JE SUIS, JE CREE. Astrologie & développement personnel

Ecrasement de Schiaparelli sur Mars

mars-sol

Non, Schiaparelli n’est pas un musicien italien, mais l’engin spatial (un atterrisseur) européen lancé en direction de la planète Mars le 14 mars 2016. Selon toute vraisemblance, il s’est disloqué sur le sol martien le 19 octobre 2016, à 16h48, heure de Paris.

shiaparelliSi l’on jette un oeil sur ce moment, on constate effectivement que la configuration planétaire n’était pas favorable.

L’Ascendant en Verseau indique une innovation et l’exploration spatiale, mais comme il est uranien, ce signe est potentiellement un indice de changement soudain voire d’explosion : Uranus, donc, est en Bélier, le signe de l’impulsion qui accentue la nature brusque d’Uranus.

Les causes de l’accident sont en rapport avec une rapidité excessive à l’approche du sol :) . L’engin, en effet, devait passer en six minutes seulement d’une vitesse de 21000 km/h à 10 km/h pour pouvoir se poser ! En astrologie, la notion de vitesse est indiquée par Uranus, le Bélier, et le contact Uranus-Mars (Souvenez-vous, j’ai évoqué des risques d’accident, avec le carré Mars-Uranus ici, à la fin de l’article, dans la partie qui parle de Mars).

De plus, Uranus est en aspect très conflictuel : il est opposé au Soleil, le maître de la maison VII significative de l’adversité ! Pour couronner le tout, Pluton, conjoint à Mars justement (l’accident), est en carré approximatif avec cette opposition, l’ensemble formant un carré en T. De plus, cette configuration  actualise le fameux carré Uranus-Pluton, aspect indiquant la menace d’une destruction soudaine …

La conjonction Mars-Pluton est d’ailleurs au carré de la Part de Fortune, signalant une « malchance ».

L’opposition Uranus-Soleil occupe les secteurs II-VIII, l’axe des possessions. Un brevet scientifique (Uranus) est remis en question, et les gains subséquents aussi. Mars, maître de la maison II située en Bélier, est en XI conjoint à Pluton : les gains en rapport avec ce projet, et escomptés dans le futur sont anéantis. En fait, « Schiaparelli devait permettre de valider les techniques de rentrée atmosphérique et d’atterrissage des futures explorations européennes sur Mars »*. D’autre part, avec l’axe II-VIII les enjeux financiers sont fortement mis en relief. Le journal Le Monde confirme et précise cette problématique financière : « L’échec de Schiaparelli pourrait compliquer les négociations de l’ESA en décembre auprès des ministres de l’espace européens pour boucler le budget de la mission: une rallonge de 300 millions d’euros, sur un total de 1,5 milliard, est notamment espérée pour faire face au surcoût lié au report à 2020, au lieu de 2018 initialement, de sa seconde partie. » (le monde. fr)

mars-sol

Le sol de Mars (avant conquête des Terriens) – crédit photo : Pixabay

Le Milieu-du-Ciel est en Sagittaire, qui est le signe de l’exploration : c’est littéralement « l’exploration du ciel » … et des ambitions de conquête.

Saturne, situé au Milieu-du-Ciel, cependant, n’est pas du tout aérien :) ( en tant que symbole de l’astrologie). Il indique un obstacle qui retarde la réussite de l’objectif, d’autant qu’il est encore en carré de Neptune, aspect type du … fiasco. Neptune qui est en I, conjoint au Noeud sud de la Lune, accentue le  flou, l’illusion et la déception, sur l’axe intercepté Poissons-Vierge, axe lié à une crise.

La Lune en Gémeaux en IV (l’être humain rechercherait-il d’autres foyers ?), vient actualiser le carré Saturne-Neptune en créant un carré en T sur l’axe des voyages et des communications. En effet, côté communication, les scientifiques ont perdu tout contact avec Schiaparelli avant son très probable crash (ce que confirme la position de Mercure dans le thème). Le maître de IV est en VIII : destruction liée à une base, à un appui; le sol martien est trop dur (comme celui de la Terre), et aussi : endettement financier, besoin de crédit !

Mais, selon les scientifiques, cette expérience ne serait pas un échec puisqu’ils ont reçu 80% des données de Schiaparelli avant l’accident et ont réussi à lancer la sonde TGO. (Astrologiquement, un gain sur le plan de la science : Uranus en II, et un trou dans le budget qui est alloué -ou non- par une autorité : Soleil en VIII.)

Bon, c’est tout de même un atterriseur qui n’atterrit pas très bien … Dans l’avenir,un partenariat quelconque pourrait permettre la réussite du projet  (sextile Jupiter-Saturne).

Anne L jesuisjecree.com

* source : Wikipédia