JE SUIS, JE CREE. Astrologie & développement personnel

Saturne en Sagittaire (2014-2017)

Penseur

Penseur

Bien que Saturne rétrograde dans les derniers degrés du Scorpion de juin à septembre 2015, il est entré en Sagittaire le 23 décembre 2014 et quittera ce signe le 20 décembre 2017.

Saturne, dieu du temps, effectue le tour du Zodiaque en presque trente ans et restera ces trois ans en Sagittaire.

En général, Saturne représente les limitations, les épreuves, les ennemis, la solitude, la vieillesse, l’échec, la fatalité et la mort. La signification la plus neutre de la planète est celle d’un principe de restriction : c’est « Monsieur Moins » par opposition à Jupiter, « Monsieur Plus ». C’est donc à Saturne que nous devons notre -indispensable- sens des limites, mais aussi notre capacité à fournir des efforts, la rigueur, la discipline, la force intérieure durement acquise, l’expérience, le détachement, la sagesse …

La place occupée par Saturne en signe et en maison, dans notre thème natal, signale, quoi qu’il en soit, un lieu où l’on souffre. Pourtant, souvent, en ce lieu, on reste fort, solide. On évite tout ce qui pourrait raviver la douleur, en fait. On limite sa vie, et on se limite dans sa vie pour obéir à une petite voix intérieure qui dit : « Il faut ! », « Tu dois ! ». C’est la voix du devoir qui a toujours raison … Cette voix, on la projette aussi dans le monde extérieur qui nous contraint, nous limite. On se sent seul et impuissant. On peut aussi jouer à exprimer l’inverse de ce que signifie la planète dans le signe et la maison qu’elle occupe en se montrant avide, insatiable, excessif – en état de manque. Ou bien encore, on prend un air détaché et philosophe. On résiste … Saturne nous mène, dans le meilleur des cas, à un dépassement, à une sublimation. Nous pouvons créer des perles à partir de grains de sable.

Saturne en Sagittaire

Saturne réfrène les ardeurs et les désirs d’expansion du Sagittaire.

Il est possible que des mesures entravent l’accès aux études supérieures.

Saturne en Sagittaire met en relief la tendance au conservatisme en politique.

Saturne en Sagittaire est également érudit et philosophe. Au niveau individuel et collectif, il y aura quête de sens, réflexion, approfondissement dans les conceptions personnelles sur la vie. De nombreuses questions éthiques seront posées durant ces trois ans. Il sera question d’enseignement de la morale.

 La notion de sévérité dans les décisions de Justice sera abordée, et plus généralement on évoquera des questions judiciaires. Il sera question de la loi, avec la question sous-jacente de la loi perçue comme limitation ou comme droit. On parlera des droits et des devoirs.

 Dans son expression abusive, Saturne ravive particulièrement le rigorisme philosophique et religieux, le dogmatisme et l’étroitesse d’esprit. Des questions concernant les dogmes et les usages religieux se poseront … ainsi que celle des rapports entre la religion et la loi, ou la religion comme loi – on pense par exemple aux questions concernant la laïcité en France.

 Saturne en Sagittaire évoque aussi des replis et des conflits identitaires et culturels. L’heure n’est pas à une grande ouverture à tout ce qui est étranger, a priori. La tendance est à la diminution des possibilités de voyages et d’échanges, et il peut y avoir des faits divers et événements touchant des voyageurs à l’étranger.

Saturne en Sagittaire favorise toutes les attitudes consistant à « donner des leçons ». Les relations interpersonnelles, sociales, internationales se teintent de jugement, voire de condamnation.

Si Saturne n’induit pas raidissement et fermeture, il peut coïncider avec un approfondissement, un passage à un autre niveau : dans cette optique, nous pouvons prévoir, avec Saturne en Sagittaire durant ces trois ans, une élévation dans les domaines philosophiques et religieux. Les êtres passent à un autre niveau; ils recherchent leur vérité en se tournant vers l’intérieur où elle est écrite.

Voici, pour conclure, de sages paroles de Michel de Montaigne que Saturne en Sagittaire (bien exprimé) ne démentirait probablement pas : « Ne soyez pas plus sage qu’il ne faut, mais soyez sobrement sage. » (Essais)

 

Anne L. jesuisjecree.com