Tweeter
JE SUIS, JE CREE. Astrologie & développement personnel

Rebondir malgré l’oppression politique

Cet article d’astrologie propose quelques réflexions sur le sens des événements collectifs actuels, sur ce climat de mesures coercitives et liberticides (complètement illégales) qui touchent certaines personnes parmi la population.

Il propose aussi une prévision pour les mois à venir.

***


Face à l’abus de pouvoir

Dans son allocution télévisée du 12 juillet, Macron a annoncé ses mesures afin d’exercer une pression sur la population et instaurer une obligation « vaccinale » à peine déguisée.

Cependant, Macron a pris des mesures discriminatoires et instauré un régime de ségrégation. Rappelons aussi son non-respect de la liberté vaccinale, et plus exactement du droit à ne pas participer à une expérimentation médicale, le non-respect de la liberté de choisir ses thérapies : en effet, seules des génothérapies expérimentales ont été proposées aux Français. Par ailleurs, certaines personnes n’ont tout simplement pas confiance dans la composition des médecines proposées, et elles disposent de leur corps -c’est un droit inaliénable. La crise est profonde.

Le sens de la nuance étant rare sous l’ère Macron, on goûte la propagande intensive dans les médias (si on les côtoie), les chantages, les intimidations, la culpabilisation ou les insultes, etc. Une incitation à la division, à la délation ou au lynchage du non-vacciné est aussi diffusée sur les ondes … Voir à ce sujet dans le magazine Nexus « Une association porte plainte contre Emmanuel Lechypre pour ses propos haineux à l’égard des non-vaccinés. »

***

Jupiter en Poissons : des karma sociaux et médicaux réactivés

Un article récent sur ce site soulignait la dimension karmique des questions de santé de mai à juillet 2021, en rapport avec le transit de Jupiter en Poissons. Il s’agit d’un test karmique collectif, pour chacun d’entre nous, concernant la vie sociale, notre rapport au pouvoir et au droit, et les questions de santé.

La déclaration de Macron le 12 juillet et la mise en place de sa politique de pression collective sont en correspondance avec ce test karmique.

Carré Saturne-Uranus : dictature et changement

La dimension dictatoriale des événements renvoie plutôt au transit du carré Saturne-Uranus. En effet, ces deux astres expriment un rapport de forces, et une remise en question brutale de certaines sécurités.

Cela peut être positif : certaines personnes en effet sont mûres pour un changement de voie professionnelle, pour un changement de conditions d’exercice de leur métier, ou pour un changement de vie, plus proche de leurs aspirations. Une lassitude de la société actuelle, de la politique (!), est possible aussi (etc.)

Ce peut être une opportunité vécue dans la douleur. D’ailleurs, le climat de fond est aux changements. Il n’est pas temps de s’accrocher à son train-train. Et nous traversons des années troublées … Le lecteur intéressé pour poursuivre cette réflexion et obtenir plus de clés de compréhension peut voir le coaching sur le transit du carré Saturne-Uranus, proposé dans les Consultations.

Les tracasseries de Macron, imposées la veille des vacances, l’interdiction du cinéma, des restaurants ou des centres commerciaux peuvent être des opportunités d’ouverture à d’autres façons d’être et de vivre. L’été sera méditatif, et l’astrologie est une source de sagesse !

Cet aspect Saturne-Uranus suggère aussi une révolte et une désobéissance, devant les interdictions ingérables et inhumaines du dictateur !

***

Prévisions climatiques pour la rentrée

Le climat collectif dans les mois qui viennent est esquissé ici :

Jusque mi-septembre, ce qui correspond à la date à laquelle les soignants non vaccinés ne seraient plus payés, le domaine du travail et le monde médical sont mis en relief. Des manifestations sont possibles. Cette période correspond aussi à des démissions de soignants. Il semble que la menace du gouvernement (bien qu’elle paraisse tout à fait irréalisable) puisse être mise à exécution et que certains soignants se retrouvent sans traitement. Dans la société, un climat de résistance ressort -bien qu’il soit peut-être caché, clandestin- rappelant la Résistance durant l’Occupation allemande, au cours de la seconde guerre mondiale. Une solidarité se développe. Une notion de patriotisme ressort éventuellement, ainsi que l’idée d’humiliations du peuple ; des gens ordinaires seront comme des humiliés.

Ensuite, après le 15 septembre et début octobre, des procédures vont être engagées encore. Il y aura des démissions, voire éventuellement des fins de contrats à l’initiative de l’employeur, de l’Etat français en l’occurrence (peut-être pour certains types de contrats non fonctionnaires, par exemple ?). Il est possible qu’on voie des personnels vaccinés et/ou des personnels recrutés à la hâte (etc.) prendre la place des soignants écartés !

Par ailleurs, cette manœuvre dictatoriale du gouvernement peut être un moyen déguisé de réformer, de détruire l’hôpital, pour le privatiser à terme. Les gouvernements successifs ont supprimé des lits d’hôpitaux, et même pendant la « pandémie », le gouvernement a continué à le faire, supprimant des lits par milliers tout en faisant un décompte cynique des morts du Covid-19 à la télévision chaque soir …

Au cours du mois d’octobre, à partir du 15 et ensuite, les choses s’éclaircissent sur le plan collectif. Des procédures auprès de différentes instances, ou auprès de la justice, aboutissent dans le bon sens pour les soignants et/ou pour la population discriminée éventuellement. Ils obtiennent gain de cause. Comme l’intention de ceux qui sont au pouvoir est d’instaurer un régime politique autoritaire, on ne peut assurer que tout rentrera dans l’ordre, pour tout le monde, mais on peut tout de même annoncer une amélioration de la situation collective vers la fin du mois d’octobre. Alors, pour les professionnels qui tiennent à leur métier, et qui sont visés par les mesures de Macron, on peut conclure qu’il faut résister aux pressions (vaccination, perte de revenu, perte d’emploi), car ses mesures politiques sont illégales; il s’agit de graves intimidations, dignes d’un harceleur, pour faire céder les personnes fragiles.

Anne L jesuisjecree.com