de l’indécision, il y a souvent la peur : peur de se tromper, peur d’échouer, peur des conséquences, peur de l’opinion des autres … Ces peurs sont, de plus, alimentées par les expériences négatives du passé qu’on redoute de connaître à nouveau.

Quels sont les atouts des différents signes du Zodiaque quant à la prise de décision ? Lesquels sont les plus résolus ? Les Poissons sont-ils experts en choix ? :)

indéci2Les dominantes astrologiques qui indiquent l’esprit de décision

En astrologie, le choix est une aptitude des signes cardinaux, des planètes Mars et Uranus, du Soleil, du signe du Bélier, des éléments feu et terre.

Parmi les signes de feu, le premier signe, le Bélier, symbolise vraiment l’impulsion de la décision. Le Lion et le Sagittaire sont animés eux aussi d’une bonne capacité d’affirmation de soi. Les signes de terre – surtout le Taureau et le Capricorne- savent choisir puisqu’ils envisagent la vie comme un ensemble de réalisations. D’ailleurs, leur tempérament très concentré se donne des objectifs clairs, et le concret les rassure. Alors, la décision, pour eux, n’est pas un dilemme, mais une élaboration. C’est la porte qui donne naturellement accès à leurs aspirations.

—-« Je croyais être indécis, mais je n’en suis plus certain » (R. Bourassa)—-

 

indéci3Les dominantes astrologiques qui indiquent une difficulté à choisir

La décision peut être difficile du côté des signes mutables, de la Lune, des planètes Vénus et Neptune, des signes de la Balance, des Poissons, des Gémeaux notamment, des signes d’air et d’eau.

En effet, l’air et l’eau ont en commun une indétermination; l’air est ouvert, libre, l’eau fluide et réceptive. Si notre thème natal est marqué par une dominante de ces signes, on a sans doute des qualités d’adaptation, mais aussi plus de mal à choisir, à réaliser et à s’engager … Du côté des signes d’air, la Balance est terriblement indécise, tient compte des autres et n’aime pas déplaire, ce qui freine ses choix. Les Gémeaux ont une difficulté à se fixer, et le Verseau fuit les engagements trop personnels et intimes. En ce qui concerne les signes d’eau, le Cancer conserve une dépendance qui ne facilite pas les décisions. Le Scorpion peut bloquer ses instincts et se sentir de temps en temps coupable devant le choix (bien qu’il soit le plus déterminé des trois signes d’eau, il peut être paralysé par des angoisses). Les Poissons ne sont pas toujours aptes à se différencier ni à se décider clairement (donc non, les Poissons ne sont pas experts en choix, a priori …)

 

—–« Une fois que ma décision est prise, j’hésite longuement. » (J. Renard)—–

indéci4L’indécision en psychologie

D’abord, les indécis peuvent répugner à choisir parce qu’en s’engageant dans une voie, ils doivent renoncer à toutes les autres (par exemple : la Balance), et renoncer est terrible. Ils préfèrent parfois ce sentiment délicieux de disposer d’infinies possibilités; c’est une façon de rester « jeune » (attitude assez Gémeaux). En effet, on sait que les enfants et les jeunes, qui sont en devenir, peuvent rêver à tout ce qu’ils pourront faire plus tard … En vieillissant, le champ des possibles rétrécit, au contraire. Alors, pour un adulte (qui s’ignore !), ne pas choisir est un moyen de se rêver disposant d’une grande puissance (potentielle) sans jamais la mettre à l’épreuve de la réalité. Dans les cas extrêmes, ne rien décider peut être aussi le moyen de cultiver l’image d’un génie, mais sans jamais le prouver.

 

indéci5Ensuite, ne pas se décider, c’est donner aux autres, ou aux circonstances de la vie, le pouvoir de décision. Ainsi on se décharge, souvent inconsciemment, de la responsabilité du choix. Comme on est dans l’inconscience, on fait grief de son indécision à l’entourage : on l’accuse d’être trop dominateur, de nous contrôler apparemment, ou alors on se plaint du destin qui ne nous permet pas de nous réaliser. C’est parce qu’en fait, on a laissé aux autres ou aux circonstances le pouvoir ! Pourtant, ne pas faire de choix ne nous exonère pas des effets ultérieurs, des conséquences parfois problématiques dans notre vie. On découvre avec le temps que ne pas choisir, c’est aussi un choix, et les regrets surgissent !

