JE SUIS, JE CREE. Astrologie & développement personnel

Tension Macron-de Villiers : c’est la conjonction Soleil-Mars !

lion-feline-2402715_960_720

lion-feline-2402715_960_720Si actuellement, un fait collectif * présente une synchronicité avec la virile conjonction Soleil-Mars du 27 juillet, c’est bien le bras de fer entre le Général de Villiers et le chef d’état. Cette conjonction planétaire, dans le signe du Lion,  symbolise un renouvellement de la relation entre le pouvoir et l’action. Celui-ci est imminent.

 Les forces symbolisées par Mars, dans la société, sont essentiellement l’armée et la police. Le syndicat policier Alliance a dernièrement dénoncé à l’AFP : “Les policiers sont devenus de la chair à canon »… Terrible bilan qui exprime l’atmosphère sacrificielle évoquée dans l’article précédent.

En astrologie, les forces de l’ordre expriment à la fin du cycle Soleil-Mars une profonde lassitude … Les gouvernements imposent une politique (faire, ne pas faire, laisser faire),  et les forces symbolisées par Mars obéissent.

Le Général de Villiers a dénoncé, pour la tâche qui est la sienne, la logique du « toujours plus avec moins » (de moyens).

 La querelle

Rappelons les faits. Le Général Pierre de Villiers, chef d’état-major des armées est, à ce titre, coordinateur de nombreuses opérations, aussi bien à l’extérieur qu’à l’intérieur -avec le dispositif “Sentinelle”.  Il a été reconduit dans ses fonctions le 30 juin dernier, mais il manifeste son désaccord à propos du budget de la Défense, qui devra accuser une coupe de 850 millions d’euros. Lors de la commission de la Défense à l’Assemblée nationale, il a même déclaré : « je ne vais pas me faire baiser comme cela », des termes que les médias ont relayés abondamment (ils ne transcrivent pas toujours les termes exacts, la lettre, et se contentent souvent de relayer l’idée, cela dépend). Il est vrai que “la grande muette” s’est, par la voix de son chef, exprimée …

Le CEMA de Villiers se sait « responsable de la défense nationale” et dit “ne pas vouloir assumer la préparation d’une défaite » et « a été extrêmement clair sur les lacunes de capacité d’action des armées françaises, après dix ans de disette et une multiplication des missions, intérieures et extérieures ». Il a insisté sur le fait que des manques de moyens « se paient cash », c’est-à-dire en vies humaines. Et il a mis sa démission en balance avant la Fête nationale. Il a pourtant été présent au défilé du 14 juillet.

A la suite de ce mini-putsch, Macron a déclaré publiquement : « Je considère pour ma part qu’il n’est pas digne d’étaler des débats sur la place publique. J’ai pris des engagements, je suis votre chef. Les engagements que je prends devant les concitoyens, devant les armées, je sais les tenir et je n’ai à cet égard besoin de nulle pression, de nul commentaire ». Une déclaration qui a paru assez sèche et humiliante pour le Général des armées, qui sera reçu l’Elysée le 21 juillet …

Sur ces entrefaits, les médias informent que le Général, qui tient sur sa page Facebook un “journal d’un engagé” à l’intention des militaires notamment, a écrit un texte sur la confiance en soi, et sur la confiance qu’on peut accorder, ou non, à ses supérieurs … Voici ce qu’il en dit : « Méfiez-vous de la confiance aveugle ; qu’on vous l’accorde ou que vous l’accordiez. Parce que tout le monde a ses insuffisances, personne ne mérite d’être aveuglément suivi ». On voudrait savoir si ces propos font référence à des faits précis et lesquels (pour ce qui est du principe, il semble très juste).

Macron a ensuite fait cette déclaration : « Moi, j’ai des soldats sur des théâtres d’opérations, des gens qui attendent beaucoup, je les respecte, je leur dois la protection : l’intérêt des armées doit primer sur les intérêts industriels » … (déclaration par laquelle il se réapproprie le souci de l’humain, et accuse son adversaire de collusion avec l’industrie de l’armement).

A priori, une crise de confiance entre le chef d’état major des armées et le chef de l’Etat (et chef des armées) a éclaté. Ce n’est pas un détail, surtout dans le contexte actuel. L’hypothèse d’une manipulation politico-médiatique pour évincer de Villiers n’est pas à rejeter non plus, en sus de la crise de confiance, puisque toute cette affaire n’a lieu QUE parce que les médias ont décidé de révéler les propos de Villiers … (Quant au fort lien entre les médias et le pouvoir politique, il n’est plus du tout à démontrer.)

 

pierre de villiers

Pierre de Villiers, 26 juillet 1956, 8H30, Boulogne

Pierre de Villiers

Ce n’est pas la première fois que le Général de Villiers dit ce qu’il pense au gouvernement. Il a élevé la voix à maintes reprises, lorsqu’il l’a jugé nécessaire. Son thème, en effet, est marqué par une conjonction Soleil-Uranus dans le signe du Lion, qui ne manque pas de caractère. Le Soleil est valorisé dans son domicile, et Uranus est en analogie avec la maison XI. En outre, le Soleil et Uranus forment symboliquement un duo opposé et complémentaire, comme maîtres de l’axe Lion-Verseau. Interprétons …

D’une part, le Soleil en Lion montre l’aptitude au commandement. C’est le placement de l’homme d’honneur, doté d’un prestige et mû par un idéal : le Lion indique ici, au sens propre, les origines aristocratiques du natif, avec surtout des qualités morales, comme la loyauté. Depuis quelques mois, par exemple, le général Pierre de Villiers publie régulièrement des « lettres à un jeune engagé », dans lesquelles il défend les valeurs qui doivent animer chaque militaire, notion très léonine d’un point de vue astrologique.

