Tweeter
JE SUIS, JE CREE. Astrologie & développement personnel

Les énergies du printemps 2022

Cet article d’astrologie décrit le climat astral du printemps 2022, une saison toujours propice aux nouveaux départs.

En outre, il développe certains thèmes qui marquent la vie collective.

C

Equinoxe de printemps

Un climat favorisant les relations

La répartition des planètes indique que, globalement, durant le printemps 2022 (mars-avril-mai-juin), nous nous impliquons dans les relations, nous coopérons et gérons éventuellement des litiges.
Le libre arbitre est légèrement diminué durant le printemps 2022 en France. Certains événements peuvent donc survenir, échappant à notre volonté.
L’axe Ascendant-Descendant en Vierge et en Poissons met en relief les thématiques de la santé et du travail. Il s’agit de privilégier une purification personnelle et de privilégier la vie spirituelle, un climat d’ ailleurs conforme à la période du Carême.

Les Poissons, où sont situés Mercure, Jupiter, Neptune, donnent de l’importance aux relations avec les autres, aux échanges, à la vie sociale, mais les rapports sont marqués par une confusion. Ils sont souvent fondés sur des énergies émotionnelles, de l’idéalisme, et donc parfois sur de l’illusion.

Les Poissons nous suggèrent de développer une compassion dans les relations.

Par ailleurs, le duo Mars-Vénus en Verseau fait référence à des décisions dans le domaine relationnel, pour conclure des associations et de nouveaux liens, mais aussi des ruptures qui seront actées dans certains contacts. Un côté extraordinaire, ou une désinvolture s’expriment parfois dans les relations, qui sont soumises à des pulsions …

*

Echappée des brumes neptuniennes et transformation de soi

Le Soleil sur le point vernal (à 0° du Bélier) émerge des eaux neptuniennes, puisque figure sur la carte une conjonction séparante Soleil-Neptune (en Poissons). Les thématiques de l’illusion, de la dépendance, sont présentes. Dans ce contexte, le Soleil en Bélier symbolise un premier effort pour accéder à la conscience et à l’autonomie, en se libérant du passé et de l’inconscient. Le Soleil en Bélier représente une identité personnelle en formation, comparable au premier cri du nouveau-né.

Par ailleurs, le Soleil se trouve en maison VIII, ce qui indique qu’au cours du printemps, nous évoluons dans une atmosphère passionnelle et/ou dans un climat de crise. Des angoisses peuvent nous assaillir de temps à autres. Mais il n’est pas temps de résister aux énergies de régénération : c’est la (bonne) saison pour effectuer une transformation profonde, pour accepter une forme de perte ou de mort symbolique, afin de se renouveler.

Le Soleil en sextile de Pluton, confirme une bonne capacité de remise en question, et une puissance de transformation.

Nous avons aussi, au cours du printemps, des choix à faire, pour réaliser certains objectifs, pour parvenir à une maîtrise de nous-même et dans notre vie (en fonction de la situation de chacun), et ces choix passent par une remise en question.

Pluton en maison V et le Soleil en maison VIII associent l’expression de soi et la remise en question, ce qui favorise une mise à nu, une vérité, peut-être pour dissiper en partie les brumes neptuniennes signalées plus haut (inconscient, dépendances, poids du passé).

Ces positions planétaires évoquent aussi la créativité, qui se développe durant cette saison du printemps.

Cependant, le carré Lune-Pluton indique que la (ou les) régénération(s) personnelle(s) passent par des difficultés émotionnelles, que nous allons ressentir. Il faut abandonner certaines identifications, certaines sécurités, et développer le pôle solaire de notre personnalité, la conscience de soi, l’expression de soi vers l’extérieur et aux yeux du monde, notre qualité de “héros” ou d’héroïne. Cela implique un dépassement de soi, un changement personnel qui prend un sens initiatique.

La Part de fortune à 3° du Bélier, en conjonction du Soleil, laisse supposer qu’une chance intervient en développant notre expression solaire et masculine symbolique. La “chance” est associée à un comportement d’affirmation et de transformation de soi.

*

La thématique de la communication

Le duo Mercure-Jupiter à 17 et 18° des Poissons, en maison VII, forme un large sextile avec Uranus. On peut aussi le considérer comme inaspecté. Par ailleurs, les signes gouvernés par ces deux planètes, les Gémeaux et le Sagittaire, sont interceptés sur l’axe IV-X, car aucune maison ne débute sur ces signes. Enfin, la Lune noire se situe en Gémeaux.

Toutes ces données astrales montrent dans l’ensemble un karma collectif (et un travail à effectuer, au niveau personnel) de communication, et concernant notre pensée, nos idéaux. Certaines notions intellectuelles plus précises ressortent, comme l’interprétation, la transmission, la diffusion des idées, des sujets qui seront décisifs au cours du printemps, et on voit que ces thématiques seront en rapport avec la façon dont chacun se relie au passé et envisage l’avenir. Ces symboles sont peut-être à rattacher aux élections présidentielles, en France.

*

Elections et événements collectifs du printemps

Sur la carte de l’équinoxe du printemps, l’échéance des élections présidentielles est signifiée. Le sujet s’impose donc, même si des prévisions nécessiteraient plus de recherches; ici, ce sont juste de légères tendances qui sont décrites.

En effet, la notion d’un choix ressort en France, et elle est associée à une remise en question (Il est difficile de dire comment cette remise en question s’exprime).

L’importance des valeurs neptuniennes, et l’imminence de la conjonction Jupiter-Neptune, le 12 avril, laisse craindre plus que jamais mensonges et fraude électorale.

Les données Mercure-Jupiter et leurs signes Gémeaux-Sagittaire, montrent l’importance des débats, des explications et des “enseignements” fournis par les médias, au cours des semaines qui viennent. La façon dont les informations sont exposées, diffusées, prend un sens karmique.

Le quinconce Soleil-Lune et le carré Lune-Pluton montrent une crise importante. Compte tenu des symboles associés à ces planètes, elle peut se manifester sur le plan économique.

Ces aspects évoquent aussi un problème qui pourrait se déclarer entre les deux tours des élections présidentielles, entre le 10 et le 24 avril, par exemple, et qui concernerait les voix exprimées dans les urnes : il peut y avoir un problème, une forme de ballottage, et certainement une grande dispersion des voix ayant de lourdes conséquences, avec les traditionnels “pièges” électoraux et tous les “bricolages” “démocratiques”. Il peut y avoir aussi une importante abstention, car une crise démocratique ressort.

Un problème important peut se déclarer aussi et il affecterait des personnes dans la population qui pourraient vivre un problème grave durant ces quelques mois.

Enfin, ces aspects peuvent aussi faire penser à une crise majeure, vécue par un personnage important en France. Il peut s’agir d’un homme ou éventuellement d’une femme.

Anne L jesuisjecree.com