Les indécis chroniques se sont souvent programmés inconsciemment pour ne pas choisir. Ils ont été des enfants, pour une part au moins, soumis, dociles, obéissants. Ils ont pris l’habitude de satisfaire leurs parents (une tendance Cancer et Lune). Devenus adultes, ils ont beaucoup de difficulté à contacter leurs propres désirs et à décider. Parfois aussi, ils demandent trop conseil autour d’eux, sans forcément se décider après avoir consulté leur entourage, d’ailleurs.

En fait, ils attendent généralement l’assentiment de leur Parent intérieur tout-puissant (symbolisé par Saturne). Il est important, alors, pour ces personnes, de fortifier leur assurance, d’apprendre à se connaître, en déterminant leurs propres désirs, leurs attentes, leurs atouts, sans chercher l’approbation des autres, sans chercher à conduire leur vie de la même façon que leur mère (ou leur père), ou en se calquant sur une autre personne, un ami, par exemple (car ils peuvent aussi faire des choix qui ne sont pas vraiment les leurs).

indéci6Prendre une décision seul(e), sans demander aucun conseil à autrui est, par exemple, un bon test pour les indécis. Lorsque la vie les confronte à un choix, leur premier mouvement est de se demander : J’ai bien envie d’aller dans cette direction, mais qu’en penserait Untel ? Je vais lui demander son avis. Ou alors : Tout de même, c’est déraisonnable / trop cher / risqué, etc. Cette pensée est souvent accompagnée d’une angoisse, ou même d’un sentiment de culpabilité. Ce qui serait très fort, alors, serait de couper court à ce genre de programmation et de se dire  : Eh bien, non, cette fois-ci, personne ne me donnera son avis, car JE décide ici et maintenant de m’inscrire à cette formation / prendre un jour de congé / aller à ce rendez-vous / quitter cet emploi (par exemple). Théoriquement, cet exercice aura un effet libérateur pour les personnes qui souffrent d’indécision chronique. Ce qui est important aussi, c’est cette pensée qui va suivre la décision : et j’assume toutes les conséquences de mon choix !

En effet, il y a souvent une petite contrepartie au choix; il implique généralement quelques inconvénients qu’il faut savoir accepter.

indéci7Enfin, puisqu’il existe toujours une certaine cohérence dans toute personnalité, il semble judicieux de se demander en quoi l’indécision – même si elle est difficile à vivre- est en même temps, une stratégie qui nous convient, inconsciemment. Les questions à se poser et à explorer sont :

-qu’est-ce que je gagne à ne pas décider ?

-En quoi mon indécision me maintient-elle dans ma zone de confort ? (de quoi ai-je peur ?)

 

 

—– » L’indécision en effet est une solitude. Vous n’avez même pas votre volonté avec vous. » (V. Hugo)—–

 

 

Pour faciliter la prise de décision, prenons conseil auprès des signes du Zodiaque appartenant à l’élément terre et à l’élément feu, les décideurs, mais sans oublier les signes d’air et d’eau qui disposent aussi d’atouts essentiels pour bien choisir. Tous les signes renferment des qualités et leurs conseils sont intéressants…

Le conseil des signes de terre (Taureau, Vierge, Capricorne)

indéci9Les signes de terre vous diraient, lorsque vous avez un choix à faire : vérifiez d’abord que votre choix est réaliste (voilà une valeur Capricorne). Ne vous précipitez pas pour choisir (Taureau), et faites la liste par écrit des avantages et des inconvénients de chacune des deux options qui se présentent à vous (la Vierge va adorer). Choisissez ensuite la bonne solution. Pour être sûr de votre choix, appuyez-vous sur votre expérience passée; songez à ce que la vie vous a appris et prenez vos décisions d’après ce savoir. Les signes de terre sont compétents, de plus, pour programmer et organiser. Des trois signes appartenant à cet élément, la Vierge est celui qui peut parfois tergiverser devant les choix parce qu’elle fonctionne de façon mentale, et elle est perfectionniste. Alors ce côté tatillon peut la bloquer. Pourtant, la Vierge détient des qualités idéales pour faire des choix : comme elle analyse les situations, elle dispose réellement des moyens de faire des choix sensés.