Uranus en conjonction au Soleil, soit l’association de deux principes antinomiques, le pouvoir et son refus, explique la part de révolte du Général contre le gouvernement. Son propos sur la prudence à l’égard de la confiance aveugle, notamment, est très uranien. L’Uranien est, à l’extrême, le révolutionnaire … 

Uranus indique aussi une attitude ouverte, un humanisme, le souci pour les hommes dont il est responsable.

Enfin, Uranus et la maison XI insistent sur un très fort sens collectif (l’armée). Cet homme est un rassembleur, assez impersonnel dans son attitude pour fédérer son équipe, ce qui lui donne une indéniable aura auprès de ses hommes. L’autorité est forte (le Soleil et Uranus), mais, si ces deux planètes sont exprimées à un haut niveau, elles indiquent un commandement qui obtient obéissance en instaurant l’amitié (Uranus), avec une sorte de refus d’imposer son autorité da façon tyrannique (et le refus de se faire imposer une autorité extérieure jugée excessive).

Le trigone de Saturne indique pondération, rigueur, expérience. L’Ascendant Vierge va dans le même sens : discipline, humilité. J’ai évoqué un tempérament d’insurgé mais nous parlons d’un général de l’armée  : la révolte est particulièrement pesée.

Le trigone Uranus-Saturne montre aussi un esprit très logique et rationnel, une capacité à prévoir et à élaborer des plans. Enfin, la conjonction Soleil-Uranus en Lion indique une clairvoyance, une lucidité dans l’anticipation de l’avenir.

On voit aussi que le natif est lié à l’armée de terre, et conçoit son action avant tout au service de la France (Saturne en IV).

Il existe cependant une limite à l’obéissance (avec Uranus puissant, c’est incontournable), et il semble que cette limite soit atteinte, détail qui n’en est pas un en cette période de crise. Il est vrai que le sentiment de ne plus pouvoir accorder sa « collaboration » est une question de conscience personnelle. Désaccord interpersonnel, budgétaire, ou crise plus profonde, à vous de juger avec le peu d’informations réelles dont nous disposons.

 

conjonction Soleil-Mars

La conjonction Soleil-Mars du 27 juillet 2017 (pour Paris)

La conjonction Soleil-Mars

Actuellement, la conjonction Soleil-Mars imminente appelle un renouveau entre le pouvoir et les forces d’action à sa disposition.  La carte du Ciel ci-contre indique cette conjonction : elle se forme à 4° du Lion, soit juste sur la conjonction Soleil-Uranus natale du Général de Villiers !

Le « renouveau » peut se solder par la démission ou l’éviction du CEMA. Ainsi, on le remplace -après le 27 juillet- par quelqu’un qui se tait et obéit de façon inconditionnelle (le « management » à la sauvage), sans remettre en question l’esprit général de la politique  (je rêve ! ), ou les relations pouvoir/armée, ou l’expression de l’autorité agressive.

Il est vrai que le conflit Macron-de Villiers tourne au combat d’égo (typique de l’aspect Soleil-Mars) et c’est à qui prouvera son autorité et sa supériorité.

Sur le thème natal (carte n°1) du CEMA, le transit du noeud nord de la Lune sur Pluton natal en maison XII montre une étape de transformation profonde qui affecte la carrière  : une fin d’activité, peut-être. D’autres planètes peuvent adoucir la tension (Vénus et Neptune), alors le taux de certitude pour la prévision d’une rupture est 4/5. Pourtant, qu’il quitte son poste ou non, on voit un renouvellement profond, et un contrat ou une association qui s’ensuivent (ou sont maintenus) …Il y a vraiment un enjeu lié à Pluton qui opère en destruction et/ou régénération. Les transits planétaires du 21 juillet évoquent une communication constructive, avec une part de secret.

Uranus transite en opposition à Neptune natal. Il s’apprête à transiter par carré la conjonction Soleil-Uranus natale, également : cette tension Macron-de Villiers, et ce qui se passera par la suite, comportent des motifs idéologiques.


 

[Ajout du 19 juillet 2017 : le Général de Villiers a démissionné ce jour. Avant la conjonction Soleil-Mars du 27 juillet, la dynamique est en effet celle d’une fin de cycle.

« Interrogé par Louise Hemmerlé pour franceinfo, l’expert en stratégie militaire Pierre Servent estime que le général de Villiers a été poussé à la démission par le recadrage public d’Emmanuel Macron, qu’il considère être « une faute politique importante […] qui traduit un manque de connaissance du monde militaire ». » (Francetvinfo.fr)

Le Général de Villiers a dit : « Dans les circonstances actuelles, je considère ne plus être en mesure d’assurer la pérennité du modèle d’armée auquel je crois pour garantir la protection de la France et des Français »]


 

 

 

* Ce n’est pas le seul !

source des citations de : lci.fr

Anne L je suisje cree.com