Le risque pour les personnes marquées par les signes de terre :

Les signes de terre sont les plus aptes à la réalisation. Cependant, ils voudraient pouvoir tout contrôler, et ce n’est pas toujours possible, car le choix implique une prise de risque. C’est peut-être là que le bât blesse : les signes de terre réalisent des choses, c’est certain, mais, en évitant les risques SE réaliseront-ils ? Et sauront-ils se détendre, jouir, apprécier les résultats de leurs choix et de leur travail ? C’est ce à quoi ils doivent songer en effectuant leurs réalisations personnelles.

 

—— » Chaque fois que vous voyez une entreprise qui réussit, dites-vous que c’est parce qu’un jour quelqu’un a pris une décision courageuse. » (P. Drucker)—-

 

Le conseil des signes de feu (Bélier, Lion, Sagittaire)

indéci8Le Bélier sourira à la lecture du conseil précédent, car il trouve tellement jubilatoire de prendre des décisions, que la technique de la liste lui semblera un peu rabat-joie. En fait, chaque signe détient une facette de sagesse, et celle des signes de feu, c’est l’enthousiasme qui pousse à foncer et à gagner ! C’est en effet un aspect intéressant qu’il ne faut pas ignorer : la passion et l’optimisme sont sans aucun doute des guides sûrs et des moteurs pour aider la prise de décision. Alors, lorsque vous hésitez, demandez-vous ce qui éveille en vous du désir, l’envie de vous investir et de vous battre, ce qui vous donne la foi … Les signes de feu, de plus, ont une vision large qui leur permet de faire des réalisations d’envergure (le Sagittaire, notamment); ils sont courageux, et sont en mesure d’assumer ensuite avec audace et détermination toutes les étapes de la réalisation, en mobilisant continuellement leurs forces.

Le risque pour les personnes marquées par les signes de feu :

Cependant, les signes de feu devront tout assumer, en apprenant l’art de finir ce qui a été entrepris, et qui était tellement excitant au début (surtout pour le Bélier), et assumer aussi les aspects moins gratifiants et les corvées qui découlent de leur choix, au lieu de les laisser aux autres. Et d’une façon générale, emportés par leur fougue naturelle, ils devront faire attention aux autres autour d’eux, pour ne pas les blesser sans le vouloir.

—– » Le matin ; une heure de décision, d’élan, d’enthousiasme, une heure qui rend à l’homme la fraîcheur de sa volonté; un départ; un début de voyage !  » (G. Roy)——

Les atouts des signes d’air (Gémeaux, Balance, Verseau)

indéci10Les signes d’air, s’ils parviennent à choisir et à s’engager, seront certainement aptes à le faire intelligemment, sans se laisser déborder par leurs émotions, et en tenant compte objectivement de toutes les données qui sont en leur possession. De plus, ils savent bien comment se renseigner, prendre des informations et tenir compte des autres. A travers leurs choix, ils veilleront à ne pas s’emprisonner (symboliquement) dans un quotidien ennuyeux et routinier, mais opteront pour un style de vie qu’ils pourront adapter au fur et à mesure de leurs accomplissements et au gré de leur évolution personnelle (où l’on voit que la souplesse de l’air peut-être une force dans la conduite de sa vie). Enfin, ils savent innover, rester libres et indépendants intérieurement.

 

—– » Il y a des gens qui trouvent le moyen d’être heureux toute leur vie, rien qu’en faisant des bêtises avec décision.  » (A. Capus)——

Les atouts des signes d’eau (Cancer, Scorpion, Poissons)

indéci10Les signes d’eau peuvent souffrir s’ils se laissent submerger par leurs peurs, leurs angoisses qui pourraient les paralyser. Leur subjectivité peut aussi les amener à faire des choix irréalistes. En revanche, comme ils restent en contact avec leurs émotions et leurs sentiments, ils peuvent faire des choix basés sur leur intériorité, donc, potentiellement, des choix très personnels et qui reflètent leur authenticité. De plus, des intuitions les guident et les aident à décider. C’est un point commun avec les signes de feu : pour le pire et le meilleur, ils dépassent les paramètres rationnels et ont, plus qu’un esprit de décision, une « prescience » de ce qu’ils vont accomplir.

 

—- » Quand quelqu’un prend une décision, il se plonge en fait dans un courant impétueux qui l’emporte vers une destination qu’il n’a jamais entrevue, même en rêve. » (P. Coelho)——


gustave flaubert

Flaubert, 12 décembre 1821, Rouen, 4H00

Gustave Flaubert, un indécis ?

L’écrivain Gustave Flaubert est connu pour avoir accouché difficilement de ses oeuvres (géniales). Chacune lui demandait des années de travail (sept ans en moyenne).

Ses milliers de manuscrits sont raturés à l’infini, corrigés, repris encore, sacrifiés et recommencés … Chaque phrase, chaque mot passaient l’épreuve du « gueuloir », une pièce dans laquelle il disait à haute voix son texte, pour lui faire passer le test de la sonorité. En effet, disait-il, « les phrases mal écrites ne résistent pas [à l’épreuve de la lecture à voix haute] ; elles oppressent la poitrine, gênent les battements de cœur, et se trouvent ainsi en dehors des conditions de la vie. »

Il écrivait des lettres à ses amis pour évoquer tel terme, telle expression, sur lesquels il butait, menant en fait une lutte perpétuelle avec les mots !

Alors, Flaubert était-il un indécis ?

Non, l’ensemble de son thème ne montre pas du tout d’irrésolution  :) : les axes dans les signes fixes (Ascendant et Descendant en Scorpion-Taureau, Fond-du-ciel et Milieu-du-ciel en Verseau-Lion) se manifestent en volonté et en obstination. Le Soleil et la Lune en signes de feu (Sagittaire et Lion) évoquent un caractère passionné. Alors ?

Dans son cas, on remarque Pluton, maître de l’Ascendant, donc très puissant, situé en maison V (la maison des créations), dans le signe des Poissons : le tempérament du natif, profondément angoissé, est préoccupé par une génération, une création. Son comportement combatif fait de lui un être perpétuellement « en crise ». Pluton rend la création douloureuse, exigeante, torturante. Flaubert ne se contente pas d’à peu-près et approfondit sa recherche. Il travaille la nuit, descend et fouille dans les souterrains sombres (ses propres viscères) pour en rapporter « le » mot. Les Poissons (où loge Pluton dans son thème) l’inspirent mais, comme il s’agit d’un signe mutable, donc voué au changement et, en l’occurrence, à une dissolution, ils indiquent que le choix « crucifie » l’écrivain.

Pluton domine d’autant plus sur la carte du Ciel qu’il est en carré (large) avec le Soleil, et forme un grand trigone avec la Lune et Mercure. Ainsi, les planètes rapides, individuelles, baignent dans l’énergie plutonienne, oppressante et destructrice, mais passionnée, secrète, instinctive et féconde (mais il faut payer le prix !). Pluton, par ailleurs, est à mettre en rapport avec Flaubert romancier réaliste, qui sape le sentimentalisme romantique, et dénonce le danger du rêve, avec son roman Madame Bovary, par exemple.

L’autre maître de l’Ascendant, Mars, se trouve en Vierge en maison X, dénotant une attitude de combat (Mars), associée à une critique (du monde, de soi) et un sens du détail. L’activité est rigoureuse, et se mobilise dans le but d’améliorer, corriger, passer au tamis les impuretés (la Vierge), d’où le difficile choix des mots par exemple.

L’apparente indécision de Flaubert est, en fait, un perfectionnisme absolutiste ! L’art doit conjurer la platitude et la médiocrité du monde moderne. L’orgueil créateur du Lion (au Milieu-du-Ciel) est justifié par cette rude exigence personnelle.

Comme Flaubert, certains indécis sont des personnes très exigeantes. Elle préfèrent RIEN plutôt qu’un pis-aller. Elles pourront atteindre une qualité dans leur vie à condition d’agir, mais il y a aussi des possibilités de déconvenue. C’est un risque à prendre …

Anne L jesuisjecree.com

crédit photo : Pixabay (pour toutes  les illustrations de cette (page)